• Testament du coeur

      

    "Aimer... s'est savoir pardonner !"    

    Friedrich von Amerling (1803–1887), Jeune fille au chapeau de paille, 1835
    Huile sur toile, 58 x 46 cm

      

    Mes yeux de tendresse baignent de tristesse,

    A l'heure où la nuit recouvre la détresse

    D'un cœur en exil, sur l'oubli d'un soir,

    Où tu n'as pu sonder mon désespoir...

      

    Pourtant, aux plus obscurs des ténèbres

    Résonne, par delà l'écho d'un air funèbre,

    L'Amour, pierre taillé dans nos sentiments

    Enfouis au plus profond de nos tourments...

     

    Mes yeux de tendresse sont mouillés de pluie,

    Sur les rives de ma passion ensevelie…

    Pourtant,  là-haut,  une lumière scintille

    Au plus profond de mon âme, une lueur brille !

     

    Pourtant,  sur le seuil de ma demeure,

    Le vent me murmure des promesses d'ailleurs...

    L'oiseau sur la branche du figuier,

    M'apporte la joie d'aimer,  tel un messager 

     

    Mes yeux de tendresse cherchent un refuge,

    Au mal d'aimer qui frappe tel le déluge,

    Sur le livre ouvert d’une vie, les pages

    Ecrites à l’encre des pleurs, sont mes rivages !

     

    Sur mon cœur, je lègue en testament,

    En souvenir de ces beaux moments,

    Un parfum de rose à jamais dédié,

    Et sur des larmes, une âme apaisée…

     

    Mes yeux de tendresse se sont fermés

    Sur les mots non reçus et partagés...

    Dans le silence de tes absences,

    Mes mains sont jointes en pénitence !

     

    Pourtant, sur le parvis de ce verbe que je chéris,

    « Aimer siège sur le trône de ma vie, » !

    Tel un roi couronné de laurier,

    Sur un cœur qui a aimé, pardonné...

     

    CorpsRimes

    Testament du coeur00054472

     

     

     

    « l'Arche de vieSouveraine »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    10
    sumadrad
    Mercredi 20 Février 2013 à 11:26

    moi je dirais "aimer c'est pardonner " et la détresse aide à cela !! les souvenirs des sentiments heureux bercent le coeur des moments malheureux!! ton testament porte des sentiments d'amour et de pardon avec ce parfum de regrets qui donne la mélancolie mais sublime le don de savoir pardonner.............adorable ce poéme .....de la grande cronin(corinne).......aux rimes célestes.........bonne soirée.bisessss

    amitiés

    sumadrad

    9
    Dimanche 6 Mars 2011 à 19:34

    merci ma Romantique

     

    je l'ai programmé pour cette nuit

     

    j'ai mis la musique et je m'étais trompée

     

    tu le verras demain

     

    bisous et bonne soirée

     

    à demain r après le travail

    8
    Samedi 5 Mars 2011 à 18:08
    flipperine

    dans notre coeur il reste toujours une petite lampe allumée, un espir de jours meilleurs et aimer reste graver au fond de nous même

    bises

    7
    Samedi 5 Mars 2011 à 17:47
    Juliette

    Bonjour Corinn

    J'aime beaucoup cette poésiee !

    L'Amour c'est pardonner, mais il ne faut pas que cela devienne une Anihilation de Soi Même

    Ce qui a failli m'arriver ! je m'es suis sorti juste a temps,

    Mais c'est sûr le pardon est une clé et fait parti de l'Amour.

    Amitiés

    Juliette

    6
    Samedi 5 Mars 2011 à 16:57

    Est-ce plus difficile à pardonner quand on aime ou quand on déteste ??? grande question !!

    Le pardon est un vaste sujet....j'en débats très souvent.....C'est d'abord un CADEAU qu'on se fait à soi....! Le pardon libère, et coupe le lien et les sentiments négatifs...Aller au-delà de l'ego, au-delà du désespoir si bien décrit sous ta plume divine....

    Amicalement et compliments pour ce poème émouvant et l'image si délicieusement rétro !

    5
    Samedi 5 Mars 2011 à 13:54
    Roselyne

    Un poème boulversant. car l'amour ça peut être aussi souffrir, c'est en prendre le risque de toute façon. Comme il est difficile d'aller au delà des moments passés. Mais j'aime l'image de cette lumière qui brille dans ton âme. Elle symbolise merveilleusement le pardon. J'aime beaucoup tes mots emprunts d'une immense sincérité. Ouvre à nouveau tes yeux de tendresse et regarde...le jour se lève, pour toi. Je t'embrasse.

    4
    Samedi 5 Mars 2011 à 13:07

    Bonjour Corinne,

    Que de sagesse dans ton magnifique écrit Corinne. Aimer c'est pardonner pour vivre en harmonie avec soi-même et se dire qu'il est possible de se reconstruire à tout moment. Pardonner reflète une grandeur d'âme. Lorsque l'on a été victime d'une trahison et d'une humiliation, il nous est difficile voire impossible d'oublier. Quoiqu'il en coûte il ne faut jamais regretter de s'être réconcilé auprès de celui qui a commis la faute. Il est plus sain de s'engager vers l'avenir sans haine et sans racoeur pour poursuivre son chemin sereinement. Dans la foi et la croyance le pardon ouvre de nouvelles voies dont la genèse est la liberté. Lorsque le coeur n'a point de limite il peut donc tout pardonner. Seul l'amour peut écarter la vengeance qui anime le corps et l'esprit. Agréable week-end. Il est temps pour moi d'aller "bosser". Gros bisous. Je t'envoie un beau soleil de Bretagne pour te réchauffer et je dépose sur ton coeur une orchidée. Corinne.

    3
    Vendredi 4 Mars 2011 à 23:51
    Sylvie

    c'est un beau texte qui nous atteint individuellement ... On réagit en fonction de son vécu ... C'est vrai qu'avec le temps, on devient plus sage et on pardonne ..en tous cas c'est mon cas ... Les souvenirs restent, bon ou mauvais , ils font partie de notre vie , mais il ne faut pas vivre avec .... l'amour pour son prochain, pour les choses, pour l'environnement doit être présent au quotidien , notre qualité de vie en dépend ! merci de cette réflexion .... Corinne! avec toi , tout est question d'amour, voilà pourquoi ton blog ressemble à un beau lac ...Gros bisous et bon we! sylvie

    2
    Vendredi 4 Mars 2011 à 11:38
    Plumedor

    C'est la gorge nouée que j'ai lu ton si beau poème....je te félicite car il est merveilleux!....Tu as raison, "aimer c'est pardonner"....Je n'ai pas sû le faire une fois dans ma Vie....peut être aurai-je dû...Aujourd'hui...il est trop tard...la vie m'a conduite vers une autre Destinée....du moins je le pense...

    Bonne journée et merci encore pour ton poème qui m'amène à réflexion personnelle...Bises amicale, Plumedor. 

    1
    Jeudi 3 Mars 2011 à 19:18

    Chère romantique

     

    comme le dit la chanson

    quand on aime , on laisse le vent d'aimer nous emporter

    le vent porte des messages d'ailleurs et l'oiseau chante sur le figuier

    mais ton poème aujourd'hui  verse des pleurs

    et je crois que les souvenirs demeurent même si l'on pardonne et les yeux de tendresse

    bien souvent sont les rivages de la détresse

     

    gros bisous

    un sourire de ton amie

     

    ta dame est très belle princesse d'orient

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :