•  
             
     
     

    Manuel Nunez

      

     

     

    « En chaque femme, gronde la révolte sourde, muette

    Contre toutes barbaries, sévices,

     Se relever, avec dignité et continuer de vivre !

    Je suis femme, ange ou démon…

    Au nom de l’Amour

    Et l’épée de justice,

     Braver toute humiliation…

    Se relever avec DIGNITE.

    Et continuer de VIVRE ! »

     

    Divines sont vos voix…

     

    Dont ma voix résonne en écho… »

     

    https://www.gouvernement.fr/lutte-contre-les-violences-faites-aux-femmes-une-campagne-pour-changer-les-comportements/www.gouvernement.fr/lutte-contre-les-violences-faites-aux-femmes-une-campagne-pour-changer-les-comportements

     

     

    Que ma voix porte par-delà toutes souffrances,

     

    Vous pouvez m’outrager, m’humilier à outrances !

     

    Je me redresserai sur les sentiers de la mort,

     

    Et en toute dignité, braverai funestes sorts !

     

     

    Vous pouvez me piétiner aux tombeaux des vanités,

     

    En femme, je me redresserai, dans l’adversité !

      

    Sous l'affront des mots blessants, vos coups, je suis debout !

     

    Sous l’assaut de vos reproches, ne suis point à genoux !

     

     

    Je ne suis point guerrière, mais sais brandir l’épée,

      

    Celle qui mène vers la justice en long combat mené !

     

    Se courber, se plier, sous les douleurs tant morales,

     

    Que physiques ! Du sang sur vos mains,  gangrène du mal !

     

      

    Que ma voix porte, par- delà vos batailles !

     

    Aux blessures profondes de vos entrailles…

     

    L’Amour qui fut tant donné, cruellement bafoué !

     

    Qu’importe nos différences, la couleur de notre peau,

     

    Je suis femme comme toi et je comprends tous tes maux !

     

    Ange ou démon ? En moi sommeille, la force

     

    Le courage, sous les plaies qui suintent sous l'écorce

     

     De ma peau et dans la profondeur de mon âme,

      

    Hurle en moi, la rage de vivre, par-delà vos outrages !

     

     

    Je ne suis ni divine, mais je porte ce langage,

     

    Celui de savoir me défendre et d’être libre !

     

    Survivre ! Aux bourbiers de tous vos esclavages !

      

    Garder la tête haute, sous vos affronts, injures ;

     

     

    Expier ? Au nom de quelle justice ? Car imposture,

     

    Mépris, sont vos paroles reçues en parjures !

     

    Je ne vivrai point dans la crainte, la peur, l’affront,

      

    Je ne sais que trop ce que la haine grave aux fronts...

     

      

    Aux cœurs de vos fléaux, en moi résonne cet appel divin :

     

    Voyez enfin, non point, les obscurs cieux de vos matins !

     

    Mais sachez vous relever, malgré toutes humiliations,

      

    D'être asservis, malgré  toutes violations !

     

     

     

     

    Et sur les rives de tous leurs crimes, impiétés !

     

    Droite ! Je me tiens devant vous, non, comme l'ange déchu ! 

     

    Et dans vos cœurs impurs, j’extrais la lie, pour l’Amour reçu !

     

     

    Femme ! N’abandonnez jamais le combat !

     

    Relevez-vous, redressez-vous ! Entendez, loin des trépas,

      

    Cette voix qui porte par-delà toutes vos souffrances !

     

    "Vous pouvez m’outrager, m’humilier à outrances,

     

    Je me redresserai sur les sentiers de la mort,

     

    Et en toute dignité, braverai funestes sorts !".

     

     

    Que ma voix porte vers vous et s'allie

     

    Dans le silence de vos douleurs...

     

    J'en ai fais mon engagement

    Pour avoir su partir avant...

     

    "I paid my dues (j'ai payé ma dette)..."

     

     CorpsRimes

     

     

    La voix des femmes !00054472-2

     

    Résultat de recherche d'images pour "roses pour femme battue"

     

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    32 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique