• Unis à jamais

     
     
     

     

     

    Lorsque je fermerai mes yeux,


    Reposé près de toi, heureux


    De cette existence ici-bas,


    J’implorerai mon doux trépas,


    D’avoir su aimer sans retour,


    Goûter au doux parfum de l’amour…




    Lorsque j’aurai atteint les rives


    D’Osiris, les eaux qui enivrent,


    J’ouvrirai la porte sacrée,


    Qui mène aux tombeaux scellés…


    Unis à jamais dans le feu,


    Sur la barque solaire des adieux…

     

     

     

     

    Lorsque je vaincrai cette mort,

    Que mon âme quittera ce corps,


    Je traverserai les limbes,


    Invoquant ton nom toi ma nymphe…


    J’embrasserai cet univers,


    Baiserai tes douces paupières…

     


    Où tu t’endors, je veillerai,


    Telle une lampe éclairée,


    Te guidant au long du voyage,


    Sur mes lointains rivages,


    Ta demeure sera la mienne,


    Mon pharaon, je suis ta reine…


     

     


    Aux portes des pyramides,


    Le doux parfum de la myrrhe,


    S’élève vers le ciel, ma demeure,


    Reste, et sera à jamais ton cœur…


    Où tu t’endors, je serai là ;


    Je prendrai ta main dans l’au-delà…


     


    Je ne vis que par ce souffle,


    Qui m’étreint et ne s’essouffle !


    Ton âme unie à mon âme,


    Appelle Isis et réclame,


    La vie éternelle dans la fusion,


    De nos corps célestes fait de passion !

     

     
    Je vaincrai les démons de Seth,


    Elèverai sur ton chemin mon sceptre,


    Tu es à jamais ma flamme,


    Le feu de mon corps qui s’enflamme !


    Où tu t’endors, je veillerai


    Sur ton repos, ta destinée…

     

     
    Vois la cité du dieu Amon 


    Sur son parvis, tu es Homme,


    Où tu t’endors, je suis vivante !


    A jamais ta seule amante…


    Sur les rives où coule le Nil,


    Nos deux cœurs partent en exil…




    Où nous dormirons à jamais,


    Dans le livre des Morts ; secrets,


    Gardés aux portes de l’éternité,


    A jamais scellées par tes baisers,


    Aux confins des voûtes célestes,


    Notre amour vaincra les dieux funestes !

     


    « Déesse du ciel,


    Etends sur moi,


    Fais moi pénétrer dans la vie qui est tienne.


    Ne ferme pas tes portes devant moi.


    Puissé-je traverser le firmament,


    M’unir aux portes de l’aurore ».



    (Texte des Sarcophages, chapitre 644)


     


    CorpsRimes

     

    Unis à jamais00054472

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    « Esprit d'AmourL'Appel de l'amour »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    23
    Mercredi 2 Mai 2012 à 22:25
    cacao

    Bonsoir Corinne ! J'etais en retard pour te lire, ayant beaucoup de travail en ce moment. Mais quel plaisir ce poème, et la musique avec. J'adore l'Egypte, tes images sont magnifiques. J'aime cette idée de la mort "apprivoisée", qui réunit ceux qui s'aiment. Très joli texte. Merci. Grosses bises et bonne nuit.

    22
    Mardi 1er Mai 2012 à 19:08
    MAMIECATOU

    joli mais texte ......super long !!!

    21
    Mardi 1er Mai 2012 à 18:00
    Lucie-y

    Bonjour, Corinne, un passage avec beaucoup de retard, je te souhaite malgré tout une bonne soirée de premier mai. Ta poésie me fait pensée à l'Égypte bien sûr, mais aux amours qui se rejoignaient dans la tombe, à l'époque des pharaons; en fait, je m'explique très mal, car je suis perturbé par le polard noir que j'écris, et je ne suis pas encore revenu dans mes baskets! " M'unir aux portes de l'aurore" comme c'est beau à entendre...et un peu angoissant aussi; Je te souhaite une bonne soirée, bises fraternelles.

    Toute mon amitié. Lucie-y.

     

    20
    Mardi 1er Mai 2012 à 15:14
    nettoue

    J'aime l'Egypte ancienne, et merci pour la chanteuse ma rose d'amitié,  merci pour ton talent et ton amitié

    Bisous

    19
    Mardi 1er Mai 2012 à 14:33

    Bonjour Corinne,

    Je t'apporte à mon tour un petit brin de mon ♥

    Un gros bisous...écéa.

    18
    Mardi 1er Mai 2012 à 13:45

    coucou ma chére corinne(cronin)..;que ce joli mois de mai qui arrive avec son muguet parfumé , soit doux à ton coeur et t'apporter tous les bonheurs.........bon 1er mai.......bisesssssssssssssssss
    CLAUDE

    17
    Mardi 1er Mai 2012 à 13:09
    Rose

    Tu es le scribe de l'amour poétique, Corinne!

    Merci pour ces vers pharaoniques!

    je t'offre un brin de muguet pour l'occasion en souhaitant qu'il te porte bonheur.

    Grosses bises et amitiés

    Rose

    16
    Mardi 1er Mai 2012 à 12:13
    ozymandias

    ben çà alors... je croyais bien être passée hier, que nenni... vilaine fille que je suis

    l'amour au delà de la mort, un thème qui a inspiré beaucoup d'écrivains

    as tu lu LET GO de Chloé Mons l'épouse de Bashung : émouvant comme ton poème

    un peu de blues ma Corinne : se retrouver au delà de la mort dans un pays plein de rites ancestraux (trop d'ailleurs je n'ai pas aimé l'Egypte) c'est merveilleux dans tes lignes... amours pharaoniques... que d'imagination tu as ma Corinne

     GIFS MUGUET 1ER MAIun brin de muguet porte bonheur en ce 1er mai

    je t'embrasse tres fort

    joelle

    15
    Mardi 1er Mai 2012 à 06:40
    timilo

    En relisant , toutes les subtilités du texte m'apparaissent

    Bon et doux 1er Mai,CORINNE

    Bisous

    timilo

    14
    Mardi 1er Mai 2012 à 01:23
    Le Noctamplume

    Bonsoir Corinne, je ne reste pas longtemps, mais j'ai eu le temps de m'imprégner de tes mots.

    Bisous et douce nuit

    Le Noctamplume

    13
    Lundi 30 Avril 2012 à 21:22
    Sylvie

    tu m'as emporté vers ce superbe pays qu'est l'Egypte!! riche d'histoire!!! ! tout est magique dans ton récit,  texte, musique ....Et toi !!! 

    je te souhaite un bon premier Mai , peut être plus ensoleillé que chez nous, ou il pleut ..

    gros bisous mon amie! sylvie

     

    12
    Lundi 30 Avril 2012 à 18:18
    papyanar

    Chère Corinne,

    Somptueux texte qui traverse les âges et les pays,l'amour est universel, les rimes chantent pour nos coeurs,mais les hommes savent ils cette universalité poétique?je reste dans l'expectative.

    Douce soirée

    Bisous poétiques de papy

     

    11
    Lundi 30 Avril 2012 à 17:35
    @nnie54

    Des mots qui nous emportent dans ce pays des pharaons. 

    Tu sais nous remuer tendrement par ta poésie.

    Bonne fin de journée de lundi, @.

    10
    Lundi 30 Avril 2012 à 16:58
    Carlos

    Bonsoir Corinne,

    Comme j’aime cette idée que l’amour vit au-delà de la mort ! Je l’aime tant que j’y crois profondément. Une idée largement partagée d’ailleurs, et c’est très réjouissant. Ton poème est fascinant car il nous plonge au cœur de croyances antiques, qui ont trouvé des relais jusqu’à aujourd’hui… il n’y a pas de fumée sans feu dit-on ! 

    Très belle semaine, Corinne, toute mon amitié, Carlos. 

    9
    Lundi 30 Avril 2012 à 16:38
    flipperine

    et de là où elle sera elle veillera tjs

    8
    Lundi 30 Avril 2012 à 14:38
    *** lili ***

    Merci de me faire revivre le charme de l'Egypte avec ce superbe poème, un séjour inoubliable sur le Nil ...  doux bisous comme des pétales de roses

    7
    Lundi 30 Avril 2012 à 13:50
    mireille du sablon

    ...Des mots qui remuent le coeur et l'âme!

    Belle semaine, bises de Mireille du Sablon

    6
    Lundi 30 Avril 2012 à 13:27

    je suis rentré dans le temple de la déesse de lorraine...trop elle était déjà partie avec son amour....mais j'ai pu y ressentir toutes les effluves de cette antique aventure...la magie du nil...la magie de ta pyramide...celle dont tes vers en sont tous humides..;humides de cet amour que nous fait vivre la douce prêtresse...et faire vivre à mon coeur toutes les ivresses ...de l'union d'un dieu et d'une déesse...le dieu des mots , la déesse qui y ajoute le plus beau ...des mots.... : amour....délicieuse aventure romantique dans l'antique..;merci cronin...garde le cap de ce beau chemin...........bisesssssssssssssssss
    claude

    5
    Lundi 30 Avril 2012 à 08:25
    louv'

    L'amour au-delà de la mort, voilà un mythe qui a "la vie dure". De l'antique Egypte à notre monde moderne où Dracula clame son amour immortel en comédie musicale...Le coeur des hommes n'a pas changé. Il est doux de penser que rien ne peut tuer un véritable amour, pas même la grande faucheuse. J'aime beaucoup ce poème Corinne. Belle journée à toi, amitiés.

    4
    Lundi 30 Avril 2012 à 08:17
    Tahar YETTOU

    Bonjour,Corinne,

    Voilà un autre poème qui fait palpiter le coeur en le lisant ! C'est bien vrai,par la force de l'amour on est uni à jamais.

    Je vous souhaite une agréable semaine pleine d'amour et de tendresse.A bientôt !

    3
    Lundi 30 Avril 2012 à 07:11
    timilo

    Ta poésie ,Corinne , a le charme de me faire voyager dans le temps et dans un pays que j'aime bien.

    Pourquoi suis-je attiré par ce pays , sans doute son histoire , celle des pharaons et de ce monde qui me semble merveilleux vu d'ici

    Une bien jolie histoire que nous raconte ton poème , celle d'un amour qui va jusqu'aux rives de la mort.

    Personnellement je n'arrive pas à aborder cette dernière dans ma poésie , je ne sais pas pourquoi , pourtant elle est la suite logique de la vie

    Dire que j'aime ta plume ne serait qu'un doux euphémisme , car elle est des plus passionnantes .

    J'espère qu'en Lorraine , le soleil brille un peu pour effacer un peu le blues de ton coeur

    Bon et doux Lundi

    Bisous

    timilo

    2
    Lundi 30 Avril 2012 à 03:17
    Capucine

    Bonsoir Corinne,

    Des mots, une histoire, une musique... Quelle subtile sonorité ! J'aime à t'entendre retracer les amours de ceux qui jadis brûlaient... Je revis à tes côtés des moments d'une histoire passée... Magnifique !

    Bisous et très belle semaine à toi.

    Capucine

    1
    Lundi 30 Avril 2012 à 01:38
    Cendrine

    Ma chère Corinne,

    Que d'enchantement et de bonheur! Bonheur et plénitude de l'amour qui, jusqu'aux rives de la mort et au-delà, brûle tel une flamme infinie...

    Tu es la prêtresse de ces mondes merveilleux, subtils âges d'or où dansent des feux de passion et d'éternité.

    Blottie dans les courbes de tes mots, j'ai accompli ce doux voyage sensible et littéraire... Merci pour ces instants de beauté et de sublime musicalité!

    Je te fais de gros bisous et te souhaite une très belle nuit.

    Cendrine

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :