•  

    Skylar Grey - Invisible from Liam Mc on Vimeo.

    Peinture de Diane Cazelles

    http://webzine.unitedfashionforpeace.com/lifestyle/exposition-peinture-diane-cazelles/

    http://webzine.unitedfashionforpeace.com/lifestyle/coins-sympas-conso-bio/art-expo/peindre-linvisible/

    Issue d'une double formation d'historienne à l'Ecole du Louvre et à la Sorbonne, et de plasticienne à l'Ecole des Beaux Arts de Paris, Diane Cazelles mène de front son travail de journaliste reporter, d'auteur et d'artiste... écriture, photographies, peinture. Parallélement, illustrant ses cahiers de voyages depuis plus de douze ans en Afrique de l'Ouest et au Maghreb, elle poursuit un travail plastique, écho sensible de son application dans l'histoire et l'actualité.

    Des voyages poétiques, picturaux s'inscrivent sur des pages de livres abandonnés...sur les images clichés de notre époque...

    Son travail transgresse les modes et les fonctionnements, pour aller au-delà de l'image et de l'écriture. En réponse à l'unification de pensée ou de voir il se soustrait à l'obéissance et invente d'autres champs de réflexion, en ouvrant les portes d'univers sensibles. C'est aussi un voyage initiatique, où le noir, tonalité privilégiée, détermine le départ de toutes choses. Le noir est un tout. Celui de la création et du savoir. Le noir révèle à la lumière, l'essentiel. Noir, source d'inconnues et d'inombrables richesses, où tout se réinvente ! Sur petit ou grand format, la technique mixte dessins, photographies, huile, pastel, encre, sur toile marouflée, ou papier recyclé.

    Diane Cazelles retravaille l'image photographique avec différents médiums peintures à l'huile, mine de plomb, des techniques mixtes, employées, révèlent, le mouvement à partir de l'expression. Détournant la lumière au-delà, et révélant :

    POESIE, EMOTION, ETRANGETE.

     

    Poème visionnaire qui reflète l'errance, de nombreux jeunes dans une société où bien des préjugés et regards obliques écartent de ce monde, en quête de leur identité personnelle, d'être acceptés, comme ils sont, loin des jugements édifiés, d'un mal être, malaise, où le "culte de l'apparence" de la "beauté" ne réflète aucunement ce qu'ils sont, ce que nous sommes vraiment, car voir au delà des apparences, avec nos yeux du coeur, changerait sûrement cette société robotisée, pour ne voir que l'essentiel à fleur de peau, et construire en ce monde intoxiqué  notre propre Légende Personnelle...

     

    Un poème que je remets à "l'ordre du jour",

    Pour mes ami (s), ami(es) de plumes,

    Cher(s), cher(es) à mon coeur, à mon âme,

    d'hier et d'aujourd'hui....

    "La valeur humaine, est plus importante

    Que celle de paraître". 

      

    Afin de vous plaire, j'ai changé mon apparence,

    Devenant un produit à votre convenance...

    Exposée au regard d'un monde, ma fragilité,

    Une mise à nue, loin des clichés éduqués...

    Afin de vous plaire, je souris toujours au monde,

    Éteignant peu à peu, cette flamme profonde,

    Qui fait de mon être, de ma personne, un fantôme...

    Et qui pourtant est façonné de milliers d'atomes !

    Afin de vous plaire, j'ai su taire toutes mes douleurs,

    Avançant toujours au cœur d'une foule en clameurs !

    Je n'ai point exposée mon émotivité,

    Ni toute ma féminité à jamais verrouillée ;

    Je suis devenue parmi vous invisible,

    Marchant si près de vos vanités si audibles !

    Afin de vous plaire, j'ai cru en vos douces paroles,

    Qui n'étaient que tromperies, illusions folles  !

    Pourquoi croire en un monde où l'indifférence,

    Siège parmi les actes d'irrévérences ?

    La poésie de l'Amour s'efface dans l'ignorance,

    De nos identités, décloisonnées à outrances !

    Afin de vous plaire, j'ai enfermé mes angoisses

    Existentielles, de peur de vous porter la poisse ! 

    J'erre dans un monde déshumanisé,  sourdes plaintes !

    Pourtant oh combien ma fureur n'est point feinte !

    Ma rage de vivre, loin de tous vos préjugés,

    A marqué ma peau de cicatrices incrustées,

    Même quand j'ai le vertige et toute cette peur,

    L'envie de vivre, est le combat sur mes hauteurs !

    Ma vie vaut t'elle que je l'offre en sacrifices,

    Pour satisfaire ce mal qui y règne complice ? 

    Invisible je suis devenue, 

    Vivante comme une détenue, 

    Qui attends sa libération ...

    Loin d'un monde en perdition,  

    Invisible, est cette jeunesse, 

    Qui hurle toute sa détresse !

    Différente je le suis dans ma façon d'Etre,

    Mais visible est tout ce mal être, 

    Que la société ignore à ses fenêtres !

    Ses miroirs qui reflètent tant de vies qui passent,

    Où bien des âmes s'y perdent et y trépassent...

    Invisible je suis parmi vous...

    Loin de vos tracés si conforment à ce Monde,

    Que résonnent mes pas au coeur de vos ombres !   

    Aveugles...vous les Hommes, vous ne me voyez pas...

    Invisible et cependant si vivante ! 

    "Afin de me plaire,

    Je marche au milieu de vous, combattante...". 

     

    CorpsRimes

    Invisible00054472

      

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    24 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique