• Sur un fil...

      

    http://www.liveinternet.ru/users/1982992/post98530697/ 

     

    Sur le fil de la vie, je suis funambule, 

    Sur la piste des étoiles, près de dame lune, 

    Je compose des vers qui dansent et vacillent, 

    Si fragiles soient mes rêves, l’Amour y scintille…

       

    Il est vrai que tout bascule, chavire, par magie, 

    Lorsque l’on aime un jour et qu’un vent de folie, 

    Souffle et nous emporte dans le tourbillon, 

    De nos désirs, qui demeurent en toutes saisons…

      

    Pourtant l’Amour, qu’il soit élévation ou chute, 

    Fait verser, rires et larmes, lorsqu’il percute 

    Le cœur, au balancier de notre équilibre, 

    Sur la corde des émotions, tout y vibre…

       

    De ma plume de poète, je dessine un fil, 

    Virtuose de ma pesanteur, je prends l’envol, 

    Et mes pieds boiteux, pourtant se veulent graciles, 

    Dans l’horizon, des aspirations un peu folles…

      

    L’Amour ainsi, suit le fil de l’eau, comme un pont, 

    Il relie, vérités et abîmes profonds… 

    Il tisse la trame d’une poésie qui danse, 

    Se fait passeur, entre ciel et terre, en partance…

        

    Je ne suis pas un oiseau, ni ma chair, mon corps, 

    Ne vole…mais je marche, entre le haut et le bas, 

    J’aspire à trouver la beauté de mes aurores, 

    Tout comme la laideur, en ce monde, son trépas… 

      

    Funambule, je suis ! Et ma main trace les lignes 

    D’une existence en vers, des mots, qui s’alignent, 

    Page après page, je tisse l’écheveau, 

    D’une vie, qui rayonne aux astres, leurs anneaux !

      

    Tel un acrobate, j’ose ainsi, le grand écart, 

    Ma démarche est claudicante, vers cet hasard… 

    Mais j’ose avancer, vers l’unique vérité, 

    Que l’Amour est fort…malgré sa fragilité…

       

    CorpsRimes

     

    Sur un fil...00054472

     

     

     

     

    « Deux coeurs dans l'arbre...Charme d'hiver... »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    26
    Plume A l'Encre Crié
    Mercredi 20 Février 2013 à 11:19
    Plume A l'Encre Crié

    Comment dire ?

    Maginifique, sublime, grandiose... tout en profondeur... et je n'esagère en rien, tant et temps tes métaphores sont subtiles...

    S'il advenait que tu viennes à glisser de ton fil de vers à soie (soi) d'équilibriste... tu sais mon Ame Mie que je serai là pour te rattraper et te redonner ton aplomb... Eau Fil

    Avec toutes mes "pansée " et ma tendresse....

    Plume

    25
    Mardi 18 Décembre 2012 à 21:52
    renaud

    Chère Corinne, le bonheur est un délicat équilibre entre ce que l'on est et ce que

    l'on a.

    Votre beau texte, à mon sens, le confirme.

    En toute amitié.

    Renaud

    24
    Lundi 10 Décembre 2012 à 19:04
    kpouxdchineoh

    Un magnifique poème une fois encore ma chère Corinne ! Contente de te retrouver Ce petit poème pour toi... gros bisous

     

    L'amour se nourrit ardemment du désir

    De félicité qui unit deux êtres

    Sur un fil la tendresse doucement étire

    Le temps des funambules dont l'idylle vient de naitre

    23
    Lundi 10 Décembre 2012 à 10:46
    Nais'

    Bonjour Cronin,
    Je voulais passer te dire que je pensais à toi, et te souhaiter une bonne semaine !
    Bises

    22
    Lundi 10 Décembre 2012 à 08:52
    ozymandias

    je passe t'embrasser et te souhaiter une belle journée ma Corinne

    prends soin de toi Bougies "Love and Light"...joelle

    21
    Dimanche 9 Décembre 2012 à 13:03
    Cathy

    Bonjour Chère Corinne,

    Une pensée pour toi en ce dimanche. J'espère que la neige en Lorraine ne t'incommode pas trop... Ta région est particulièrement touchée par le froid. Que tout aille pour le mieux et prends soin de toi.

    Doux bisous et amitié,

    Cathy.

    20
    Dimanche 9 Décembre 2012 à 07:53
    timilo

    Ce n'est hélas que par ce simple copier-coller que je vous donne de mes nouvelles

    Ayant subi une opération à mes yeux , il m'est interdit de rester plus d'une demi-heure devant mon écran mais mon état s'améliore rapidement et je pense être de retour avant Noël

    Sur mon blog jumeau , je publie des poèmes inédits qui ne rentraient pas dans le format d'OB

    A bientôt

    Gros bisous

    timilo

    19
    Dimanche 9 Décembre 2012 à 02:24
    Cendrine

    Ma chère Corinne,

    Une petite incursion nocturne pour te faire de gros bisous et te déposer des pensées d'amitié intense...

    Je repars sur la pointe des pieds, Morphée me prend doucement par la main...

    Je pense bien fort à toi, je t'embrasse

    Cendrine

    18
    Samedi 8 Décembre 2012 à 09:45
    ozymandias

    passe un bon samedi au chaud ma Corinne

    je t'embrasse

    joelleBon Samedi

    17
    Vendredi 7 Décembre 2012 à 21:22
    Nais'

    Bonsoir Cronin !
    Quelle belle funambule... J'aime beaucoup la fin : l'amour est à la fois fort et fragile c'est si vrai !
    Je souhaite que ton voyage sur ce fil soit sans danger !
    Bises, bonne soirée et à bientôt j'espère

    16
    Vendredi 7 Décembre 2012 à 17:02
    ozymandias

    je me refais plaisir ma Corinne en venant me re balancer sur le fil de ton texte... et écouter cette chanson sublime

    j'espère que tout va bien... (neige) prends soin de toi ici il pleut et il fait 4° guère mieux sauf qu'en ville la pluie sèchera...

    je t'embrasse ma Corinne belle fin de journée

    joelle Gifs ange (21)

    15
    Vendredi 7 Décembre 2012 à 10:03
    jazz

    bonjour Corinne

    sympathique rimes funambules sur un fil poètique, elles déambulent. un coucou musical et poètique sur "jazz" te proposant de découvrir Thobjorn Risager .

    bon w end à venir et A+ du troubadour Emmanuel

    14
    Vendredi 7 Décembre 2012 à 08:01
    mireille du sablon

    Belle chanson que je découvre, j'en aime les paroles tout comme ce poème, merci à toi qui nous offre à chaque fois une partie de ton coeur!

    Gros bisous de Mireille du Sablon

    13
    Jeudi 6 Décembre 2012 à 14:01
    Rose

    Bonjour Corinne,

    Notre vie ne tient qu'à un fil, c'est vrai. Nous sommes simplement de passage sur ce fil... C'est effrayant quand on y pense, du jour au lendemain, tout peut basculer. C'est pour cela aussi qu'il faut s'accrocher à ce fil et profiter autant qu'on le peut de ce que l'on a, quand on l'a.

    Merci pour cette pause poétique tout en équilibre de vers, de musique et d'images.

    Bisous et bon après-midi, je retourne travailler...

    Rose

    12
    Jeudi 6 Décembre 2012 à 12:08
    Christie Jane

    Bonjour Cronin (Corinne) Je me fais un petit plaisir en passant lire tes pages. Belle journée.

    Bisous. Christie Jane

    11
    Mercredi 5 Décembre 2012 à 18:55
    mansfield

    Ce poème me touche beaucoup, le fragile équilibre de l'amour est merveilleusement évoqué par tes mots. Bonne soirée Cronin

    10
    Mercredi 5 Décembre 2012 à 15:43

    Bonjour Corinne, cordes sensibles ?

    Ecrire c'est toujours se révéler , donc le jeu peut-être dangereux, l'écriture c'est un peu le fil d'Ariane qui nous relie aux autres. Un fil si tenu...

    Une indécision sur un fil et c'est la chute.

    Regarder loin c'est plus sur, j'aime beaucoup le thème de ton poème , l'amour est fragile mais sans amour plus d'assurence pour marcher sur ce fil de la vie.

    Merci pour ce beau poème et cette magnifique chanson.

     

    9
    Mercredi 5 Décembre 2012 à 12:36
    *** lili ***

    Chacun de tes vers me prend le coeur pour le faire vibrer merveilleusement.

    Quelle belle métaphore !  tu sais trouver les mots qui dessinent tes pages.

    Je me répète   .....  J'aime tes écrits

    Plein de bisous doux comme des pétales de roses

    8
    Mercredi 5 Décembre 2012 à 11:00

    Bonjour Corinne,

    Tu es cette femme déterminée qui avance sur le chemin de vie avec cette force et un amour si profond avec l'instinct d'aimer même si parfois tu te heurtes aux entraves tu franchis les obstacles en te relevant chaque instant. Ta poésie nous offre toutes les couleurs d'un parcours diversifié entre joie et douleur, au-delà des orages et des pluies abondantes. La douleur nous emporte vers quelque chose de grandiose et elle nous permet de renaître de nos cendres. Notre vraie lumière c'est cet amour que l'on ressent pour la vie, cette paix retrouvée après le tumulte. Tes mots cadencés me donnent envie de te suivre car après avoir vécu bien des chagrins il nous faut du temps pour se retrouver sans rebrousser nos pas en chemin même si le coeur est écorché. De nos souffrances il ne faut garder que le meilleur. On ne peut atteindre l'aube que par le sentier de la nuit. Bravo Corinne pour cette plume qui évoque la fragilité de ce sentiment puissant. Bisous et douce journée. Corinne.

    7
    Mercredi 5 Décembre 2012 à 10:21
    Nina Padilha

    Toujours de très beaux mots.
    C'est un charmant moment de lecture que de venir sur tes pages.
    Bonne journée !

    6
    Mardi 4 Décembre 2012 à 23:25
    flipperine

    notre vie ne tient qu'à un fil du jour au lendemain on peut être à plat

    5
    Mardi 4 Décembre 2012 à 23:18
    Cendrine

    Ma chère Corinne,

    Sur un fil de soie, doucement je me balance et je t'aperçois, tissant ton romantique et merveilleux poème, entre nimbe de lune et rêveries étoilées... Poètes et poétesses osent, expérimentent, tendent des fils brillants comme des passerelles entre les cycles de la vie et même si le monde est incertain, avancer sur ce fil est l'une des plus belles expériences qui soit... Parce qu'on ose, sans peur de se confronter à l'inconnu...

    Fil enivrant, rimes délicieuses, chanson que j'adore (j'aime beaucoup Calogero et son ami Stanislas, sans oublier les jeunes femmes du groupe qui chantent très bien), illustration superbe... je suis gâtée en lisant tes mots!

    Je te souhaite, ma chère Corinne, une belle nuit bien au chaud, les températures chutent de plus en plus, nos amis les bonhommes de neige vont bientôt venir nous faire des bisous gelés!

    Je t'embrasse bien affectueusement

    Cendrine

    4
    Mardi 4 Décembre 2012 à 21:43

    Et toujours regarder droit devant pour garder l'équilibre et se sentir vivant...Bonne soirée...

    3
    Mardi 4 Décembre 2012 à 21:19
    ozymandias

    jolie métaphore ma Corine, l'amour et le désamour

    le funambule qui essaie de rester sur son fil

    jolies phrases pleine de sous entendus bien rythmés et rimés...

    il y a toujorus des hauts et des bas dans un amour quel qu'il soit..; meme dans le plus solide et le plus profond... t=ne t'en fais c'est la vie qui joue des tours

    je t'embrasse ma Corinne passe une belle soirée au chaud

    joelle

    2
    Mardi 4 Décembre 2012 à 20:49
    @nnie54

    Etre sur un fil tel un funambule, rien n'est garanti. On chancelle, et comme dit la chanson, un souffle et l'on vascille. Le tout est de faire le nécessaire pour ne pas tomber. On doit s'accrocher à ce qui nous semble important.

    j'aime cette chanson. 

    Belle soirée @nnie

    1
    Mardi 4 Décembre 2012 à 19:55
    Cathy

    Bonsoir Chère Corinne,

    J'aime beaucoup ce parallèle entre le fil de la vie et de l'amour, et le funambule... C'est tellement vrai ce que tu écris ici, et notamment dans la troisième strophe de ton poème. Paradoxe aussi entre la force de l'amour et sa fragilité... Ce fil, sur lequel il faut tenter de rester en équilibre permanent...  L'amour de la vie guide ta plume et tu l'évoques de façon magistrale.

    Belle envolée de mots, une fois encore. Ton illustration est particulièrement bien trouvée.

    Merci, Corinne, pour ce très beau partage.

    J'espère que tu ne souffres pas trop du froid en ta région.

    Que ta soirée soit agréable.

    Amitié et bisous,

    Cathy.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :