• Pouvoir et peuple

     "Le peuple n'appartient pas au pouvoir ; le vrai pouvoir appartient toujours au peuple...

    Le peuple ne doit pas servir le pouvoir ; le vrai pouvoir doit toujours servir le peuple..."

    Plume à l'Encre Criée

    © 00051059 

    http://l.humaniste.over-blog.net/

    Résultat de recherche d'images pour "icewind dale 2 custom portraits"

    Il est des êtres de lumière qui éveillent ainsi l'humanité et la sauvent. On reconnaîtra en eux la parole divine, énoncée sans ombre, au coeur de notre histoire. 

    Résultat de recherche d'images pour "female warrior fantasy"

    Images pinterest 

     

    Lorsqu'il n'y aura plus une seule larme 

    Dans les yeux noirs, desséchés des Hommes ;

    Des temps nouveaux viendront, sans bombe, arme !

    Victoire en un sceau, pour mémorandum ; 

    Lorsque, "l'Homme animal" en un humain,

    Naîtra, en un être humanisé,

    Par sa lumière, l'espoir ne sera vain ;

    Avec l'épée de justice aiguisée !

    Êtres éveillés mais emprisonnés

    Dans leurs sombres et tristes illusions,

    Combien de vies ont-ils sacrifiés,

    Dans le sang versé de leurs invasions ?

    Aux champs infertiles de leurs conquêtes,

    Sous les bannières de saintes religions, 

    Ont méprisé, souillé noble quête ;

    Meneurs de hordes cupides, destructions !

    Aux bourbiers d'une terre craquelée,

    Couverte de cendres, de chairs brûlées,

    La bête en son pouvoir, son royaume,

    Aveugle les Hommes, avides, en son dôme ;

    Humanité ! Dans ton sens féminisé,

    Ta survie dépend d'une Rose sacrée !

    Bénis soient les guerriers conquérants,

    Coeurs de courage dans un même élan ;

    Vêtus de leurs tuniques et armures,

    Avec pour seule arme, leurs âmes pures

    Et leur foi inébranlable en l'amour ! 

    Depuis l'aube des temps, jusqu'à ce jour,

    Toutes civilisations humaines,

    Se sont appropriées bien des domaines,

    Oublier l'essence divine en son Graal,   

    Portée par l'amour en son sang royal...

    Pouvoirs et guerres mènent à la perte,

    Dans leurs affrontements qui alertent !

    De tous temps, peuples opprimés, bataillent, 

    La Rose pour étendard en leur vitrail... 

    Des voix humaines, s'élèvent en ce monde,

    Silencieuses dans leurs souffrances profondes,

    De chairs et de sang en leur foi divine,

    Flamme d'Amour pour couronne légitime ;

    Invincible est l'Amour porté si grand,

    Courage, force pour abattre les tyrans ! 

     

    Lorsqu'il n'y aura plus une seule larme 

    Dans les yeux noirs, desséchés des Hommes ;

    Des temps nouveaux viendront, sans bombe, arme !

    Victoire en un sceau, pour mémorandum ;

     

    Où va cette Humanité ?

    Séduction d'artificiels !

    Où va notre Humanité ?

    Qui ne recherche point le ciel !

    Qui engendre une robotisation,

    A faire damner une armée de démons !

     

    CorpsRimes 

    Sur les rivages du temps00054472-2 

      

    Résultat de recherche d'images pour "rosiere salency"  

     

    « Sur les rivages du temps
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    8
    Il y a 7 heures

    Non seulement les larmes sont nécessaires à la santé de l'œil mais aussi à l'humanité. Leur disparition seraient terrible. en signant notre insembilité.

    7
    Il y a 10 heures

    Ce Monde qui se modifie et pas dans le joli sens me déçoit , me terrifie , me donne la nausée 

    Tu l'as très bien transmit dans tes mots , et nous n'avons aucune solution , se garder intact se garder Poète voilà ce qu'il nous reste ...

    Le "Haut les Cœurs devient difficile "

    Je t'embrasse Corinne 

    6
    Lundi 12 Novembre à 11:16

    Bravo pour tes écrits Corinne, si seulement ils pouvaient être entendus... On se demande vraiment ce que sera demain, et ce qu'on laissera à nos enfants :( le monde va mal et c'est de pire en pire ; Croyons en des jours meilleurs...

    Bisous & douce semaine à toi

    5
    verismo-lagardere Profil de verismo-lagardere
    Dimanche 11 Novembre à 17:30

    je crois que le cri où le sanglot ne changent pas l'homme
    les larmes non plus que vaut le dogme? 
    qui que ce soit qui le proclame l'expression ne change pas
    mais je serai heureux si beaucoup d'hommes suivaient tes pas
    difficile de rester insensible a ce vibrant plaidoyer
    c'est celui de la vie c'est celui d'une fée
    que demain se charge de toute cette vérité
    pour que enfin brille la lumière d'éternité
    vivre enfin au grand jour toute l'humanité
    avec le bruit des armes de la paix
    je t'embrasse chère cronin chère fée
    VL/Claude


    4
    Dimanche 11 Novembre à 10:58
    Véronique S.

    Bien chère Corinne ,

    Que ton cri puisse transcendait les frontières au delà desquelles la guerre fait rage . Combien de personnes meurent à l'heure où je te dépose mes mots . Combien d'enfants crient de désespoir , de peur , d'effroi , cris qui sont autant de larmes qu'ils n'arrivent même plus à verser .

    J'ai grandi sur ces terres du Nord dont je suis originaire . Je suis artésienne de souche mais peu importe d'où l'on vient , notre naissance est due au hasard et si tu savais comme je remercie le destin de m'avoir fait naitre du bon côté de la barrière .

    J'ai donc grandi sur ces terres meurtries et depuis toute petite , mon regard se pose sur ces jardins éternels où flottent des étendards du monde entier . Comment rester insensibles , comment ne rien ressentir face à l'enfer ? Je suis allée me recueillir sur ces terres samedi dernier . Je devais m'y rendre en cette occasion même si je connais l'endroit . Il le fallait  . Souchez se trouve à une vingtaine de kilomètres de chez moi . Il fallait que j'immortalise ces petits soldats en laine avant qu'ils ne s'envolent vers une autre destinée . J'ai adoré la visite , j'ai adoré la sensibilité qui régnait , la douceur au milieu de l'horreur car l'horreur est toujours présente ,on la ressent au plus profond de nous car les terres ensanglantées ne cicatrisent jamais même si la Nature a su panser les blessures en sa chair, même si les coquelicots et bleuets ont su refleurir , force suprême de Dame Nature sur l'ignominie humaine,le silence de la mort règne toujours , là où la guerre est passée . 

    Le fils de Kipling, John , repose au  St Mary's A.D.S. Cemetery de Haisnes près de Lens , là aussi , non loin de chez moi . Je me suis recueillie sur sa tombe en mémoire de son père , fervent patriote qui envoya son fils sur le front . Il n'eut de cesse de chercher la dépouille de son fils sans jamais l'avoir retrouvée , il resta inconsolable .Même un an après sa disparition, Rudyard Kipling refusait de croire que son fils John, âgé de 18 ans, était mort au combat dans la bataille des Flandres en septembre 1915. C'est ce que révèle le dossier militaire de son fils qui vient d'être rendu public en Angleterre.  On peut y lire notamment une lettre de l'écrivain au ministre de la Guerre le priant de ne pas rayer des cadres le nom de son fils, dont le corps ne fut toutefois jamais retrouvé durant le vivant de l'écrivain. Plus tard, il devait rédiger le texte de l'inscription gravée sur les tombes de soldats inconnus: «A soldier of the Great War known to God.» .

    Non loin de la sépulture de John , se trouve celle de Henry Harrison , grand-père de George , un des quatre garçons dans le vent ...

    Merci à toi chère amie de l'âme . Merci pour ce cri déchirant .

    Que ce centenaire puisse ouvrir les mémoires du coeur et que les nouvelles générations transmettent ce devoir de mémoire , petites gouttes d'espoir dans ce monde où l'homme a oublié d'être humain .

    Je t'embrasse .

    Véronique

    3
    timilo
    Dimanche 11 Novembre à 05:51

    Un cri dont l'écho devrait résonner dans la tête de tous les humains.

    Espérons au moins qu'il soit entendu , l'humanité doit faire face à  bien des défis , le premier de tous il est écologique, il en va même de sa survie mais pour l'instant, rien rien, un pas en avant et 10 en arrière dus ce n'est cette cupidité qui la pousse à amasser et à ne regarder que le côté argent..

    La guerre, c'est pareil car les marchands d'armes font les lois sur cette planète.

    Joli poème, j'aime beaucoup ta plume

    Bon et doux Dimanche CORINNE

    Bisous

    timilo

    2
    Samedi 10 Novembre à 15:17

    un poétique bonjour Corinne

    merci de ton passage et commentaire  en mon blog

    je viens par ici ,découvrir ton nouvel article avec ton joli texte ..

    Rêvons,espérons (--) vers demain, un monde meilleur où la paix y rayonnerait partout

     

    bises et bon w end du troubadour Emmanuel 

    1
    Samedi 10 Novembre à 14:53

    Très beau cri du cœur.. Comme toi, des voix s'élèvent mais rien ne change. Au contraire, on s'enfonce chaque jour un peu plus dans l'obscurantisme, le non respect, la haine.. Parfois, je me surprends à penser que nous sommes pires que des animaux qui tuent seulement pour assurer leur nourriture.. Notre bougie d'espoir ne s'éteint pas tout comme nos rêves... bon week-end chère Rose.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :