• Souvenirs de Baronnie...

     



     

    Souvenirs de baronnie

    "Souvenirs de Baronnie"

    http://jeanlouisgrig.canalblog.com/archives/2013/11/03/28348688.html

     

     

    Ce soir, le ciel est tourmenté,

    Mes yeux cherchent à l'horizon,

    Voiles de ton navire échoué ;

    Mon âme se fait évasion...

     

    Face à la mer si déchaînée,

    J'arpente la grève, ses rochers ;

    Dans son lit de nacre, sanctuaire

    Inviolé, tu demeures en son suaire...

     

    Souvenirs en leurs coquillages,

    Mes secrets et leurs mirages,

    Tanguent à la surface des eaux,

    Doux baisers d'offrandes aux flots...

     

    Ma voix te chante en louanges,

    Au-delà des cieux, des archanges ;

    Et le miel, encens des prières,

    Oint mon corps nu de rosière...

     

    Un peu de vin et gouttes d'eau,

    Larmes de rosées éternelles ;

    Aux ivresses des désirs enfouis,

    Il est un phare qui m'éblouit...

     

    Juste un sourire en souvenir,

    Juste des soupirs en élixirs ;

    Douces caresses qui effleurent,

    En parfum de rose, mon coeur...

     

    Fragilité d'une existence,

    Me mène vers toi en errance,

    A travers ce temps engloutis,

    Rêves-tu encore de Baronnie ? 

     

    CorpsRimes

    Souvenirs de Baronnie...00054472

     

    " juste un peu d'eau sur les lèvres

    Juste pour me souvenir

    De ce dernier baiser amer

    Juste avant de t'enfuir

    Dis moi juste que tu es ici

    Sous l'océan enfoui

    Dans les bras d'une sirène qui

    Te chantera toute la nuit

    Te chantera toute la nuit"

     

     Paroles de la chanson de Nolwenn LEROY

    (Juste pour me souvenir) 

     

    « Le bon samaritainCoucher de soleil Tango... »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    19
    Vendredi 9 Mai 2014 à 18:18

    Chère Corinne.

    Je suis certain que Victor Hugo applaudirait.

    Votre poème est de la lignée d' OCEANO NOX et il évoque joliment et magistralement cette éternelle histoire d'amour et de mort entre l'homme et la mer.

    La vie des marins et celle des femmes qui les attendent ou les pleurent est un livre dont l'océan disperse les pages.

    La belle chanson et la belle voix de Nolwenn Leroy sont la musicale cerise sur le gâteau.

    Bravo

    Renaud

     

    18
    Vendredi 9 Mai 2014 à 07:14

    Je reviens savourer ta poésie

    Bon et doux weekend Corinne

    Bisous

    timilo

    17
    Jeudi 8 Mai 2014 à 21:22

    fragilité d'aimer un marin .... heureusement que beaucoup de couples de marins vivent vieux... pour se souvenir des coups de tabac


    je t'embrasse ma corinne et je te souhaite une bonne soirée


    joellegifs bonne nuit , bonsoir...

    16
    Jeudi 8 Mai 2014 à 11:28

    Bonjour Corinne,

    Encore un merveilleux poème. J'ai éprouvé un très grand plaisir à le relire plusieurs fois. Quelle écriture ! Tu y à ajouté une magnifique chanson. Un grand MERCI ! Ainsi que pour tes si gentils commentaires qui me vont droit au cœur. Je t'embrasse très amicalement.

    Henri.

    15
    Jeudi 8 Mai 2014 à 07:54

    Je relis ton merveilleux poème

    Merci aussi pour ton savoureux commentaire

    Bonne fête du 8 mai....Corinne

    Bisous

    timilo

    14
    Mercredi 7 Mai 2014 à 21:28

    une tres belle chanson et un poème superbe ma Corinne


    les femmes de marins se retrouvent souvent seule, mais elles l'acceptent, c'est un choix de vie..  une femme ne remplacera jamais la mer dans le coeur d'un marin et elles le savent


    très beau, je t'embrasse ma Corinne, passe une bonne soirée


    joelleEMOTICON rose 122

    13
    Mercredi 7 Mai 2014 à 18:55

    Un texte touchant et poignant sur un thème douloureux. Oui c'est dur d'être femme de marin, les au-revoir ou les adieux sur le quai, car elles savent quant ils partent mais elles ne savent pas s'ils vont revenir, quand la mer est mauvaise et que les hommes ne rentrent pas au port,  quel douleur, quel déchirement, quelle angoisse pour elles. Nolwenn Leroy magnifique. Je te fais de gros bisous ma chère Corinne et t'envoie d'affectueuses pensées. Bien amicalement. Monique 

    12
    Mercredi 7 Mai 2014 à 18:18

    Bonjour,Corinne,

    Que d'émotion en lisant ce doux poème si nostalgique ! Nous nous sentons transportés jusqu'au fond des eaux et nous ressentons une douleur...

    Oui,la vie es si dure parfois...

    Toute mon amitié.

    Tahar

    Salam !

    11
    Mercredi 7 Mai 2014 à 18:12
    Cathybelg

    Puissent ces pensées pour celui que tu évoques en ton poème, être entendues, Chère Corinne... Tes mots sont tels une bouteille lancée à la mer et contenant tout ton amour et tes espoirs...

    L'association avec la chanson de Nolwenn LEROY donne à ton écrit une note plus émouvante encore.

    Bravo et merci pour ce merveilleux partage qui enchante mon âme sensible et poétique.

    Douce soirée et mon amitié.

    Gros bisous,

    Cathy. 

    10
    Mercredi 7 Mai 2014 à 17:34

    La patience est la vertu des femmes de marin, mais parfois le marin ne rentre pas au port… Restent les souvenirs et la mélancolie, et la peine qui ne s’apaise jamais.

    Amitiés,

     

    Carlos

    9
    Mercredi 7 Mai 2014 à 15:46

    Bonjour Cronin, Savais-tu que Nolwenn a une voix qui soigne les malades ? Phénomène constaté par plusieurs services hospitaliers.

    Et toi tu as les paroles qui soignent l'âme, apaisent, calment, donnent de l'espoir et de l'amour.

    Amicalement

    Christie Jane

    8
    fisherold
    Mercredi 7 Mai 2014 à 12:36
    fisherold

    Bonjour Chère Corinne,

    Aussi belle est la chanson, plus belle encore est ta poésie !

    Merci pour ce partage qui nous transporte vers les rivages où naissent les souvenirs, loin où la vague commence...

    7
    Mercredi 7 Mai 2014 à 12:11

    Je me laisse emporter par l'ambiance de la chanson, de la poésie...Tout se confond si bien...Comme une histoire un peu secrète qui se révèle à peine ,juste pour le doux moment de nostalgie...La chanteuse est vêtue de noir ,comme moi la plupart du temps...


    Je ne vais pas trop bien ,un pied me tourmente...Juste au printemps...comme une épine à une fleur promise.


    Je t'embrasse.

    6
    claude
    Mercredi 7 Mai 2014 à 11:30

    les souvenirs voguent sur les flots de la vie....le cœur des roses en pâlit....même dans les baronnies...excellente parodie...de ton divin écrit....je t'embrasse
    Claude

    5
    Mercredi 7 Mai 2014 à 10:06

    Très belle chanson de Nolwenn

    Ton poème m'a profondément touchée

    Merci pour ce moment romantico-poètique, tu fais chanter les mots avec la délicatesse d'une rose  

    Doux bisous comme des pétales de roses ... Lily Marlène

    4
    Mercredi 7 Mai 2014 à 07:21

    J'ai beaucoup aimer ce Poème , merci . Mon Mari et fan de cette jolie chanteuse. Sa chanson et belle. Je te souhaite un bon mercredi

     Doux bisous fleuris de ma Sologne

    3
    Mercredi 7 Mai 2014 à 07:20

    Combien de roses reviennent s'échouer sur la plage après avoir été jetées à la mer en souvenir d'un être cher...hier encore j'en ai trouvé une....

    Un bien joli poème que tu as écrit là Corinne... 

    La mer engloutit tant d'amours ..........

    Jolie chanson de Nolwenn

    Douce journée

    Bisous

    timilo

    2
    Mercredi 7 Mai 2014 à 06:16

    Il est des souvenirs bien ancrés ! Un magnifique texte...Merci pour ce moment de belle lecture...Bises Corinne

    1
    Mardi 6 Mai 2014 à 23:29

    encore un très joli poème tu es très douée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :