• Un figaro de rêves

     

     

    Artiste peintre Jean Beraud "Figaro de rêves"

    Peintre impressionniste

    né le 12 janvier 1849 à Saint Pétersbourg
    et décédé le 4 octobre 1935, à Paris

    Peintre de "La belle époque"

        

     

    Il me plait d’imaginer mon tendre ami,

    Qu’en ce jour de diffusion de votre journal,

    Vos pages honorent en ce jour de mercredi,

    De grands auteurs littéraires dans la capitale…

       

    Je vous imagine, là, dans la chaleur douce,

    D’un bel après-midi à rédiger vos pages,

    Dégustant de belles oranges aigres-douces,

    Ainsi mon âme voyage, vers vos paysages…

     

    Vous, mon bel amant, arpentant rues et pavés,

    De ce Paris, en pleine effervescence, beauté !

    A la recherche de grands reportages pour vos

    Chroniques mondaines et vos bons goûts musicaux...

      

    Accoudée sur un petit muret de pierres, l’ombre,

    Me protège des rayons trop chauds de ce soleil,

    Mon visage malgré la pénombre, n’est point sombre,

    De penser à vous, voilà que mon esprit s’éveille !

     

    Je songe à tous ces grands évènements politiques !

    Qui divisent la société par toutes leurs critiques…

    Et cette affaire Dreyfus, relatée par Zola,

    Anatole France, laisse planer erreur...; Drame que voilà !

     

    Cependant, il fait bon de vivre, s’amuser,

    Dans les théâtres, guinguettes ! Plaisirs retrouvés !

    Me promener avec vous, le long des boulevards,

    D’admirer ce peintre Renoir, ses œuvres d’art !

     

    Je dois vous dire mon ami, quelle belle époque !

    Une ère riche, prospère, dont votre journal évoque !

    Bientôt, en amoureux, nous irons écouter

    Debussy ; valser au bal à ne s’en lasser !

        

    En vous attendant, je lis ce Victor Hugo,

    Baudelaire, leurs poésies ! Près du ruisseau,

    Je sens votre présence, le temps paraît moins long,

    Sur mes lèvres, je fredonne notre chanson…

     

    J’ai mis des fleurs, dans ce beau vase d’Emile Gallé,

    Que vous m’avez offert, en fiançailles déclarées,

    Moi qui aime l’Art Nouveau, ses fleurs colorées,

    Je ne peux que vous aimer, mon bien-aimé...

     

    Ah mon ami ! Il faut que je vous dise aussi,

    Que lorsque je prenais ma pose, rêvant ainsi,

    Un peintre vint à passer et fit mon portrait...

    J’ai rougi…à la vue de l’œuvre et son attrait...

      

    Vous verrez mon cher, Madeleine va vous surprendre !

    Ce peintre n’est autre que l’illustre Jean Béraud !

    Votre fiancée dont le cœur n’est plus à prendre,

    Fût honorée d’être le modèle, d’un grand renom…

         

    Il m’a soupiré à mes douces oreilles,

    Que cette toile, rejoindrait son exposition !

    Oh mon Dieu, Ernest ! N’est-ce point une pure merveille ?

    Je serai célèbre, en vos pages du Figaro !

     

    Quelle belle époque ! 

     

    CorpsRimes

    Un figaro de rêves00054472

     

     

    "Mme MONET lit le Figaro",

    tableau

    de Pierre Auguste Renoir

    « Floraison de l'ÂmeA l'ombre »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    24
    Dimanche 24 Mars 2013 à 23:24

    Une belle remontée dans le temps.... des instants merveilleux, charmants, une ambiance merveilleuse, tu as su magnifiquement décrire cette époque, c'est délicieux. 

    Merci pour ce beau partage Corinne, j'ai adoré. Bisous et douce soirée. Bien amicalement. Monique


    23
    flipperine Profil de flipperine
    Jeudi 21 Mars 2013 à 23:12

    on a besoin de lumière l'ombre n'amène à rien de bon

    22
    Mercredi 20 Mars 2013 à 07:10

    J'aime beaucoup le poème que t'a inspiré ce tableau. Une belle période en effet ce 19ème siècle pour la littérature, la peinture, musical. J'aime ta poésie. Merci beaucoup pour ta fidélité à mon blog qui m'honore. Bonne journée.

    21
    Lundi 18 Mars 2013 à 18:20

    Je suis revenue sur ta vidéo, Chère Corinne. J'ai enfin pu la visionner. Ces tableaux anciens, évocateurs d'un Paris riche d'histoire, ne peuvent que me plaire. Et cette chanson ancienne, restée en nos mémoires, me séduit d'autant plus lorsque ces peintures "défilent" sous mes yeux...

    Merci encore pour ce beau partage. Je passe à ton nouvel article, maintenant.

    Douce soirée,

    Bisous,

    Cathy.

    20
    Lundi 18 Mars 2013 à 16:04

    J'adore la belle Epoque .J'aurais aimr vivre ces trées belles années. Bon j'aime aussi la notre . Je te souhaite une bonne et douce semaine.

     Je t'envoie un panier de bisouss

                                               

    19
    Dimanche 17 Mars 2013 à 17:50

    Un bel écrit que celui-ci, on se laisse transporter dans le temps avec plaisir ...Merci pour ce voyage ....Bises

    18
    ozy
    Dimanche 17 Mars 2013 à 16:28

    je passe t'embrasser tres fort et te souhaiter un bon dimanche ma Corinne


    j'ai relu ce poème, ce que j'aimais la Belle Epoque  période raffinée...


    Image du Blog bleuchalou.centerblog.netjoelle

    17
    Dimanche 17 Mars 2013 à 15:51

    bonjour Corinne

    de sympathiques et poètiques inspirations en ton article . Sur jazz te proposant de découvrir shar baby . je l'ai vu en concert , sur scène excellent !!! . bises et A+ du troubadour Emmanuel

    16
    maplumefee Profil de maplumefee
    Dimanche 17 Mars 2013 à 00:31

    Ma chère Corinne,

    Je viens, avec mon pseudo de plume fée pour qu'apparaisse mon petit avatar, relire ton merveilleux texte mon amie et me glisser, dans l'air doux, près d'une élégante balustrade, pour savourer ce "Figaro de rêves".

    La nuit est douce, réveuse et romantique, une nuit propice à l'écriture. J'espère que tu vas bien, je t'embrasse très affectueusement, mes pensées pour ton fils et une bougie née sous les doigts de Christophe, que sa flamme te dise que nous pensons à toi.

    Gros bisous

    Cendrine

    15
    Samedi 16 Mars 2013 à 16:48
    PlumeAlEncrecriée

    kikou Mon Âme Mie...

    Soupir... .... durant mon temps de lecture... j'étais partie, partie avec toi, merci mon Âme Mie pour cette belle échappée...

    Si tu savais combien un double complémentaire masculin me manque, mais tu le sais... et  j'ai hâte de printemps, de sa pleine lune... de pouvoir enfin connaître ton amitié de visu... ce temps vient bien Taw...

    J'aime la fragrance de ton Âme et ta rose...

    la preuve, regarde :

    Je t'embrasse avec force et tendresse ainsi que ton petit, tous deux vous ne quittez jamais mes pensées...

    Plume

    14
    Vendredi 15 Mars 2013 à 20:31

    Bonsoir Corinne !
    Quelle chance d'inspirer un grand artiste, et quelle consécration ! Cette ambiance est plaisante, pleine de soleil et de romantisme !
    Je vois comme les peintres t'inspirent, je t'envie cette faculté :)
    Bises, bonne soirée à toi

    13
    ozy
    Vendredi 15 Mars 2013 à 18:56

    coucou ma Corinne


    tu parles admirablement de cette Belle Epoque à croire que tu y as vécu... quelle chance d'avoir croisé tous ces écrivains et peintres et leurs épouses ou amies


    je te vois bien parler avec eux, échanger des mos, des vers et des poèmes, boire du vin gai sous les tonnelles


    merci Corinne de nous faire revivre une si Belle Epoque


    je t'embrasse, belle soirée


    joelle prends soin de toi

    12
    Vendredi 15 Mars 2013 à 17:51

    Ma chère Corinne,

    Tu ressuscites une époque d'un charme inouï et d'une effervescence artistique extraordinaire. Je suis émerveillée par ton poème: sa finesse, son charme, sa beauté, les images de ce Paris de la Belle-Epoque qui défilent sur la toile des émotions, les liens entre peinture et écriture, le raffinement et l'émouvante simplicité des sentiments. C'est  un régal, à l'instar de cette peinture gorgée de romantisme. J'ai lu, relu, rêvé, visualisé, ressenti, c'est un voyage dans la splendeur d'antan où rien n'était parfait, bien sûr, mais où l'élégance était de mise. Je ne peux me lasser de contempler les trésors de cette époque alors tu me combles de joie avec tes mots.

    J'ai eu l'impression de recevoir un billet doux...

    J'espère que tu vas bien, je te souhaite un très beau week-end dans ta Lorraine magique. Quand j'aurais écrit la suite de ma promenade à Saint-Jean de Beauregard je reprendrai mon article sur Jeanne d'Arc et je le publierai. J'ai bien fait d'attendre car j'ai trouvé d'autres représentations et des cartes postales anciennes très jolies.

    Passe une excellente fin de semaine dans les charmes de ta Lorraine. Gros gros bisous ainsi qu'à ton fils, à très bientôt mon amie...

    Cendrine

    11
    Vendredi 15 Mars 2013 à 09:15

    Bonjour Corinne,

    Tu mets en avant une belle époque où le vouvoiement utilisé révèle une belle marque de respect, une distinction, un attachement aux règles d'usage. J'adore cette conversation de cette femme amoureuse sous la forme d'un poème et ce langage soutenu venant d'un passé dont tu as le secret rend la lecture délicieuse très agréable d'une belle romance poétique. Je me suis plongée dans tes vers pour m'imprégner des parfums d'autrefois. Merci pour ce partage exquis d'une réelle richesse emplie d'émotions où j'ai pu savourer dans l'infinie tendresse  l'étendue d'un songe féminin. Je t'embrasse bien fort ma rose. Douce journée. J'en profite pour te souhaiter une agréable week-end. Corinne.

    10
    Vendredi 15 Mars 2013 à 06:56

    Je prends mon temps pour relire ton poème , j'en apprécie d'autant mieux ses rimes

    Bravo....

    Bon et Doux weekend Corinne

    Bisous

    timilo

    9
    Henri de Margaux Profil de Henri de Margaux
    Jeudi 14 Mars 2013 à 15:59

    Bonjour Corine,

    Quel magnifique voyage dans le passé, j'ai adoré cette trés belle vidéo et ton merveilleux poème. Je l'ai même relu plusieurs fois pour le plaisir. Un grand merci ! Bises bien amicales.

    Henri.

    8
    Jeudi 14 Mars 2013 à 15:22

    Bonjour Chère Corinne,

    Je n'ai pas pu visionner la vidéo, malheureusement. Elle tourne, tourne, mais ne s'affiche pas.

    Mais ton poème, par contre, m'a beaucoup "parlé". Cette époque est chère à nos âmes de poètes. Il y avait tant de formules gracieuses, tant de respect, et de romantisme. Les gens vivaient des heures, certes, difficiles, mais savaient s'amuser. Les dames étaient élégantes... J'aurais beaucoup aimé vivre à cette époque. Je dis souvent que je suis "en dehors du temps". En marge de cette société que je ne comprends plus... Et tu es là pour nous offrir de jolies pages d'un passé révolu, mais qui reste en nos coeurs par ses beaux écrits et ses tableaux magnifiques. Comme ce tableau de Jean Beraud que tu as posé ici.

    Merci, Corinne, pour ce très beau poème. Je reviendrai plus tard pour la vidéo. Peut-être que cela fonctionnera.

    Douce fin de journée et amitié,

    Gros bisous,

    Cathy.

    7
    Jeudi 14 Mars 2013 à 11:01

    Bonjour Corinne,

    Je viens de faire un voyage dans le temps...

    La belle époque!

    Bisous et douce journée à toi

    Rose

    6
    Jeudi 14 Mars 2013 à 09:26

    Oui quelle belle époque où tout était  joie de vivre, amour, révolution, liberté et grandes espérances. 


    Sous le ciel de Paris vu par Jean Béraud et Minoucha me plait beaucoup.


    Ton poème un enchantement,  toutes les belles choses et les Grands Hommes y sont - merci Corinne


    Plein de doux bisous comme des pétales de roses  - Lili-Marlène  (mdr)

    5
    Jeudi 14 Mars 2013 à 09:25

    Un très beau poème pour une très belle époque. Monet, Renoir....Le romantisme, les femmes avec des crinolines. Le poème restitue bien cette époque. On s'y croirait

    4
    Jeudi 14 Mars 2013 à 08:21

    Bonjour , c'est avec un grand bonheur que je vient dans ton univers. Tout y est que douceur. J'aime regarder et lire cette belle épôque. Je trouve que tout était beau .Ton billet et comme toujours une oure merveille , merci mon amie

    Je t'envoie un panier de bisous

                                 

     

    3
    Jeudi 14 Mars 2013 à 06:58

    La belle époque, peut-être pas pour tout le monde mais quelque chose de merveilleux véhiculait en ce temps-là

    Impalpable pour le commun des mortels mais que ta plume a su saisir admirablement ..

    J'aurai aimé connaître cette poésie qui existait entre hommes et femmes , cette façon de parler de l'amour , de donner à rêver dans ce monde merveilleux -là

    Bravo , CORINNE ,je ne suis régalé en lisant ce poème

    Ps) Hier ton commentaire n'a fait perdre une larme Merci.

    Douce journée 

    Bisous

    timilo

    2
    Jeudi 14 Mars 2013 à 01:09

    Bonsoir chère Corinne

    Je dois reconnaître que tu nous ramènes aved la complicité de tes vers alliés à des peintres de renom, à un époque qui donne envie.

    Ne serais-ce que cette ambiance bicyclettes et diligences, où il devait faire bon respirer à Paris et ce côté bon enfant des relations qui vient à nous manquer de nos jours.

    Ta vidéo m'a fait grand bien, une atmophère qui m'a beaucoup plu.

    Une belle époque, je te l'accorde et tu sais admirablement en parler

    Bisous et douce nuit

    Amitié

    Le Noctamplume

    1
    Mercredi 13 Mars 2013 à 21:46

    Bonsoir,Corinne !

    Effectivement,c'était la belle époque !Qui n'aimerait pas revivre l'époque des diligences?...Je suis allé en France quatre fois et,en voyant la vidéo,j'aurais tant aimé l'avoir visitée à cette époque-là ...

    Une très juste réflexion !

    Toute mon amitié.Bonne fin de soirée.

    Tahar

    Salam !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :