• Soir antique

     

     

    « Soir Antique »

    (1908)

    D’Alphonse Osbert

    (1857-1939)

     (Peintre du Symbolisme)

     

     

     

     

    Oh soir antique ! La beauté de l’âme,

    A l’approche d’un couchant, sa douce flamme !

    Quatre naïades alanguies au feu du coeur,

    Vision de lumière mais aussi d’intérieur...

     

     

    Message trop désuet emprunt de réalisme ?

    N’est-ce point le propre de ce symbolisme ?

    Oh soleil couchant, rayons de l’âme, mystère !

    Divine ou artificielle, est l’atmosphère…

     

    Beautés formelles…dans cet espace intemporel,

    Aux rives des somnolences qui nous guettent,

    Luminosité, des rayons d’or éternels,

    Drapées de robes bleues, aux plis des vaguelettes…

     

     

    Derniers tremblements de la mer qui ondule,

    Regards extasiés, contemplant un crépuscule,

    Son disque d’or, disparaître, laisser l’ombre

    Des âmes, aux profondeurs troubles et sombres…

     

     

    Autre monde éclairé… aux sécheresses

    Des réalités ! De leurs déserts en détresse !

    Nature divine, traitée par l’esthétisme,

    Beauté de l’âme, aux chants du mysticisme !

     

     

    Contemplons dans un tableau, ce beau soir antique,

    Un voyage, aux rêveries alchimiques !

    Divine essence des êtres de lumière,

    Soleil couchant…l’aube d’une nouvelle ère…

     

    CorpsRimes

     

    Soir antique00054472

     

     

     

     

     

    « Plaisirs champêtresDance me... »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    20
    Jeudi 6 Septembre 2012 à 18:36

    Corinne

    je reviens  plus tard

     

    j'ai des soucis de connection à internet

    bisous

    19
    Mercredi 5 Septembre 2012 à 11:33
    ozymandias

    un gros bisous ma Corinne excuse moi je me suis trompée de mouvement littéraire

    je pense à ..

    belle journée

    joelle

    18
    Dimanche 2 Septembre 2012 à 23:24
    Hécate

    Un poème empreigné de symbolisme, les nymphes, les dryades, je pense à Mallarmé, à Debussy, jolie réussite à l'antique comme on aimait le recréer à ces époques d'un autre néo-platonisme.

    Belle soirée Corinne.

                               Amicales et rêveuses sensations.

    17
    Dimanche 2 Septembre 2012 à 20:41
    ozymandias

    ton poème est superbe, tu utilises des mots qui font rêver ma Corinne

    tu te sers du suréalisme avec talent, phrases sans verbe, mouvement précipités, tres beau  ce style littéraire

    je t'embrasse ma Corinne, je passe tard  je n'ai aps été là de la journée

    j'espère que la tienne a été bonne, en tout cas passe une bonne soirée

    joelle

    16
    Dimanche 2 Septembre 2012 à 20:23

    Je renoue avec le plaisir de te lire, Corine! Pardon si mon absence a été un peu longue!

    Bisous et bonne soirée!

    15
    Dimanche 2 Septembre 2012 à 20:09

    Chère Corinne

    ton poème exprime bien ce qu'est la philosophie de ce mouvement  " Le Symbolisme "

    à travers une suggestion de l'estéthique , le cloisonnement des sens, sons , couleurs et visions oniriques.

    j'aime beaucoup !

     

    bisous et belle semaine à venir

    14
    Dimanche 2 Septembre 2012 à 19:53
    Cendrine

    Ma chère Corinne,

    Les butineuses sont ravies! Je viens te remercier de ton doux message et te souhaiter une belle soirée de dimanche. Le temps devient sombre à Paris et les températures ont sacrément chuté... Je me suis réfugiée sous ma couette et j'ai bu un bon chocolat chaud à la vanille et aux boutons de rose...

    Gros bisous gourmands

    Cendrine

    13
    Dimanche 2 Septembre 2012 à 11:45

    j'avais besoin de rêve de fées et de nymphes ..me voilà comblé....par toute la félicité de cette merveilleuse poésie...tu es vraiment la déesse de l'amour et de la vie..;merci pour tes visites....bonne journée..
    bisesssssssssssss
    claude

    12
    Dimanche 2 Septembre 2012 à 10:52
    Tahar YETTOU

    Bonjour,Corinne.

    Il y a beaucoup de romantisme dans ce beau poème.Merci pour le partage.

    C'est depuis hier que j'essaye de faire passer ce commentaire (Overblog est inaccessible).

    Bon week-end à  vous auusi et à votre famille sur  votre belle Lorraine fleurie.

    Mes amitiés.

    Salam!

    Tahar

    11
    Samedi 1er Septembre 2012 à 21:15
    cacao

    Comme c'est beau Corinne ! Merci pour cette magnifique ambiance, et tes mots qui apportent quiétude et douceur. Grosses bises et bon week-end.

    10
    Samedi 1er Septembre 2012 à 19:58
    Cathy

    Bonsoir Chère Corinne,

    Ce tableau t'en a inspiré un autre... Celui que tu dépeins ici avec tant de délicatesse, comme si tu étais en totale communion d'esprit avec ces naïades... Ce poème est si bien écrit qu'il donne l'impression que tu fais parler ces nymphes alors que tu évoques ce que leur position "contemplative" te dicte... C'est l'agréable sensation que j'ai eue en te lisant.

    Merci beaucoup pour la douceur qui émane de tes vers.

    Bonne soirée et toute mon amitié,

    Bisous,

    Cathy.

    9
    Samedi 1er Septembre 2012 à 18:43
    Cendrine

    Ma chère Corinne,

    Je le contemple de tout mon être, ce soir antique, peuplé de ravissantes nymphes, enivrée par cette merveilleuse musique qui me fait voyager dans des sphères de féminité, de beauté et de lumière...

    La substance de ta poésie, exquise et magnifique, m'enchante! Je déambule, bercée par ces couleurs divines, nées des sonorités de tes mots, de tes rimes et des syllabes douces qui rayonnent, comme les babillements de l'eau en création...

    Je te remercie et t'embrasse très tendrement. Excellent week-end!

    Cendrine

    8
    Samedi 1er Septembre 2012 à 18:39
    Plume A l'Encriée

    J'adore particulièrement ton dernier vers, Corps R'Hymne... c'est exactement cela... tu as vu juste dans le 1000 de cette pleine Lune en poissons...

    4 est le nombre de l'Âme, du Sang.... le nouveau commencement est bien pour ce mois de septembre...

    Il faut savoir que dans les anciens écrits, tellement anciens qu'ils datent du début de l'écriture, le jour commence la nuit : les hébreux ont concervé cela au travers de leur calendrier soli-lunaire...

    Tes vers sont vibrants à fer éclater mon verre de Christ-al... Une seule étincELLE est capable de rallumer toutes celles qui se sont éteintes, sang mem (eau) que celles ci en soient conscientes.... enfin tu sais

    Je t'ad AUR (lumière) ! à très vite poétesse de la Lyre cosmique

    Plume

    7
    Samedi 1er Septembre 2012 à 12:02
    louv'

    Je viens de puiser ma dose de sérénité sur ton blog, Corinne. Que c'est bon !

    Bon week-end, bisous.

    6
    Samedi 1er Septembre 2012 à 07:49
    jean marie

    c'est très beau très joli blog,je te souhaite un très bon samedi,bon week-end à plus tard

    5
    Samedi 1er Septembre 2012 à 06:53
    timilo

    Comme j'aime ton poème et cette musique qui m'envahit en l'écoutant

    C'est merveilleux ce que tu as écrit-là 

    Les vendanges me prennent tout mon temps , mais je m'accorde quelques instants pour passer sur ton blog

    Demain repos!

    Douce journée  CORINNE

    Bisous

    timilo

     

    4
    Vendredi 31 Août 2012 à 22:46
    flipperine

    et que c'est beau un coucher de soleil

    3
    Vendredi 31 Août 2012 à 22:37
    @nnie54

    Tu as mis en scène cette musique par ton poème qui me donne des images interrogatives, quelque chose qui se déplace ou se place, je ne sais. Je m'exprime mal.

    Quelque chose qui apparaît oui, bien sûr le soleil couchant !

    Douce soirée, @nnie

     

    2
    Vendredi 31 Août 2012 à 22:02
    Nais'

    Merci pour ce voyage dans le temps... Ca sent la serénité, c'est beau et doux.
    Le tableau est également agréable à regarder !
    Bises, bonne nuit Corinne !

    1
    Vendredi 31 Août 2012 à 21:53
    ***lili ***

    J'aime bcp ton poème mais la musique de Déodat de Séverac m'angoisse et me trouble !  doux bisous comme des pétales de roses et joli week-end

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :