• Silence aveugle

    Sarah McLachlan - Silence

      

    S J V

    photographie de Slavic Pagan - photographe polonais

     A lire avec la chanson, merci.

     

    Il est des poèmes dont le Verbe,

    Instrument de l'inspiration divine, vous entraîne

    A la rencontre de la source originelle.

     

    Sanctus (Saint)

    Exaudi orationem meam  (Ecoutez ma prière)   

    Ad te omnis (A vous tous)

    Gloria in excelsis Deo (Gloire au plus haut)

    Gloria in excelsis Deo (Gloire au plus haut)

    Ad te omnis car ? Veniet ? ( à vous, toute chair viendra)

     

    In Terra Pax Hominibus (Paix sur terre à tous les humains)

    In Terra Pax Hominibus

    In Terra Pax Hominibus

    In Terra Pax Hominibus

     

     Gloria in excelsis Deo (Gloire au plus haut)

    Gloria excelsis Deo (Gloire au plus haut)

     

    Éloigne, ce que je nomme l'innommable ;

    Afin de survivre à l'immuable ;

    Le ciel détient-il ce fameux miracle,

    Lorsque souffrance, n'est qu'odeurs âcres ?

     

    S'extraire de ce monde, en silence ;

    S'évader de toute colère, rage,

    Qui gronde autour de soi à outrance.

    La perte, l'oubli, est cruel outrage...

      

    Ce silence est refuge en mes vers témoins,

    Envahis de ténèbres tout autour de moi...

    Comme une fleur qui se fane et se meurt,

    Je donne ici, l'ultime Amour d'un coeur.

     

    Ce silence aveugle, où là, tu existes, 

    Bien loin de toutes douleurs qui persistent ;

    En tes rives blanches, loin de mes naufrages,

    Mes larmes de Christ'al ont trouvé ancrage...

     

    Une cloche teinte à mon âme et le froid,

    Si vif de la solitude est ma Croix.

    Dans ce silence !

    Quand viendra l'heure de ma délivrance ?

    Sauvetage béni de toutes pénitences ?

     

     Gloria in excelsis Deo (Gloire au plus haut)

    Gloria excelsis Deo (Gloire au plus haut) 

     

    Donne-moi, ma liberté,

    Celle de n'avoir su qu'AIMER.

    Console-moi, d'avoir trop pleuré,

    En silence,

    Pour ce monde, sacrifié.

      

    Réconforte-moi, dans ce silence aveugle,

    Gouffre où n'existe nulle part ailleurs.

     

     Vivre à l'extérieur, l'intérieur,

    D'un monde, au temps saboteur.

    En ta source libératrice,

    Chasser, toutes rives mystificatrices.

     

    "In this white wave

    I am sinking,

    in this silence

    In this white wave, I am sinking in this silence,

    I beleive.

     

    "Dans cette vague blanche

    Je sombre,

    Dans ce silence, tu ES.

    Dans cette vague blanche,

    Et ce silence,

    JE CROIS."

     

    (Paroles de la chanson "silence" Sarah Mclachlan)"

     

    PS : Première strophe en latin et Dernière strophe en anglais de Sarah MCLACHLAN, chanson "Silence". issue de (Chant Grégorien).

     

    CorpsRimes

    Une autre saison00054472-2    

     

    What is the soul? I cannot stop asking. -  Rumi, excerpt of Who Says Words With My Mouth? (tr. by Coleman Barks) 

     

     

     

     

     

     

     

    « A ma museLa rose et l'armure »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    10
    Dimanche 25 Août 2019 à 11:22

    Il arrive souvent aux Poètes de découvrir en écrivant  leurs poèmes , des Messages , il m'arrive parfois à la relecture d'être surprise , les Mots sont si porteurs , le Silence est loin d'être effrayant ...

    Bel été à toi Corinne 

    9
    Dimanche 11 Août 2019 à 11:28
    Véronqiue

    Quand le silence devient source divine et ouvre un horizon offert aux carillons du vent , aux scintillements des étoiles ,des brumes matinales , des ors des couchants . Le regard se pose enfin sur des paysages de paix dans le souffle de l'instant . L'infini s'inscrit dans le vertige des chants grégoriens et les nuits se naufragent vers des aubes improbables . Chaque seconde est prière dans cet univers spirituel .

    Je me suis refugiée au cœur de Dame Nature , mon église, ma foi , ma source de vie . C'est elle qui me console au plus près de ses silences  . C'est un cœur qui bat et depuis l'aube des temps , les hommes la vénère , la chante, la loue . Une étoile veille , elle éclaire notre chemin .

    Douces pensées d'amitié 

    Scintillement d'une étoile 

    Respirons le silence 

    Je t'embrasse

    A bientôt ma chère Corinne 

    Véronique 

    8
    verismo-lagardere
    Jeudi 8 Août 2019 à 21:03

    tu sais chère Corine j'ai relu cette fois encore ta poésie
    mon séjour au monastère a un peu éclairé ma vie
    le père supérieur a était un ami précieux et divin
    les promenades a ses côtés en silence un bien
    je l'ai écouté sans scrupules c'était un nouveau chemin
    la messe en grégorien des frissons sans fin
    je ne suis pas guéri mais au delà de mon destin
    même si je souffre encore j'entend ta musique 
    et je t'écris avec ces sonorités mirifiques
    merci Corine de ta présence silencieuse
    dans mon coeur c'est toujours une musique merveilleuse
    bonnes vacances a toi
    de moi
    VL/Claude

    7
    Mardi 6 Août 2019 à 12:20

    de très belles photos ....

    besos

    tilk

    6
    Jeudi 25 Juillet 2019 à 09:27
    Merci de tes commentaires si riches sur mon grimoire.. Je suis ravie à chaque fois.
    Ton texte nous entraîne dans une forme de spiritualite. Le silence est un monde d'oxymores. Tantôt, on y trouve la paix, tantôt, il n'est que pays de grande désolation. Merci pour ce texte poignant que je reviendrais lire
    5
    Mercredi 24 Juillet 2019 à 11:16

    Ma chère Corinne,

    Ton poème m'a profondément enveloppée de sa musique, de sa spiritualité flamboyante!

    Tu sais "dire" l'Essence des choses entre dits et non dits...

    Ton hermétisme est fascinant, j'en ressens la charge émotionnelle ardente.

    Je suis quelqu'un de volubile, je m'exprime beaucoup... et pourtant, le Silence est pour moi quelque chose de profondément attirant, enivrant,, séduisant...

    Le Silence est ne entité Magique, un monde à part, un territoire où l'Initiation nous attend.

    Les non dits et le Silence sont riches de tant de significations...

    Ils sont de vrais langages.

    Nous sommes, je le crois profondément, en quête de spiritualité tout au long de la Vie, nous avançons à travers des forêts de croyances afin de forger les nôtres, afin de trouver ce qui entre en résonance avec les battements de nos coeurs...

    Nous vivons dans un monde insatisfaisant à bien des égards et le Spirituel est une porte vers un jardin de roses éternel. L'Amour nous ouvre le chemin, l'Amitié aussi... Chaque ressenti généreux et sincère est une parcelle de spiritualité pure, je le crois...

    Merci pour tes mots délicieux déposés en mon univers, pour le chant des roses et merci pour ce texte "fabuleux" au sens de Fable, Aventure, Voyage, Epopée... Au creux de soi, au creux du Monde, au creux de la Vie...

    Gros bisous mon Amie, bon courage pour la Canicule, je pense bien tendrement à toi

    Cendrine

    4
    Mercredi 24 Juillet 2019 à 10:51

    Bonjour 

    Merci de votre gentil message sur mon blog je viens de lire votre poème qui est très joli et je pense que nous avons tous besoin de médité un peu de ce retirer et penser à autres choses je vous souhaite une douce journée amicalement 

    Marlène

    3
    timilo
    Mercredi 24 Juillet 2019 à 06:54

    J'ai lu, j'ai relu ton poème, je comprends ton besoin de spiritualité, ces derniers temps moi aussi je pensais faire une retraite dans un monastère, si ce n'était pas mon dos qui me fait bien des misères, j'aurai cet été tenté cette aventure spirituelle. Notre société d'ultra consommation n'apporte aucune réponse à nos interrogations, aucun chemin ne s'ouvre . J'ai fait énormément de bénévolat, même en offrant sa personne, sans argent on ne fait rien, on ne gère que du malheur. Ces derniers temps, j'ai mis mon blog en pause, même si je publie quelques poèmes, impossible pour moi de garder la position assise longtemps . J

    Je te souhaite de bonne vacances Corinne

    Bisous

    timilo

    2
    Aubry
    Mardi 23 Juillet 2019 à 21:41

    Le silence, c'est le paradoxe, temps de méditation et de solitude, de présence et d'introspection, de contemplation et de retour sur soi. Un poème fervent. 

    1
    verismo-lagardere
    Mardi 23 Juillet 2019 à 21:03

    je sombre volontiers dans la vague blanche de ton silence
    au chant du delirium je vibre de sa sentence
    je suis allé chercher ce silence dans les larmes sacrifiées
    j'y ai trouvé ce que j'ai tant aimé
    l'amour de ma vie celui de mes vies
    et dans ce chemin de croix quotidien
    je survie sans miracle mon coeur en est témoin
    merci chère fée de lorraine 
    je t'embrasse avec toute mon amitié
    VL/Claude

    ps deux piratages en un mois et j'ai perdu ton adresse mail
    peux tu me la redonner merci d'avance bisous
    n'as tu pas reçue des messages de moi bizarres????
    c'était le pirate grrrrrrrrrrrrrr

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :