• Visionnaire

     

     

    Image du Blog mamietitine.centerblog.net 

       

    Vanité, est le fléau, de cette humanité !

     

    Voyez en vos crânes, le côté éphémère,

      

    De l’existence, la fuite de vérités !

      

    Suinte, la corruption, de toutes matières ! 

     

    De vos cœurs, asséchés, des âmes exilées !

      

    Trahisons, déséquilibres, en perdition,

      

    Où va ce monde, où ne vit que l’illusion ? 

     

    Lâcheté, gouverne, avec délation !

      

    Pouvoir, avidité, pour absolution ! 

     

    Où va ce monde, aux rives chaotiques ? 

     

    Dans ces rituels, si maléfiques ? 

     

    Où sont les anges, déguisés en apparence ? 

     

    Visionnaire, tu demeures en transparence,

      

    Lorsque gronde l’Univers tout en mouvance ! 

     

    La vanité des richesses est vos errances !

      

    De tout plaisirs en brûlures qui vous consument,

      

    Sans Amour, creusez vos tombes, œuvres posthumes !

      

    Les calamités siègent à vos régences,

      

    Dirigées, par mécréants, à nulle sentence ! 

     

    C’est dans l’air ! Pauvres visionnaires ! Le chaos,

      

    Fait entendre sa colère, ses sombres échos ! 

     

    Voyez, ô humains, la faux exterminer,

      

    Piétiner, le linceul de vos corps sans pitié ! 

     

    C’est dans l’air ! Mais continuez à être sourds !

      

    A être aveugles, à toutes lumières du jour !

      

    A ne bâtir qu’un monde fait de nucléaire !

      

    Où ne s’écoulera, que haine aux rivières !

      

    C’est dans l’air ! C’est dans l’air !

      

    Je chante en prières,

      

    Moi, simple visionnaire, 

     

    Femme fossile, de cendres, de terre, 

     

    J’exhume la vie à toutes argilières…

     

     

    CorpsRimes

     

    Visionnaire00054472

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    « Le voile sacréSur les chemins de ma Lorraine »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    18
    Mercredi 4 Juillet 2012 à 10:30
    Lucie-y

    Hum, je n'ai pas forcément choisi la bonne image !

    17
    Mercredi 4 Juillet 2012 à 10:28
    Lucie-y

    Bonjour Corinne, tu as peut-être une descendance avec cette Corinne que tu cites plus haut, il n'y a jamais de hasard; J'ai regardé tes albums de la roserai, mais c'est dommage que tu n'y sois pas au moins je serais qui est ma petite Corinne avec qui je parle, et toi sur ce banc vide, je suis sure que tu aurais été superbe ! Je pense à toi, et pour moi tu es une grande poétesse, c'est comme cela !

    Bisous et toute mon amitié

    Lucie-y

    16
    Samedi 30 Juin 2012 à 17:22
    Merci infiniment de ta compréhension et de ta patience envers moi
    Mon coeur avait besoin de calme pour retrouver un peu de sénérité.
     
    Je vais revenir bientôt.
     
    Bisou+ un sourire de Line
    15
    Jeudi 28 Juin 2012 à 11:21
    Pascale-Madeleine

    Voilà un poème bien pessimiste... Ou réaliste ?... Un poème qui s'écrie...

    ... Dont j'aime beaucoup les deux derniers vers.

    Amitiés

    14
    Mercredi 27 Juin 2012 à 14:03

    Il est magnifique, ton poeme, Corinne! J'entends sans cesse au fond de moi ces cris que je ne saurais faire entendre qu'á ceux qui comme moi en sont porteurs. Tu les percois bien, toi aussi. Ca rassure un peu sur cette humanité!

    Bisous et bonne journée!

    13
    Mardi 26 Juin 2012 à 21:01
    ozymandias

    une belle vérité que tu assènes là ma Corinne...

    j'aime les vérités de ce style! vanité vanité tout est vanité (Ecclesiate 1:2) et c'est bien cela

    j'espère que tu vas bien et que le soleil reapparait un peu

    ici ce PM 38° j'ai du mettre la clim en rentrant du bureau, on avait tenu bon jusqu'à présent mais là trop c'est trop, je sais que je pollue... mais je ne pouvais plus rien avaler du mal au coeur !!

    je t'embrasse ma Corinne prends soin de toi, belle soirée

    joelle  cette rose pour toi

    12
    Mardi 26 Juin 2012 à 14:51
    Cathy

    Bonjour Chère Corinne,

    Je ne suis pas présente chez moi, mais je tenais à venir te lire, trop ravie que je suis de te revoir ici...

    Ce poème est d'un réalisme sans pareil, "malheureusement" oserai-je dire. Tu évoques ici les plus importants travers de notre société, basée essentiellement sur le paraître et sur le profit. Tout ce qui est superficiel et sans intérêt, mais qui cause tant de tort, surtout pour les âmes sensibles que nous sommes. Un constat d'une infinie délicatesse poétique cependant... Avoir cette vision de la réalité nous amène cependant trop souvent à nous remettre en question. Soyons donc convaincus que nous reposons sur des valeurs sûres, à côté de toutes les déviances dont tu fais le constat ici.

    Merci pour ce partage et pour tes mots posés chez moi, auxquels je répondrai dès que je serai moins occupée. J'y ai été très sensible, saches-le.

    Doux après-midi et toute mon amitié.

    Gros bisous,

    Cathy.

    11
    Mardi 26 Juin 2012 à 11:11
    timilo

     

    Je viens de commencer des séances de rééducation dans un centre qui fait aussi thallassothérapie à 25 km de chez moi , je serai donc moins présent sur les blogs, par contre je tiens mon mur facebook à jour. 

    Aujourd'hui , je trouve ton poème très beau , peut-être est-ce ma joie de voir briller la lumière de ta poésie sur ton blog

    Je passerai te lire dès que je peux

    A bientôt , Corinne

    Douce journée

    Bisous

    10
    Mardi 26 Juin 2012 à 08:53
    Plume A l'Encre Crié

    Jour bon Belle d'Âme Corps Rime...

    Je suis venue te lire dès la parution de tes vers... Je suis repassée te lire hier soir.... et je suis de nouveau chez toi ce matin...

    Ben ( fils en hébreu) oui, que veux tu... j'aime apprécier dans tous les sens des termes ; je ne sais pas me suffire d'une seule et unique lecture... j'aime pénétrer bien au-delà... haut delà...

    Je te reconnais bien dans tes vers de cris, dans tes rimes d'indignité visionnaire, que j'aurai pu, et que j'ai déjà moa'h-mem (esprit et eau) hurler  humblement à la face et au coeur mem du Monde...

    Ce Monde est déjà en changement ma Mie (coeur de mon pain), mais il lui faudra bcp de temps, bcp de travail, pour se relever de ses erreurs... surtout s'il ne recreuse lui-même ses propres fondations ; cad son histoire...
    On ne sait jamais vraiment où l'on va, comment on y va, si l'on ne sait pas d'où l'on vient, si l'on ne sait, ni ne connait les mensonges de l'histoire humaine...

    Construire sur des mensonges, des croyances erronées, ne peut que donner un édifice branlant (Babel) : le monde et l'Humanité en payent le prix depuis maintenant plusieurs années...

    Mais qu'il est bon d'hurler sa clairvoyance au Monde !

    Tu ne m'en jamais rien dit, par pudeur sang doute, mais tes mots respirent, transpirent, suintent... l'expérience des difficultés et de la souffrance... je n'irai pas plus loin dans mes propos Corps Rime, par respect... mais je voulais simplement que tu saches, que je le sais... et que me concernant, tu n'as nulle besoin de te protéger...

    Avec mes meilleures pensées pansées, que l'Amour et l'Amitié t'offrent une journée la plus douce peau-cible, L'Âme Mie...

    Plume

    9
    Mardi 26 Juin 2012 à 08:50
    michèle

    Errance...

    Dans un monde où s'étendent les ombres ténébreuses...

     Où les maléfices envahissants se propagent...

    Pourtant...

    Les armées de l'amour en rangs innombrables...

    Se déploient en luttes vaillantes...

    Aux âmes bien nées de rester en observance, et de garder aux travers de leurs manifestations, leur foi intact ainsi que leur généreuse compassion sans limites...

    Chère Corinne,les pensées positives et joyeuses volètent autour de toi...

    8
    Mardi 26 Juin 2012 à 08:23
    Christie Jane

    Un cri, une révolte, un soulèvement, un crève-coeur, voici ce que je ressens en te lisant et on sent cette impuissance à se faire entendre par les "puissants". Bel écrit Cronin (Corinne) j'espère que ton moral va bien !? Amicalement

    7
    Mardi 26 Juin 2012 à 00:02
    Le Noctamplume

    Bonsoir Corinne

    Un Style très particulier que je ne te connaissais pas et que j'approuve d'autant plus, puisqu'il résume en peu de vers, un roman (non édité) de 200 pages que j'ai écrit dernièrement, mais qui a du mal à passer devant la critique (trop résumé, pas assez de dialogues) et je remet toujours au lendemain pour le corriger.

    C'est pourquoi, je suis encore plus heureux de te lire, par ce que ton message passe admirablement en peu de mots.

    Douce et agréable nuit visionnaire

    Je t'embrasse

    Le Noctamplume

    6
    Lundi 25 Juin 2012 à 16:38
    flipperine

    contentons nous de vivre le présent 

    http://les-mots-de-flipperine.eklablog.com/

    5
    Lundi 25 Juin 2012 à 10:51
    Cendrine

    Bonjour Corinne,

    Tu ne seras pas surprise si je te dis qu'une fois de plus je me suis régalée à la lecture de ton poème, intense, poignant, prophétique... Telle Cassandre sur les rives du temps, la poétesse tisse des mots de prêtresse pour une humanité rongée par ses propres maléfices.

    Les Vanités du XVIIe siècle disaient l'inexorable, les richesses matérielles ne sont que fuite en avant et les tromperies, les bassesses entraînent leurs auteurs vers la chute.

    J'aime cette orbe sombre qui résonne comme un ciel lourd de tempête, une encre fatidique. Il ne s'agit pas d'être "optimiste" ou "pessimiste" mais de voir les choses comme elles sont. Cela n'empêche pas de respirer le doux parfum des roses et d'aimer la vie...

    Obscure magnificence...voilà qui me plaît!

    Quant à Mylène Farmer, elle m'enchante depuis l'adolescence, j'ai bu à la coupe de ses mots et de son personnage et j'en suis transportée.

    Merci chère Corinne pour ce cri puissant et magnifique! Je t'embrasse bien affectueusement et te souhaite une très belle journée.

    Cendrine

    4
    Lundi 25 Juin 2012 à 10:12
    Tahar YETTOU

    Bonjour,Corinne !

    Quelle joie de vous retrouver ! Paix et bonheur sur vous.

    Oui,il y a beaucoup d'injustices dans ce monde;seulement, il y a la poésie.Nous avons comme mission,nous les poètes,de semer la paix et l'amour sur terre.Nous ne fléchirons pas.

    Je vous encourage à écrire de temps en temps,ma chère amie car vos obligations  personnelles et familliales doivent être en premier lieu.C'est un plaisir de vous lire,très sincèrement.

    Mes amitiés.Salam!

    Tahar

    3
    Lundi 25 Juin 2012 à 09:16
    *** lili ***

    Contente de te retrouver Douce Rose Corinne et comme tjrs ce poème est pure vérité - une citation de Jean Guéhenno "Nous vivons tous entre notre vanité qui nous perd et notre orgueil qui nous sauve" 

    Mes doux bisous comme des pétales de roses et jolie journée, encore sous la pluie pour ne pas changer.

    2
    Lundi 25 Juin 2012 à 09:15

    être visionnaire ce n'est pas pour me déplaire....mais ta diatribe ne peut que trouver l'objctivité de la réalité...de notre réalité....je suis bien d'accord avec ce que tu écris....et pas besoin de temps gris pour s'en rendre compte....tout nous écrase à commencer par nous mêmes....l'univers qui nous entoure aussi et l'on ne s'en rens pas compte , où plutôt on ne veut pas le voir....c'est grave ..;très grave...alors quand j'ai fini de lire ton écrit , je ne peux pas faire autrement que de réflechir à tes visions...elles sont le reflet vivant de nos jours...mais de ce qui nous emporte au delà de cette réalité c'est surtout que nous sommes entraînés par les autres...et eux non plus ne réagissent pas..;c'est là où la situation devient inquiétante...car même ceux qui pourraient prendre des initiatives ne collent pas à cette réalité....moi je vois....et je ne me trompe pas que la fin de cet ére viendra plus vite que l'on ne croit........conscience réveille toi..puisse beaucoup d'esprits inbtellectuels se réveiller à temps............bises très chére cronin....à bientôt
    claude

    1
    Lundi 25 Juin 2012 à 08:33
    Carlos

    Bonjour Corinne,

    Je t’ai connue plus optimiste, serait-ce ce début d’été pluvieux qui te mine le moral ? Ne t’inquiète pas les beaux jours reviendront, pour l’été et pour l’humanité aussi… enfin je crois. J’ai beaucoup de travail en ce moment, c’est pourquoi tu me vois peu dans les commentaires, mais j’essaie tout de même de venir te lire avec plaisir dès que je le peux. Je te souhaite une belle et douce semaine, toute mon amitié, Carlos.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :