• Psyché et Eros

      

    Cesar Franck - PSYCHE AND EROS Pro Arte Symphony

    Orchestra 

     Fichier:Psyche Cupidon Canova.jpg

      

    « Psyché ranimée par le baiser de l’amour »

    Antonio Canevas

      

     

      

    Il est un mythe, que je vais vous narrer,

    Le bel amour d’Eros et de Psyché !

    Car de ces légendes, je suis passionnée !

    Et ma plume heureuse de vous conter… 

     

     

    « Il était un roi qui avait trois filles,

    Toutes de grandes beautés ! Une famille,

    Dont on aurait pu dire : belle connivence !

    Mais, souvent trompeuses sont les apparences !

     

    Les deux sœurs aînées, trouvèrent époux,

    Psyché, fort belle, n’en n’eut point du tout !

    Les hommes la contemplait et l’admirait,

    Telle Aphrodite ! Sa beauté effrayait !

     

    Terrible sacrilège d’être une déesse !

    De là naissent les maux et les détresses !

    Telle la jalousie, au cœur d’Aphrodite,

    Offensée, elle voulut détruire la maudite !

      

    Eros, dieu de l’amour, se voit confier

    Une mission : celle de rendre amoureuse,

    Psyché, mais d’un mortel le plus laid !

    Dont l’âme ne soit que miséreuse !

     

    Comment l’Amour ouvrit la porte des ardeurs

    De ce dieu ? On dit que c’est par une flèche,

    Qu’Eros fut saisis d’un grand bonheur,

    L’antre de son cœur, connue une brèche…

     

    Le père de Psyché, las, désespéré,

    Alla vers Apollon, pour le supplier !

    La Pythie, elle, ordonna de l’abandonner,

    D’une colline, un serpent l’y emporterait ! 

     

    C’était sans compter sur Zéphyr,

    Le dieu du vent, qui souffla sa brise,

    Psyché fut déposée dans une vallée,

    Près d’un palais, un lieu enchanté !

     

    Après un festin, elle s’endormie, épuisée…

     

    Eros, se glissa, amoureux à ses côtés…

    De folles étreintes naissent, passionnées !

    Toutes les nuits, deux âmes, deux corps liés…

    Mais point de visage sur l’être aimé !

     

    Rien ne brise le bonheur des amants !

    Si ce n’est que ses sœurs, la jalousant,

    Insinue en son cœur un poison violent !

    Celui, d’être aimé par un monstre terrifiant…

     

    Psyché, apeurée, veut percer le mystère

    Munie d’une lampe à huile, elle éclaire,

    Le visage de son aimé, oh merveille !

    Une beauté radieuse, sans pareil !

     

    Une goutte d’huile tombe sur le beau corps

    D’Eros. Trahit, il s’enfuit aux aurores…

    Folle de chagrin, au bord d’une rivière,

    Psyché se jette avec larmes amères…

     

    C’est là que le dieu Pan, l’y délivre,

    Lui conseille de reconquérir l’amour,

    D’Eros ! D’aller vers les rives qui enivrent,

    D’ouvrir son cœur, son âme pour toujours…

       

    Après un long voyage, voici un temple,

    Aphrodite, sur son trône, la contemple…

    Subir des épreuves, sera sa délivrance !

    Triste sort que cette pénitence !

     

    Au bout de ces épreuves, il en reste une,

    Mais fatiguée, épuisée, la lune,

    Lui renvois son image, du haut d’une tour,

    Psyché veut en finir avec la vie pour toujours…

     

    Mais la tour lui parle, lui confie le secret,

    Pour recueillir la parcelle de beauté,

    De la Reine des Enfers ! Psyché

    Y parvient, curieuse, ouvre le coffre sacré…

     

    Un profond sommeil plonge notre déesse,

    Sur les rives de la mort, nulle allégresse !

    Un voyage sans retour, dans ce pays,

    Où les âmes errent, se lamentent à l’infini…

     

    Qui a dit que l’Amour n’unissait pas,

    Deux âmes liées à jamais ici-bas ?

    Eros, prisonnier du palais de sa mère,

    S’échappe, il croit Psyché aux enfers !

     

    Pourtant, il la retrouve, la ranime,

    Avec la pointe d’une de ses flèches,

    Et de ses lèvres, éloigne les abîmes,

    L’Amour est un nectar qui ne se desséche !

       

    Psyché et Eros unissent leur vie,

    Ont une fille, à la beauté infinie !

    Un prénom à faire damner les déesses !

     

    Volupté ! Quels désirs fait de liesses !

     

    CorpsRimes

     Psyché et Eros00054472

     

     

     

     

     

     

    « PapillonsEnvoûtante »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    15
    sumadrad
    Mercredi 20 Février 2013 à 11:25

    excuse moi de passer tardivemenbt mais aujourd'hui pas bien.....alors j'ai gardé le meilleur pour la fin....et là je ne suis pas déçu.....cette histoire antique racontée avec la délicatese qui te caractérise met du baume au coeur des amours et de son bonheur....bien des péripéties sont toujours victorieuses grâce à l'amour....et ton art d'écrire met tout ezn valeur cette délicieuse histoire qui fait rêver bien des coeurs...merci de ce plaisir formidable.....;bonne et douce soirée.....;amitiés
    sumadrad

    14
    Dimanche 15 Mai 2011 à 18:41
    flipperine

    et toutes les légendes se terminent bien

    bises

    13
    Dimanche 15 Mai 2011 à 17:56

    Bonsoir Corinne, je me pose sur ce poème car j'aime beaucoup ces légendes que tu sais si bien raconter. Merci pour cette belle histoire. Amitié. Cathy.

    12
    Samedi 14 Mai 2011 à 06:55
    timilo

    Un petit coucou , pour te souhaiter un bon weekend

    J'en profite pour relire ta poésie

    Douce journée

    Bisous

    timilo

    11
    Vendredi 13 Mai 2011 à 23:56
    au rythme des maux

    Belle soirée chère Corinne!!!

    Bises

    Pierre

    10
    Vendredi 13 Mai 2011 à 22:09
    Carlos

    Bonsoir Corinne, me voici de retour après une longue absence et j’arrive sur ce joli poème qui me plonge dans la nostalgie des cours de latin au collège. Je revois encore ma jolie prof nous conter la légende de Psyché, et moi qui l’écoutais j’avais le béguin… pour la prof de latin. Très belle soirée Corinne, amitiés, Carlos.

    9
    Vendredi 13 Mai 2011 à 20:57
    ozymandias

     de toute beauté ton poème

    merci Corinne de m'avoir fait rêver un instant

    je t'embrasse    joelle

    8
    Vendredi 13 Mai 2011 à 17:01

    une magnifique légende racontée avec le talent de la princessse de l'orient

     

    Vénus oubliera sa colère et Jupiter tendra à Psyché une coupe d'ambroisie qui la rendra éternelle.

    Une magnifique légende qui raconte que l'amour triomphe de tout même de l'enfer

     

    gros bisous

    7
    Vendredi 13 Mai 2011 à 16:07
    Nettoue

    Et bien toi, tu mets les légendes en poésie et c'est doux à l'oreille,

    Merci de ton vrai talent

    Bises à toi

    6
    Vendredi 13 Mai 2011 à 14:59
    Libre  necessite

    Merci de nous faire redécouvrir cette légende sous cette forme. Amicalement Dan

    5
    Vendredi 13 Mai 2011 à 09:10

    Jolie plume que tu as!

    4
    Vendredi 13 Mai 2011 à 08:39
    Lucie

    Éros, le Dieu de l’amour ! Pourquoi n’agit-il pas puisque  c’est un Dieu ! Folie divine ou l’âme s’unie au divin, folies magiques qui nous font survivre à la pensée qu’un jour nous rejoindrons cette divinité tellement attendue…  Ta poésie est magnifique, une histoire d’amour, ou l’unité n’a pas de fin. J’aimerais bien la vivre cette histoire, mais pour moi, je me contente de rêver, disons plutôt « planer »sur ta poésie divine…  Passe une très bonne journée,  bise

    Lucye

    3
    Vendredi 13 Mai 2011 à 07:04
    J'aime

    Ta plume ,Corinne , sait si bien bien décrire les amours divins et d'une façon merveilleuse.

    Je connais vaguement l'histoire , mais j'ai aimé la relire dans ton poème et ainsi apprendre tous ses détails 

    Bravo , 

    Douce journée

    Bisous

    timilo

    2
    Jeudi 12 Mai 2011 à 23:45
    Mamoune

    bonsoir Corinne

    L'amour le vrai avec toute sa sincérité, et la pureté des sentiments fini toujours sur une belle histoire quelqu'en soit sa durée dans le temps,

    Merci pour ce joli texte qui me fais toujours rêver

    bisous Corinne

    Mamoune

     

    1
    Jeudi 12 Mai 2011 à 22:57
    au rythme des maux

    Bel amour...puis je espérer une fin à mon histoire comme celle là ma chère Corinne (éclat de rire ))...l'espoir fait vivre, n'est ce pas?! 

    Amitié

    Bises

    Pierre

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :