• Une vie, une âme

      

     

       

        

    Bougie

     

    (En mémoire de ceux qui ne sont plus là…


    Une bougie allumée jusqu’à la fin des temps)

     

     (Musique "la liste de Schindler" au violon)

      


    Et s’il ne restait qu’une seule vie, 


    Aux plus sombres de nos oublis, 


    Une seule liste, pour sauver, 


    Une âme qui ne peut s’effacer ?

      


    Folie d’une guerre, meurtrière, 


    Corps tombés dans la poussière, 


    Sur les chemins de la bêtise, 


    Humaine, sa peur, sa sottise ?

      
    Une seule vie, une lumière, 


    Dans les ténèbres, aux prières… 


    Une bougie dans la nuit noire,

     
    Une vie, pour souffler l’espoir…

      
    Faire qu’un matin, le brouillard,

     
    S’estompe, qu’il ne soit trop tard, 


    Pour un homme ou une femme,

     
    De voir s’éteindre la flamme…

      
    L’homme dans toute sa cruauté,

     
    D’images nous parvenant du passé, 


    Pourtant, à jamais est gravé, 


    Un nom qu’il ne faut oublier…

     


    Une bougie pour se souvenir, 


    De tous l’éclat de leurs rires !

     
    Avant la tourmente, folie ! 


    D’une guerre sans merci…

      

    A la mémoire d’un homme,

     
    Qui comprit qu’une vie se donne, 


    Dans le but ultime de sauver,

     
    Ce qui ne peut être déraciné…
     


    A la mémoire de toutes ces âmes, 


    Qui furent sauvées de ce drame, 


    Sur vos tombes, une lumière, 


    Une bougie dans les ténèbres…

     

     


    CorpsRimes

     

    Une vie, une âme00054472

    « DélivranceReviens-moi »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    7
    Mardi 26 Octobre 2010 à 20:08
    cronin

    Bonsoir Art Gallery (Cathy)

    Merci de ta venue Cathy... et d'y déposer tes mots en profondeur... en ces veilles de la Toussaint. A la mémoire de nos chers disparus... Une bougie pour éclairer leur présence au fond du coeur...

    Merci à toi ! Toutes mes roses d'amitié. Excellente soirée, Corinne (Cronin)

    Rose Medley Flowers

    6
    Lundi 25 Octobre 2010 à 19:42

    Bonsoir,

    Un poème et une flamme pour se souvenir de ceux qui nous ont quitté en cette veille de la Toussaint est toujours le bienvenu. Bonne semaine.

    Cathy

     

    5
    Dimanche 24 Octobre 2010 à 20:17
    cronin

    Bonsoir ma chère amie !

    Ta présence réchauffe mon coeur... je t'en remercie ! Oui tu as raison, nos  morts restent dans nos pensées, et dans ce coeur, à jamais, l'amour est en nous...

    Chaque étoile qui brille éclaire le ciel de leur souvenir... la vie sur terre n'est qu'un passage, en cela tu as tout à fait raison mon amie ! S'est rendre hommage à leur souvenir que de déposer ici en écrit, ce qu'ils furent, à jamais, une flamme qui ne peut s'éteindre dans la nuit. Tant que l'amour sera roi dans le coeur des hommes, cette flamme ne s'éteindra jamais... et survivra au temps... à la mort, à jamais...

    Merci de ta venue, tel ce lien d'amitié que tu honores à chaque fois sur mes écrits. Merci mon amie.

    Mille bisous... et mes roses. Bonne soirée mon amie. Ton amie sincère et dévouée Corinne (Cronin)

    4
    Dimanche 24 Octobre 2010 à 09:40
    cronin

    bonjour sumadrad,

    Je te remercie de ta présence sur cet écrit dédié à ceux qui ne sont plus là...

    Victime de la barbarie de l'homme... Je rejoins ton raisonnement sur la lumière d'une bougie...

    L'important, est cette phrase que tu dis : "une autre flamme prendra le relais pour essayer de figuré l'éternité...". Tant que des bougies seront allumés pour nous rappeler leur présence, leur vie, leur amour, leur mémoire, ils seront toujours présents en nous, l'amour ne s'oublie jamais, ni les vies données par amour...

    A la mémoire d'un homme qui sauva des vies... pendant la guerre, les juifs qu'il avait sauvé, lui offrirent une bague :portant la maxime tirée du Talmud : « Celui qui sauve une vie sauve l'humanité tout entière ».

     " Beaucoup d'hommes donnèrent de soi pendant la guerre, au nom d'une liberté de l'être humain et par amour... une vie, une âme à jamais éternelle."

    Merci pour tes mots, pour cette bougie allumée dans les ténèbres...

    Reçois mes roses mon ami. Excellent dimanche à toi poète ! Corinne (Cronin)

     Le bouquet de l'être aimé

     

    3
    Dimanche 24 Octobre 2010 à 09:31
    cronin

    bonjour flipperine

    Oui, mon amie tu as raison, une bougie, toujours allumée... en souvenirs de ceux qui ne sont plus là, en souvenir de notre amour pour eux, mais aussi cette présence éternelle, savoir qu'ils sont toujours là à nos côtés pour nous donner la force de continuer. Ceux que l'on a aimé, sont toujours présents en nous ! Ici, un poème dédié à ceux qui ont été victime d'une guerre... à un homme qui sauva des vies... avec une simple liste... une vie pour une âme, que la mémoire demeure à jamais !

    Merci flipperine, de ta présence sur mon écrit, et de ton beau commentaire.

    Reçois mes roses d'amitié, excellent dimanche à toi, et mes roses bien sûr !

    Ton amie Corinne (Cronin). Bises.

     Les jumelles

    2
    Samedi 23 Octobre 2010 à 20:05

    la bougie qui brûle la flamme , maintient la lumiére de la vie , elle se consume comme brûle la vie , cette flamme immortalise la vie , mais comme elle n'est pas éternelle tôt ou tard elle s'arrête , et une autre flamme prendra le relais pour essayer de figurer l'éternité

    amitiés

    sumadrad

    1
    Vendredi 22 Octobre 2010 à 22:40
    flipperine

    tenir une lampe allumée, choisir d'habiter la confiance aimer et se savoir aimer une bougie ne doit pas s'éteindre dans notre coeur elle est l'amour, le souvenir, le courage de l'être disparu la foi en cette personne

    bises

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :