• Nymphe

     

     

     

    Nymphe des bois, fille d’Ouranos,

    Née de la terre, du ciel, pose

    Tes yeux couleur d’eau, vers l’azur,

    Laisse au vent, ta chevelure…

     

    Grâce et beauté, chante l’Amour,

    Déesse des nuits et des jours,

    Au silence des sous-bois, est née

    La magie divine dans l’art d’aimer…

      

    Au cœur épris de liberté,

    A cette soif de vie, de rêver,

    Tu t’offres en souveraine,

    Belle naïade, sirène…

     

     

    Au cœur des grottes, un doux nectar,

    Celui de toute vie, ce miel,

    Qui s’écoule, sur les nénuphars,

    Plantes aquatiques, don du ciel !

      

    De tes mains, tu tisses un manteau,

    Pourpre, ouvert aux horizons,

    Ceux dont l’âme s’enivre aux flots,

    A la source de toutes émotions ! 

     

    Tu traces entre terre et mer,

    La voie qu’empruntent les immortels,

    Telle une abeille que l’on vénère,

    Tu es Nymphe au cœur des cratères…

      

    L’essaim bourdonne aux amphores,

    Son chant qui délivre de la mort…

    Apaise en son souffle divin,

    Le fruit de l’Amour en son sein…

      

    Ô, belle  nymphe, légère,

    Est ta danse de lumière !

    Telle l’étoile dans l’univers,

    Tu es vie aux sources des clairières !

     

    CorpsRimes

    Nymphe00054472

     

     

     

     

     

     

    « Vieillesse et tendressedivine »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    5
    Samedi 12 Février 2011 à 18:21

    non je ne peux pas résister à lre emerveillée ton poème sur cette Nymphe  pourvue de tant de beauté

    avec des métaphores !!! ouf tu sais ce n'est que du beau , pas de déception avec toi

    c'est magnifique et avec la musique en prime

     

    bonne soirée et bon dimanche

     

    je file !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    4
    Samedi 12 Février 2011 à 13:02
    flipperine

    je suis de retour

    bises

    3
    Samedi 12 Février 2011 à 12:09

    Bonjour Corinne,

    J'aime beaucoup cette nymphe des bois gracieuse, personnage de la mythologie grecque qui attire le regard. Une divinité qui fait jaillir la végation riche des forêts et les sources vives. Belle jeune femme que cette déesse de la nature. Son chant éternel savait parler de la nature et met en scène l'amour du beau et le désir qui devient passion. Son charme accentue ce sentiment de façon intense. Elle incarne la force végétative, cheveux au vent. Merci de nous offrir cette poésie qui nous conte le mystères d'une déesse considérée comme fille de Zeus et du ciel qui nous lie à cet endroit divin. Ces créatures bienfaisantes fertilisent la nature. De leur union avec les mortels sont nés des demi-dieux. Je te souhaite un agréable week-end Corinne.  Bravo pour ce très bel écrit qui rend hommage à la divinité. Bisous d'amitié. Corinne.

    2
    Samedi 12 Février 2011 à 11:45

    comment ne pas rêver devant cette nymphe : belle !! mais aussi de celle qui écrit cette poésie !! le mystére de cette beauté t'a fait écrire des mots enchantés !! je suis parti dans un autre temps , pour vibrer intensément !! avec cette étoile de l'univers !! qui éclaire la terre !! de cette merveilleuse lumiére !! à la force poétique de tes mots !! merci de cet écrit nymphatiquement divin...........bonne journée

    amitiés

    sumadrad

    1
    Samedi 12 Février 2011 à 06:26
    timilo

    Je suis attiré par ce monde mystérieux , 

    Je retrouve enfin les chemins de ta poésie , je reviendrais lire et relire tes poèmes

    Douce journée ,Cronin

    Bisous

    timilo

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :