• Pensive...

     
     
      
     
     
    La liseuse - 1929-  Charles Auguste Guillaume Steuben
    Peintre Français (1788-1856)
     

     

     

     

     

    A vous mon ami, je vous confie mes feuillets,

     

    Précieuses pages, de mes éternels secrets !

     

     Si, celles-ci embaument, de fragrances d’amour,

     

    C’est que mon cœur, s’y épanche, s’y brûle toujours...

     

      

    Vous qui avez aimé, mes doux vers, ciselés,

      

    Dentelés, par la finesse de leur pudeur,

     

    Avez-vous pu, y sonder, émotions, pensées,

     

    Qui en silence, peint, langueurs et torpeurs ?

     

     

    Ainsi, au fil de vos lectures, vous m’y verrez,

     

    Imaginerez, discrète attitude,

     

    Où mes yeux, voilent, cet amour que vous craignez,

     

    Pour recoudre ainsi le temps et sa solitude…

     

     

    Légère et pensive, se fait mon âme,

     

    Libre, qui se consume, au gré de ses flammes ! 

     

    Oui mon ami ! Saurez-vous y voir son jardin,

     

    Où, encensent, souvenirs d’amour en refrains ? 

     

     

    Entendez-vous, le souffle de leurs ivresses,

      

    S’élever ainsi, jusqu’aux cieux, en allégresse ?

     

    Tout en omettant point, d’écouter leur tristesse,

     

    Lorsque pleure, soupire, le cœur, qui s’y confesse ?

     

     

    Ainsi,  pour vous mon ami, je suis pensive…

     

    Eternelle rêveuse, aux passions affectives !

     

    J’ose,  cependant, captiver votre regard,

     

    Demeurer, secrète, en mes sentiments épars…

     

     

    CorpsRimes

     

    Pensive...00054472

     

     

     

    « Le philosopheReine de la nuit »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    20
    fisherold
    Mercredi 20 Février 2013 à 11:20
    fisherold

    Bonsoir Corinne

    Je passe de temps en temps pour me laisser ensorceler par la magie de ton verbe et... je reste pensif, moi aussi.

    19
    Lundi 6 Août 2012 à 21:51
    cacao

    Que de douces "pensées" élegamment égrenées dans tes vers. Merci Corinne du plaisir que nous avons à te lire. Belles vacances. Amitiés sincères.

    18
    Samedi 21 Juillet 2012 à 19:30
    Christie Jane

    Bonjour Cronin (Corinne), j'espère que le beau temps est revenu. Ici ça va pas trop mal. Bon dimanche à bientôt âme sensible et légère de douceur. Amitiés

    17
    Mercredi 18 Juillet 2012 à 21:50
    Hécate

    J'ai lu...et suis ...sous le charme ,bien pensive et rêveuse ...

    Un parfum de romantisme se dégage ....A mon ême si touchée par celui du 19éme siècle ,quelque chose ici semble en être évaporé .

                                                                                   Bonsoir...

    16
    Mercredi 18 Juillet 2012 à 21:29
    ozymandias

    nostalgique ma Corinne ??? ces tres beaux vers le laissent supposer

    j'espère bien que non la vie est là, elle te tend les bras...tu es belle et tu vas vivre encore

    je t'embrasse tres fort ma Corinne belle soirée

    joelle

    descryptage ci dessous

    Auguste Renoir montre un décalage des couleurs par la technique des tâches comme sur les vêtements blancs, ces touches sont caractéristiques du modèle impressionniste. On voit bien ici l'effet de la lumière du soleil filtrée par le feuillage.
    Cette image nous fait penser au passage de la nouvelle de Guy de Maupassant : "On s'arrêta ; le bateau fut attaché ; et Henriette s'appuyant sur le bras de Henri, ils avançèrent entre les branches. "Courbez-vous" dit-il. Elle se courba, et ils pénétrèrent dans un inextricable fouillis de lianes, de feuilles et de roseaux, dans un asile introuvable qu'il fallait connaître et que le jeune homme appelait en riant "son cabinet particulier".

    ce serait bien si cela t'arrivait meme sous la pluie de Nancy....

    15
    Mercredi 18 Juillet 2012 à 10:04
    Cathy

    Bonjour Chère Corinne,

    Lorsqu'une femme amoureuse, se veut être discrète, conserver une certaine pudeur, mais espérer être comprise par celui qui envahit ses pensées, cela donne naissance à ces merveilleuses lignes... Délicatement, mais fébrilement déposées sur ces feuillets contenant toutes ses émotions... Sans qu'il soit forcément platonique, cet amour semble avidement espérer que "l'autre" s'exprime à son tour.

    Pensive tu es, et infiniment romantique tu resteras, Corinne...

    Très beau poème, illustré par un tableau que j'apprécie beaucoup. Ses teintes ont un charme particulier.

    Douce journée, toute mon amitié et bisous,

    Cathy.

    14
    Mardi 17 Juillet 2012 à 20:16
    Lucy

    Que ce soit beau que ce soit mignon, je te dis cela, car c'est tellement sentimental que j'ai l'impression de parler à une ado avec du professionnalisme indéniable !! Ta poésie est super, et tu le sais, franchement j'aurais du mal à ne pas venir te voir, car tu as un charisme fou ! Bisous d'amitié, sans oublier ta rose !

    Lucie-y, traumatiser de se faire opérer...

    13
    Mardi 17 Juillet 2012 à 16:19
    Plume A l'Encre Crié

    Bonsoir Belle d'Âme

    Emporter par la musique je me suis fondue dans tes mots ; tes maux que j'aurai aussi pu certainement écrire...

    Quelle déclaration, tes vers fleurissent la fièvre et il s'y écoutent l'art-d'heure de cris poussés de l'intérieur... et l'on se s'en ennivré par la frangrance de ceux-ci...

    L'Amour est si beau, si bon, mais il fait " par foi " tellement mal...

    A l'Art d'Heure, je te dirai bien mon âme-mie, qu'il n'y a pas d'âge pour aimer, qu'il n'est jamais trop tard pour le vivre avec un LUI à l'extérieur de soi(e), et que pourtant l'on porte  à l'intérieur...

    Au fil du temps l'Amour mûrit, il devient plus sage, plus intense, plus profond, plus patient aussi, plus attentionné.... et je ne peux m'empêcher de songer là, à l'Extase... soupir... qui plonge dans un ailleurs, qui pourtant est partout pour tout englober....

    Je pense à tes mots de verre, à Toi, et je suis là bien songeuse, comme repartie dans l'Ether vagabond de l'Esprit que je m'efforce sans cesse de cercler, de contenir pour au moins garder un pied sur Terre... sourire...

    Soupir....

    Je t'envoie ma tendresse et mes pensées les plus lumineuses, Corps R'Hymne, celles puisées au coeur de mon Âme et qui nourissent le coeur...

    Plume

    12
    Mardi 17 Juillet 2012 à 15:04
    Sagine

    une part de rêves

    un coin de jardin secret

    pas trop de bavardage...

    11
    Mardi 17 Juillet 2012 à 12:34
    Cendrine

    Ma chère Corinne,

    Nous sommes d'éternelles butineuses! Je nous vois bien avec nos petites ailes vrombissantes aller de fleur en fleur poétique, goûter du miel enivrant, nous glisser dans un rayon de soleil ou caracoler sur une goutte de pluie!

    Je me suis régalée à nouveau de cette page réveuse et délicieusement pensive... Une héroïne littéraire et sensible qui nous offre ses feuillets gracieux. Merci beaucoup, chère poétesse!

    Mes pensées voltigent vers toi. Je t'embrasse bien fort!

    Cendrine

    10
    Mardi 17 Juillet 2012 à 08:08
    michèle

    Venir en cet espace comme en recueil de poèmes...

    Pas assez souvent hélas car il y a fort à faire !

    Entre deux bordées de confitures toujours le même plaisir...

    Chère Corinne, par chez toi prendre le temps de venir...

    Et si en ce bel été il n'y avait que les confitures!!!

    Reste la joie de t'envoyer de douces pensées de mon petit coin de verdure

     

    9
    Lundi 16 Juillet 2012 à 20:57
    Mamoune

    bonsoir Corinne,

    je repars pensive et légère après avoir bu tes mots....

    Tous tes écrits m'inspirent la légerté, comme si je me retrouvais dans une bulle..celle du rêve et de la douceur, je me sens bercée par la musique enchanteresse et ma nuit n'en sera que belle...

    Je te souhaite une très belle soirée, je t'embrasse bein amicalement..Mamoune

     

    8
    Lundi 16 Juillet 2012 à 20:36
    Simon

    J’ai lu vos feuillets où se dissimulent tous vos secrets comme un poète qui ouvre un coffre aux trésors où les bouts de vers brillent. J’ai vu votre regard pensif et empreint de mystère au soir où la lune vous accompagne dans vos rêves. Ici où la poésie se partage et je retrouve le bonheur des mots.

     

    Acceptez les miens et mille mercis pour les vôtres, je vous souhaite une belle soirée, je viens juste de terminer «un monde ami» mon délire du jour, bien amicalement, Simon...


    7
    Lundi 16 Juillet 2012 à 20:26

    divine corinne (cronin) la philosophie dans la connaissance de tes sentiments t'emporte dans une définition platonique de ta réflexion ....elle en devient sublime....car tu te connais mieux que personne....ta morale sentimentale est belle...et j'aime te lire dans cet exercice où tes pensées sont les reflets de cette  âme généreuse qui te caractérise......par une merveilleuse maïeutique....merci  de ce moment hors du commun...bonne soirée......bisessssssssssssssssss
    claude

    6
    Lundi 16 Juillet 2012 à 20:19
    Cendrine

    Ma chère Corinne,

    Tant de délicatesse et de sensibilité émanent de toi... Tes rimes sont un parfum romantique qui s'immisce au creux du coeur et de l'esprit.

    Les mots sont un passage vers des amours sublimes qui s'ouvrent comme les roses dont tu nous offres le sillage. Merci pour la beauté de ton art!

    Je suis portée vers toi, délicieusement pensive, et je viens t'embrasser bien affectueusement! 

    Que ta soirée soit belle et douce

    Cendrine

    5
    Lundi 16 Juillet 2012 à 19:58
    Tahar YETTOU

    Bonsoir,Corinne.

    Une chose est certaine:personnellement,je vois votre coeur déborder d'amour et de sincérité.Je vois votre âme chargée de bonté et de sagesse.Très sincèrement.

    Que l'amour,le bonheur et la joie vous accompagnent là où vous serez.

    Mes amitiés.

    Salam.

    Tahar

    4
    Lundi 16 Juillet 2012 à 19:56

    Je retrouve ma romantique dans ces vers rempis de nostalgie qui fleurent bon la tendresse d'un coeur en sommeil

     

    gros bisous et merci pour le piano qui parachève ce poème d'amour

    3
    Lundi 16 Juillet 2012 à 19:43
    *** lili ***

    Je suis sous le charme de cette rêveuse-pensive qui s'appelle Corinne ! Doux bisous comme des pétales de roses

    2
    Lundi 16 Juillet 2012 à 19:09
    mireille du sablon

    Bonsoir Corinne,

    Je prends  le temps de venir te remercier pour toutes tes belles poésies et te souhaiter une bonne semaine, gros bisous "non mouillés"pour le moment... de Mireille du sablon

    1
    Lundi 16 Juillet 2012 à 18:28
    papyanar

    Chère Corinne

    Un texte magnifique,une profondeur de pensées énorme,une douce lassitude nous envahit,penseuse d'une nuit d'été!

    J'aime beaucoup

    Mille bises de papy sous le charme

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :