• Psyché au Jardin de l'Amour

            John William Waterhouse - Paintings

    John William Waterhouse :

    "Psyché entrant dans le jardin de Cupidon, 1904. "

     

       

    « Ce que Dieu a dit à la rose et qui a fait s’épanouir sa beauté, 

    Il l’a dit à mon cœur et l’a rendu cent fois plus beau » 

    Djalāl ad-Dīn Muammad Rūmī

     

     

      

      

    La porte du Jardin de l’Amour, mène vers des terres,

     

    Embaumées, de l’Orient, où les roses n’ont nulle frontière,

     

    Que d'être floraison, sur le cœur, en des baisers célestes,

     

    Parfumer à jamais, l’âme divine, tout en liesses !

     

     

     

    Ô belle Psyché ! Toi qui pénètre en ce lieu, rose

     

    Divine, des Mille et Une Nuits, voilà que tu oses

     

    Pousser, la porte du Paradis, conquérir ce jardin ! 

     

    Senteurs de musc, fleurs d'orangers, se mélangent, aux jasmins…

     

     

     

    Entends-tu siffler le rossignol et cette musique

     

    Qui enivre les sens, de sa magie si mystique ?

     

    Cette terre, pleine de verdure, odorante en fleurs,

     

    Chante les louanges, de l’éternelle beauté en son cœur !

     

     

     

    Derrière l'azur, le voile sacré, brûle le feu de l’Amour,

     

    Qui consume, les désirs d’ivresses, des nuits et des jours ! 

     

    Ô sublime beauté ! Tu as franchi la porte qui s’ouvre,

     

    Vers un monde divin, où tes douces lèvres, s’entrouvrent…

     

     

     

    Entends-tu, l’eau chantante en son Saint Lieu et ses ruisseaux ?

     

    Goûtes-tu, à la rosée du matin qui perle sur ta peau ?

     

    Aux eaux cristallines, Psyché s’est abreuvée de l’Amour,

     

    Ce nectar mielleux, dont le coeur éclos, en rose velours...

      

     

     

    Sa fragrance, exalte de sa grâce, ce royaume divin,

     

    Toutes les aurores, illumine sa beauté aux matins !

      

    Tous les secrets, se dévoilent sous les rayons du soleil,

     

    Son cœur palpite, ses joues se teintent de couleurs vermeilles !

     

     

     

    Son visage ressemble à un ange et sa peau si blanche,

     

    Laiteuse, à la saveur des voluptés, qui s’épanchent…

      

    Ses yeux, ont les reflets d’azur, des célestes firmaments,

     

    Le temps, déploie sa parure de beauté, en son vêtement…

      

     

     

    Belle Psyché, ivre d’Amour ! Viens renaître au printemps,

     

    Derrière la Porte, est un royaume ! Depuis la nuit des temps,

      

    Il n’y a point qu’une seule rose, qui en fait son attrait,

      

    Ton bien aimé, jardinier, en a fait une roseraie…

     

      

      

    CorpsRimes

     

    Psyché au Jardin de l'Amour00054472

    « UranieDouceur intemporelle »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    19
    Dimanche 27 Mai 2012 à 16:26
    nadia

    Merci pour votre Passage. Bises.

    18
    Dimanche 27 Mai 2012 à 12:33
    ozymandias

    je suis passée de faire un gros bisous ma Corinne

    je suis encore bien en souci pour ma soeur ...

    GIFS PREND SOIN DE TOIjoelle

    17
    Dimanche 27 Mai 2012 à 09:46

    le dimanche à rêver ..;au jardin de psyché...une schroumpette adoré...que je viens saluer..;lui souhaiter un doux week end....bisesssssssssssss
    claude

    16
    Samedi 26 Mai 2012 à 20:34
    ozymandias

    superbement beau ce poème long comme je les aime, écrit dans les odeurs de jasmins et de roses

    il manque seulement l'odeur des orangers pour se croire au pays des Mille et une Nuits...

    que de mots merveilleux tu exaltes..

    je t'embrasse très fort ma Corinne, belle soirée Rogelio Egusquiza Y Barrena - The End Of The Ballen espérant que ce "bal" comme celui de Rogelio Egusquiza Y Barrena ne s'arrête jamais

     

    15
    Samedi 26 Mai 2012 à 17:52
    Plume A l'Encre Crié

    Bonsoir CoRime,

    Je passe à nouveau te voir, car en pensant à toi cet après midi, le mot que je cherchais m'est revenu en mémoire...

    Le voile = Villon passant par la sphère Yessod, le fondement, de l'Arbre de Vie... C'est ésotériquement la sphère de la Lune et de l'inconscient.

    Déchirer le voile, c'est accéder à la révélation, à un état de conscience extrême et permanent par lequel tu vois le monde, les gens, en transparence... et dans lequelle son propre inconscient a perdu toute sa gouvernance...

    L'Inconscient est chargé de vérités cachées ; d'où mon " percévère " " perces tes vers "... sourires... bref, je sais que tu comprends...

    Avec toute ma tendresse Belle d'Âme

    A très vite

    Plume

    14
    Samedi 26 Mai 2012 à 17:35
    nadia

    votre jardin est magnifique.  Amitiés.

    13
    Samedi 26 Mai 2012 à 17:33
    nettoue

    Sous toutes :leurs formes les roses te vont bien !

    Merci de ton talent chère poète

    Je t'embrasse

    12
    Samedi 26 Mai 2012 à 17:23

    Chère Romantique

     

    quand tu prends ta plume orientale j'aime beaucoup, tous tes vers se parfument à cette fragance et le résultat est plaisant à lire

     

    bisous et bon week-end

    11
    Samedi 26 Mai 2012 à 17:22
    @nnie54

    J'aimerais bien pénétrer dans ce jardin et humer les senteurs dOrient !

    Et dans ce jardin, il y a une rose...

    @nnie

    10
    Samedi 26 Mai 2012 à 16:56
    flipperine

    une rencontre dans un jardin fleuri cela doit être merveilleux

    9
    Samedi 26 Mai 2012 à 15:20
    Tahar YETTOU

    Bonjour,Corinne,

    Voilà,je suis mantenant dans le nord.Je suis arrivé fatigué par le voyage mais je me porte bien.Je dois vous dire que je lis tous vos beaux poèmes mais,ce que je ne comprends pas toujours,c'est la difficulté à poster un commentaire.J'ignore la raison car maintenant la connexion réseau est bonne,contrairement au désert.Je suis donc désolé.

    Je vous souhaite une très bonne journée.A bientôt.Salam.

    8
    Samedi 26 Mai 2012 à 15:16
    mireille du sablon

    Le temps de fleurissement des roses est arrivé, quel bonheur de pouvoir les admirer! J'en suis heureuse , je vais pouvoir me rendre au jardin botanique!

    Bon w-end, gros bisous de Mireille du Sablon

    7
    Samedi 26 Mai 2012 à 15:02
    Cathy

    Bonjour Chère Corinne,

    Toi qui aimes tant les roses, tu ne pouvais que l'identifier à la Déesse évoquée ici avec grâce, sensibilité et volupté. Associée, bien sûr, à l'amour, elle ajoute à ton poème une légère touche de sensualité, tout en finesse... Et l'ensemble reste bucolique en ce "jardin"... Bravo et grand merci pour cet hommage à la reine des fleurs que tu honores toujours très bien.

    Que ton week-end soit agréable. Toute mon amitié et bisous,

    Cathy.

    6
    Samedi 26 Mai 2012 à 12:59

    entre la rose ,psyché et toi...il n'y a pas de différence...toutes les trois vous épannouissez tous les coeurs d'amours...lire les vers de l'une permet de capter les fragances de l'autre...pour enfin trouver l'extase ....dans ton ciel de topaze....s'enivrer du bonheur de ces joies infinis ....quand les étoiles de ton coeur..s'ouvre sur la vie....instant sublime et divin revit...merci de procurer toutr ce bonheur...bonne journée......doux week end.bisessssssssssssssss
    claude

    5
    Samedi 26 Mai 2012 à 07:23
    timilo

    Ce poème me bouleverse , j'aime infiniment les roses , la moitié de ma poésie leurs est consacrée , pour moi aussi elles représentent  l'amour divin sous toutes ses formes.

    Leurs fragrances m'envoûtent , j'ai tendance à ne garder que les roses anciennes dont les parfums sont les plus capiteux .

    J'aime le rapprochement que tu as fait avec Psyché

    Merveilleuse plume ....

    Bon et doux weekend ,Corinne

    Bisous bisous

    timilo

    4
    Vendredi 25 Mai 2012 à 23:52
    Cendrine

    Chère Corinne,

    Je suis emportée dans cette ronde parfumée où scintillent les couleurs... Que de volupté dans tes rimes, purs délices pour l'oreille et le coeur!

    Ce sont des chants de vie, d'amour, de volupté que tu nous offres, avec la générosité des Nymphes qui veillent sur les fleurs et les fruits. La poétesse fait de précieux cadeaux, les plus beaux, ceux qui viennent du coeur et jaillissent de l'âme...

    Les roses flamboyantes parfument ton magnifique poème, illustrant ce tableau béni des dieux!!! Je l'aime tant...

    Je t'envoie une profusion de bisous affectueux et te dis encore "bravo"! Très belle nuit enchantée par les rêves...

    Cendrine

    3
    Vendredi 25 Mai 2012 à 21:46
    Plume A l'Encre Crié

     

    Tu as l'Art de me troubler Belle Âme-Mie, au point qu'à mes sens renversés, je n'ose m'aventurer là à une seconde lecture...

    Comment te dire ou t'expliquer ? Etre Soi...  Mais la Soie d'un cocon silencieux est parfois et par foi préférable...

    En quête fièvreuse, je sens en toi, au parfum ( par faim, par fin ) de tes mots que tu caresses les flammes du Phénix... tu as bcp de questions, sang véritables réponses...

    Psyché n'est pas un mythe, c'est nefesh, l'Ame sublimée, transcendée de l'Elie... c'est le sang, la Pierre Angulaire de l'Univers... C'est elle la Porte !

    D'ailleurs la beauté de tes vers réveille en moi, la douceur des premiers écrits sumériens...

    Oui je sais environ 7 000 ans ont passé, mais qu'importe le Temps, l'Eternité déleste... Et les écrits restent les mêmes, ils se déclinent seulement sous des paraboles différentes...

    Seules les personnes sachant déchirées leurs propres voiles en accédant à l'ultime connaissance d'elles mêmes et aux lois sacrées de l'univers et de ses mystères, sont succeptibles de déchirer le voile sacré Divin (en vérité il y a en 3)... et accèdent au secret de l'Amour Absolu... Et encore... Les épreuves sont tellement difficiles à surmonter et à vivre, les différents thèmes et niveaux de connaissances sont tellement ardus à acquérir que rares sont celles qui y parviennent... Cher et Chair est le prix à payer, alors....

    Quant à la Rose, c'est l'Ame épanouie d'une Femme... mais là....

    Belle d'Âme... persévère... perce vers... perce tes vers.... ton coeur, ton instinct, savent bien mieux, bien m'yeux que ta raison... n'écoutes qu'eux, et non le reste du Monde...

    Ce soir, la décence et la discrétion, font que je ne m'épancherai pas plus... laissons faire le temps, tu veux bien ?

    Mon coeur t'embrasse de son Encre Criée...

    Plume

     

    2
    Vendredi 25 Mai 2012 à 19:51
    *** lili ***

    Divin !

    Divin !

    Doux bisous comme des pétales de roses et bon week-end de Pentecôte

    Lili

    1
    Vendredi 25 Mai 2012 à 19:18
    Lucie-y

     Le porteur de lumière.

    La recherche mystique du bonheur ! Tout se trouve dans les desseins de Dieu, et heureusement que nous avons un royaume dans la nuit des temps ! Un royaume de lumière qui nous libérera enfin de cette misère qui est sur notre globe terrestre, il y a tellement à dire à ce sujet ! Elle est belle ta poésie, et j’aime beaucoup ! Bises fraternelles

    Lucie-y

     

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :