• Racines

     

    Peinture de Pascale PRATTE

     Selon Pascale...


    "Ce qui m'inspire dans la création de ces personnages

     hauts en couleur est la féminité.
    A certains moments forts, à des moments sensuels,

    ces femmes semblent suivre les chemins de mes émotions.

    Ils sont en moi et qui font partie de mon être. "

     

     

    Née à Montréal en 1974

    Lorsqu’on regarde un de ses tableaux, on est transporté autant par la justesse de son dessin que par le rythme étudié de ses couleurs aventureuses. Ces faits ne sont certainement pas étrangers à ses études en dessin, en graphisme et en infographie 3D.

    Dans ses tableaux, les couleurs sont tantôt douces, tantôt fortes, les textures sont lisses ou sculpturales s’opposant l’une à l’autre autant qu’elles se supportent l’une et l’autre. Ses visages de femmes sont à la fois ouverts sur l’immensité de la vie et refermés comme une coquille voulant protéger une perle précieuse.

    Face à une oeuvre de Pascale Pratte tout est dit et tout est à en dire. Jouant élégamment avec l’aspect figuratif de ces visages à la beauté onirique et avec l’approche totalement abstraite des vêtements dont elle les habille, Pascal Pratte exécute dans ses œuvres une mélodie des plus harmonieuse.

    Cette artiste glorifie la féminité de la femme de façon résolument moderne, accentuant une atmosphère un peu mystique, un peu mystérieuse.

     

    "Chaque toile à une âme..."  

    Corinne (Cronin)

     

    Femme intemporelle, mystique, mystérieuse, racines 

    Profondes, ancrées, cachées aux rives abyssines, 

    Intelligence féminine, corporelle, émotionnelle, 

    Intuitive, dimension intacte de soi ! Belle ! 

    Je ne suis que «racine», «être de lumière» 

    L’Essence intérieure, extraite à mes pierres

     A mon rosier… 

    Perle précieuse, sculptée à la face du temps,

     

    Intimité à la source d’enfantement… 

    Coquille d’empreinte, jetée au gré des rivages, 

    Des vagues de l’ âme, des cuirasses, des ravages, 

    Des blessures, qui élèvent le Féminin Sacré, 

    Au meilleur de soi ! Evolution très sensée, 

    Oh combien vulnérable, aux strates fragiles, 

    Mais qui donne toute sa puissance aux exils 

    De sa sensibilité, tendresse exaltée ! 

    Pouvoir d’une Rose, en son Féminin révélé, 

    Pouvoir de guérison et de transformation, 

    A l’Arbre de vie, en son temple, ses fondations… 

    Racines, au pilier de toutes métamorphoses, 

    Au nom de la Rose, de sa divine apothéose… 

    Racines spirituelles, charnières de l’humanité, 

    Racines en quête de toutes identités ! 

    Mais fusionnelles, fraternelles, aux sources du Monde ! 

    Sur les ailes de l’Amour… 

    «Racines ! 

    Je suis née à mon corps… 

    Je suis née à mon cœur… 

    Je suis née à mon âme ! 

    Union de racines, d’ailes du Féminin sacré…» 

     

    CorpsRimes

     

    Racines00054472

    "Un poème que je dédie à Cathy..."

      http://poeticathy.over-blog.com/

     

    « Raison de plus...L'Amour est un soleil »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    33
    PARADISALIA
    Mercredi 20 Février 2013 à 11:19

    Tellement de grâce dans ce poème que Cathy a dû réellement apprécier...Beau partage...Bises et bonne journée...

    32
    Mercredi 23 Janvier 2013 à 15:58
    cronin

    Bonsoir François,

    Je ne peux vous laisser de commentaire sur eklablog... peut-être parce que je viens d'over blog ? Ou que je ne suis pas inscrite dans vos liens ? Je vous remercie, ici, de votre passage, recevez ma rose d'amitié. Belle soirée. Corinne (Cronin)

    31
    Mardi 22 Janvier 2013 à 12:10
    Cathy

    Bonjour Chère Corinne,

    Je relis toujours avec grande émotion ton poème... Tu sais à quel point il m'a touchée.

     J'espère que le temps qui sévit chez toi ne te bloque pas dans tes activités. Nombreux sont ceux que la neige a gênés, ou qui sont souffrants... J'espère qu'il n'en est rien pour toi.

    Je te redis toute mon amitié et mes doux remerciements encore.

    Douce semaine,

    Gros bisous,

    Cathy.

    30
    Lundi 21 Janvier 2013 à 18:33
    Mamoune.Marie

    bonsoir chère Corinne,

    ce partage est superbe, comme à chaque fois, ton travail et ton imagination est au summum..

    Que serait le monde sans la femme?

    Merci de nous offrir ces hommages, je t'embrasse avec toute mon amitié et le respect que je te dois...

    Mille mercis pour tes motes réconfortants sur mes pages, je suis très émue lorsque je te lis.

    Mamoune

    29
    Lundi 21 Janvier 2013 à 14:20
    ozymandias

    j'espère que tu vas bien ma Corinne sous la neige....

    je t'embrasse tres fort et te souhaite une

     joelle
    28
    Lundi 21 Janvier 2013 à 07:15
    timilo

    Un petit coucou amical pour réchauffer ce début de semaine bien froid

    Joli poème 

    Douce journée Corinne

    Bisous

    timilo

     

    27
    Lundi 21 Janvier 2013 à 00:51
    Cendrine

    Ma chère Corinne,

    Les frimas sont sur nous, le froid scintille, la neige étreint le paysage et je pense à toi mon amie du Nord, en t'espérant bien au chaud.

    Je relis avec bonheur ton magnifique poème si joliment illustré et je savoure l'éclat de tes mots, leur force archétypale et matricielle.

    Nous sommes restés à l'abri tout le week-end, aucun bus dans le Val d'Oise et presque pas de RER. Christophe ira à pied au travail demain, avec précautions. Je te souhaite une douce nuit peuplée de rêves de blancheur, gros bisous très affectueux!

    Cendrine

    26
    Dimanche 20 Janvier 2013 à 18:16

    bonne soirée Corinne sous ta couverture .................... blanche

     

    bisous

    25
    Dimanche 20 Janvier 2013 à 08:00
    timilo

    Je relis ton joli poème et j'ai beaucoup  aimé la vidéo

    Bon et doux Dimanche CORINNE 

    Bisous

    timilo

    24
    Samedi 19 Janvier 2013 à 23:09
    Carmen

    Un enracinement à la terre que la nature faite femme symbolise à merveille.

    Alors la femme redevient muse, être sensible qui transcende sa condition humaine et à qui l'Art rend toute sa noblesse...

    Je réfléchis beaucoup à l'aspect féminin du vivant qui n'est pas le seul privilège des femmes. Je pense que cet aspect a beaucoup de choses à apporter à l'être humain qui a trop valorisé les qualités masculines et étouffé sa nature féminine... Un équilibre à retrouver en nous.

    Voilà où me conduit ton beau poème.

    Merci pour ce texte.

    Carmen

    23
    Samedi 19 Janvier 2013 à 20:53

    Tres joli poéme.

    22
    Samedi 19 Janvier 2013 à 17:27
    Cendrine

    Ma chère Corinne,

    Je parviens enfin jusqu'à toi mon amie. La neige, coquine et enveloppante, depuis deux jours rend difficile toute connection. Plus d'électricité hier pendant plusieurs heures mais voilà la lumière et le courant sont revenus...rires!

    J'avais lu ton magnifique poème mais je n'ai pu te laisser de commentaire. Les tableaux de cette artiste sont merveilleux, son univers est enchanté et tes mots, que dis-je tes sortilèges de mots s'harmonisent superbement avec les formes et les couleurs qu'elle distille.

    Racines qui traduisent l'essence de la féminité, racines matricielles où pulse l'encre de la vie, le sang suave et la rosée d'inspiration... La femme est le lien entre les mondes. Ses émotions font rayonner la vie. A l'instar des cycles de la lune, la femme, dans ses joies et ses souffrances, ses rêves et ses désirs, les mouvements de son âme, est un berceau d'existence, une flamme... Rose en ses velours, charnelle et spirituelle, magique!

    Merci pour ce bijou de poésie et la découverte de cette artiste peintre dont les réalisations m'enchantent. Une très belle attention pour ton amie dont je vais aller découvrir le blog.

    Je te fais de gros bisous et je t'envoie une corbeille de rose et une farandole de flocons immaculés qui dansent et dansent encore devant la fenêtre. Excellent week-end mon amie des neiges! Je t'embrasse bien affectueusement

    Cendrine

    21
    Samedi 19 Janvier 2013 à 13:25
    ozymandias

    coucou ma Corinne

    je passe te faire un gros bisou et te dire de prendre soin de toi sous la neige

    couvres toi bien passe uneImage du Blog petitcroissant.centerblog.netjoelle

    20
    Samedi 19 Janvier 2013 à 10:44

     Bonjour Corinne,

    Une chanson et une toile magnifiques guidées par une infinie douceur. Des mots justes qui représentent Cathy et je pense qu'elle sera très émue en te lisant Corinne. Sa plume est belle et révèle sa grande sensibilité intérieure lorsque son coeur est chiffonné. La féminité s'élève dans toute sa splendeur partagée entre joie et tristesse. Il y a une citation que je voudrais te faire partager :

    "Aller à la rencontre de la fragilité de l'autre fait inévitablement écho aux miennes, à mes manques, à mes peurs, (...) à ma vulnérabilité. Cela demande donc un certain (...) 'courage', (...) 'effort d'entousiaste''. (Lama Puntso,).

    Il suffit de lire dans le coeur de Cathy pour voir qu'elle va au-delà de sa propre fragilité pour voir jaillir la lumière avec une force incroyable qui lui permet d'affronter les épreuves de la vie et d'apaiser ses blessures profondes.

    Gros bisous et douce journée. J'en profite pour te souhaiter un bon week-end. En Bretagne, le temps est à la pluie. Point de neige. Corinne.


    19
    Vendredi 18 Janvier 2013 à 19:42
    Nais'

    Bonsoir Corinne !
    Quelle poésie touchante, quelle belle femme... Cathy a du être très touchée par ce beau présent :)
    Bises, bonne soirée !

    18
    Vendredi 18 Janvier 2013 à 17:52
    ozymandias

    coucou Corinne

    j'ai eu de gros problèmes depuis hier pour arriver sur ton blog ..... enfin !!

    je lis ce poème splendide , ode à la femme...

    j'aime moins les peintures de P. Pratte qui me semblent torturées comme ce tableau que je mets à la fin

    joli cadeau que tu fais à Cathy que je ne connais pas

    je t'embrasse ma Corinne, belle soirée au chaud

    joelle

    17
    Vendredi 18 Janvier 2013 à 16:55
    cronin

    Bonsoir Nathanaël,

    Je vous remercie de votre visite, si vous lisez ce commentaire, sachez que je suis venue sur votre blog, mais je n'arrive pas à poster mon commentaire, c'est la nouvelle version d'Over Blog, j'ai ce message d'erreur : "Le jeton CSRF est invalide ?" Sinon, je vous disais, que vos mots sont beaux, entre ombre et lumière, la poésie c'est l'Art d'écrire la vie, nos rêves, nos espérances... merci de votre passage Nathanaël. Bon week-end. Corinne (Cronin) ma rose.

    16
    Vendredi 18 Janvier 2013 à 11:57
    jazz

    bonjour Corinne, sympathique poème .Un style original pour cette artste peintre

    un musical coucou jazz te proposant de découvrir sur mon blog le musicien Andy Bey . bon w end à venir, bises et A+ du troubadour Emmanuel

    15
    Vendredi 18 Janvier 2013 à 07:26
    timilo

    Je passe toujours matin , et même ici il fait un peu froid 

    Je relis ton poème et je me dis que Cathy  a du être drôlement émue et touchée

    Merci pour elle,  Corinne

    Douce journée 

    Bisous

    timilo

    14
    Vendredi 18 Janvier 2013 à 01:13
    Nathanaël
    Où je comprends l'émotion de Cathy ... Une très sensible dédicace avec de bien beaux mots en écrin .
    13
    Jeudi 17 Janvier 2013 à 23:13
    Christie Jane

    Magnifiques ces peintures ! Ton texte aussi d'ailleurs !!!

    Merci beaucoup pour ce partage. Gros bisous

    12
    Jeudi 17 Janvier 2013 à 20:13
    noctamplume

    Et c’est bien là le problème chère Corinne, pascale PRATTE, remet le personnage en elle enfin à mon avis et à la fin, il perd vie et ne se renouvelle  pratiquement pas, lui rajoutant toutes ces couleurs la plongeant dans les froideurs d’esthète, différemment de toi qui va chercher l’information dans la femme extra temporelle et à la fois spirituelle qui lui donne cet aspect vif et réel du passage entre les lois cosmiques intemporelles et la figuration qu’elle doit représenter sur terre.

    Tu en brosses un sublime portrait au charme de tes mots que tu offres en cadeau à  ton amie Cathy, la peignant de ce fait en une véritable œuvre d’art, mais là, l’icône se veut chatoyante de bonté, de vulnérabilité, d’immenses couleurs vives de féminité, puisant le nectar à la source même de la fécondité et non pas, au nombril du regard froid de la beauté éphémère.

    Tu tires le levier de la différence et tu montes la femme sur son écrin de lumière, source même de ses couleurs que nous autres hommes avertis, puisons en abondance pour nous amener vers les chemins de la vérité.

    Ce n’est pas pour autant que je n’apprécierai pas le talent de cette artiste, où chaque toile est admirablement œuvrée, se mariant à une technique parfaitement maîtrisée mais  quand à l’âme elle nous vient bien de tes mots et il manque un petit  quelque chose sur ses visages, tout en acceptant un volet dans la recherche de ses harmonies.

    Un chemin reste à faire

    Merci pour ce partage de grâce féminine

    Bisous et toute mon amitié

    Le Noctamplume

    11
    Jeudi 17 Janvier 2013 à 19:48

    Bonsoir Corinne

    merci pour ce partage

     

    bisous

    10
    Jeudi 17 Janvier 2013 à 18:20
    Daniel

    Je découvre ce peintre et ce beau poème dédié à Cathy. Elle en a de la chance!

    9
    Jeudi 17 Janvier 2013 à 16:54
    EvaJoe

    Bonjour,

    Je viens de chez Cathy, je comprend son émotion.

    C'est super, bravo à vous.

     

    Bien amicalement

     

    EvaJoe

    8
    Jeudi 17 Janvier 2013 à 15:51
    Nina Padilha

    Hum... Je comprends l'émoi de Cathy.
    Des mots caressants et subimateurs, qui sont autant de joyaux à son âme chahutée.
    Splendide, vraiment !
    Bisous !

    7
    Jeudi 17 Janvier 2013 à 13:57
    *** lili ***

    Cathy doit être sous le charme comme je le suis en lisant ce poème ...  les tableaux de Pascale Pratte sont à la fois d'une grand pureté, mouvementés et très "patte féminine"  un joli mélange ...  c'est mon ressenti !

    plein de doux bisous comme des pétales de roses   ... lili ...

     

    6
    Jeudi 17 Janvier 2013 à 08:24
    mireille du sablon

    ...je me sens si "petite" devant tous ces mots pour sublimer la femme, sa douceur apparente , sa vulnérabilité et pourtant....que serait le monde sans elle!

    Bonne journée, gros bisous de Mireille du Sablon

    5
    Jeudi 17 Janvier 2013 à 07:40
    timilo

    Connaissant , Cathy , je pense que ce poème  a du l'émouvoir , même si elle n'osera pas le dire

    Joliment écrit ,tes rimes, Corinne sont le prolongement de ton coeur , et  dans ce dernier y règne une douce sensibilité de poétesse.

    Bravo , je vais qu'elle va apprécier

    Je reviens tout doucement , mes publications pendant quelques jours encore ne seront pas journalières..........Le temps de récupérer un petit peu , j'ai eu une sacré grippe.

    Douce journée Corinne , malgré le froid qui règne dans ta belle Lorraine

    Bisous

    timilo

    4
    Jeudi 17 Janvier 2013 à 03:29
    Capucine

    Bonsoir Corinne,

    Quelle douceur et quelle beauté... Merci pour ce patage des sens, des mots et des yeux. Je découvre avec plaisir ce peintre de Montréal.

    Bisous & douce nuit à toi.

    Capucine

    * La glace a remplacé la neige, nous ne pourrons pas faire de bataille !!! 

    3
    Mercredi 16 Janvier 2013 à 23:49
    flipperine

    tu lui fais un joli cadeau et elle écrit très bien

    2
    Mercredi 16 Janvier 2013 à 20:36
    Tahar

    Bonsoir,Corinne.

    On voit nettement l'amour que vous portez tant à la poésie qu'à la peinture-parce que,je pense,l'un complète l'autre et ils font avec la chanson un "breuvage"qui guérit l'âme...

    Merci pour ce beau partage.(La chanson est terriblement douce !)

    Mes amitiés.

    Tahar

    Salam ! 

    1
    Mercredi 16 Janvier 2013 à 20:31
    Cathy

    Bonsoir Chère Corinne,

    Comme à chaque fois que je reçois ta newsletter, je me précipite sur ton article, et au fur et à mesure que j'avançais dans la lecture de ce poème, une intense émotion s'emparait de moi. "Racines"... Tu y avais fait allusion dans ton commentaire sur mon récent poème "Rose de mon esprit", et j'étais loin d'imaginer que tu me dédierais ce trésor issu de ta plume.

    La vidéo que j'ai regardée attentivement m'avait déjà beaucoup impressionnée par ces visages "énigmatiques", sur lesquels je voyais comme les traces laissées par la vie et le temps... Les blessures, même, qui forgent le caractère et l'esprit. Ton poème relate à merveille cette force que nous sommes en mesure de déployer pour faire face aux épreuves auxquelles nous sommes confrontées. Ces "racines" ancrées en nous, qui nous relient à la terre, tout comme pour ces roses, fragiles et fortes à la fois... Je suis vraiment très émue par la puissance de ton écrit et l'honneur que tu me fais ici. Etre honorée par ta plume est un cadeau d'une valeur inestimable et je t'en remercie du fond du coeur, Chère Corinne.

    Ton âme est particulièrement belle et ton amitié m'est vraiment très précieuse. Merci infiniment d'être là, d'être TOI. Ta perception du monde et de l'être humain est la preuve d'une grande finesse d'esprit et ta sensibilité n'est plus à démontrer. Merci encore.

    Je t'assure de mon indéfectible amitié et t'embrasse en te souhaitant de passer une douce soirée.

    Cathy.

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :