•  

     

    Charles-Amable Lenoir

    French Artist 1860-1926

    La Bergère

      

        

    Le poète est un riche… 

    Victor Hugo (1802-1885)

     

    (Extrait)

     

    « Il achète tous ces murmures,

    Tout ce rêve, et, dans les taillis,

    L’écrasement des fraises mûres

    Sous les pieds nus d’Amaryllis »

    Victor Hugo (1802-1885)

       

    Aux champs des moissons et de leurs saisons,

    Jolie bergère, mène ses blancs moutons.

    L’aurore, se colore de mille trésors,

    Les champs de blés, sont des calices d’Or ! 

      

    Endymion s’endort, d’un sommeil paisible,

    Séléné, en doux baisers inaudibles

    Invite les songes dans son royaume,

     Où l’Amour rayonne sous un toit de chaume…  

      

    Le vent est musique ! Son chant, air lyrique,

    Souffle sur les pâturages mystiques…

    Les épis se penchent et se lamentent,

    Sous sa caresse divine et fervente…     

     

    Ô belle bergère ! Tu tiens dans ta main,

    Cet unique bâton de pèlerin,

    Qui te mène ainsi sur tes chemins,

    Où s’éclairent, les pensées de tes matins… 

      

    Tu médites au son d’une douce flûte,

    Parmi les ruisseaux, les rochers et buttes,

    En toi, chante la vie et la nature !

    Tes pieds nus, en sont sa jolie parure… 

      

    Dans tes yeux, brille l’ivresse de l'azur,

    Son soleil, illumine ta chevelure ;

    Aux lits des mousses, soupirs alanguis,

    Se murmurent ; La vie est élégie !

      

    Eblouissante fleur ! Au ciel de gloire,

    Les anges t’acclament, belle mémoire !

    Depuis l’aube des temps, sur tes traces,

    Les bergers suivent ton étoile de grâce...

      

    Belle bergère, veille sur ton troupeau,

    Ton manteau te couvre, bel oripeau !

    Chrysalide et papillon, tu butines

    Les sentiers de la vie où tu chemines…

     

    Les chardons des blessures et leurs épines,

    Symboles de vertu que protège piquants,

    Jalonnent tes pas, ta quête divine,

    L'Astre solaire en sa fleur, éternellement...

      

    Jolie bergère ! Ton âme est ce refuge,

    Où nulle tempête ne connait le déluge...

    Tu mènes ton troupeau, vers les sommets

    Invisibles de nos montagnes inexplorées...

     

    Aux champs des moissons et de leurs saisons,

    Jolie bergère, mène ses blancs moutons.

    L’aurore, se colore de mille trésors,

    Les champs de blés, sont des calices d’Or !   

     

     

      

    CorpsRimes

     

    La bergère00054472

      

     

    Le chardon Lorrain, emblème de la Lorraine

     

    blason

    Armoiries de Nancy

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    15 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique