• Mes chemins de lumière

     

    Charles Courtney Curran

    (peintre américain, 1861-1942)- Impressioniste

    "Far Away Thoughts"

     

    Charles Courtney Curran est né à Hartford, Etats-Unis, en 1861. A vingt ans, partit de l'Ohio pour étudier pendant un an à l'Ecole de Design de Cincinnati, puis à New-York où il s'inscrit à la "National Academy of Design". Etudie à Paris de 1888 à 1902. Ses oeuvres sont exposées dans de nombreux musées aux Etats-Unis, connu sous le nom "du peintre des fleurs et des jardins, des femmes belles, peintes dans des cadres agréables et des paysages de lumière".

    "Mon corps est la lumière
    mon corps est le chemin."

    Paroles de la chanson de Léonard Cohen

    "Gispsy Wife" 

     

     

    Sur les chemins verts de mes pensées en lumière,

    J’aime m’imprégner de la vie, au cœur fougueux !

    M’enivrer des prairies et leurs cieux qui m’émeut ;

    Saisir l’immortalité du temps éphémère…

      

    Lorsque la vie paraît si fade, si triste,

    Je quitte ce monde de noirceurs qui attristent,

    Pour me fondre dans mes lointains paysages,

    Où le chant de mon âme, s’élève en leurs rivages…

      

    Il y a tant de douceurs aux éternels silences,

    Où l’heure paisible s’écoule avec nonchalance ;

    C’est là le secret de la vie et des roses,

    D'avoir son jardin à l’abri des portes closes…

      

    Les parfums des prairies, sous l’ivresse naissante,

    Exaltent mes sens et leurs voluptés errantes…

    Dans la quiétude d'un doux charme immobile,

    La vie murmure ses secrets, en sa terre d’asile…

      

    Ma robe blanche frissonne sous ce vent d’Amour,

    Qui souffle sa symphonie solennelle en atours !

    Je me surprends à rêver à l’éternité,

    Même si mon corps est ancré à sa réalité…

      

    « Mon corps est la lumière, mon corps est le chemin »,

    Mon cœur en bohême, s’ouvre à ce monde divin,

    Et mes pensées se font lointaines vers un horizon,

    Où irradie le soleil sur une terre en frondaisons…

      

     La délicatesse féminine en ses paysages intimes…

     

    CorpsRimes 

    Mes chemins de lumière00054472 

    Image associée 

     

     

     

    « La mendianteLe seigneur du temps »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    27
    Samedi 28 Avril à 02:50

    De jolies pensées d'amitié pour toi et du rose de Printemps, à savourer sans modération! wink2 comme un doux parfum de miel...

    Gros bisous et un beau week-end

    Bien affectueusement,

    Cendrine

    26
    Mercredi 25 Avril à 18:08

    Voilà comment apprécier la Vie , nous n'avons besoin que du décor précieux de la  Nature  pour vivre , elle suffit à nous rendre heureux et en harmonie  , loin du bruit et du chaos ,loin de tout ce matérialisme à rejeter...

    Heureux celles et ceux qui ont compris cela ....Heureuse , Heureux celui qui voit du vert ....Et pourquoi pas une rose verte de plus ....

    C'est très beau merci Corinne 

    25
    Vendredi 20 Avril à 07:30

    J'aime ce poème, je m'en souviens encore

    J'avais pris quelques jours de vacances 

    Bon et doux weekend Corinne

    Bisous

    timilo

    24
    Jeudi 19 Avril à 16:49

     

    Ma chère Corinne,

     

     

     

    C'est du bonheur en mots qui se décline avec de délicieuses couleurs, des couleurs venant du coeur... Tu nous invites sur tes chemins de lumière et ta création est remplie d'harmonies douces qui expriment une Alchimie d'Amour Universel.

     

    J'ai relu ce texte si romantique et les messages de tes ami(e)s ainsi que mon commentaire de l'époque. Il est toujours si émouvant de retrouver ce que l'on a ressenti.

     

    Les émotions restent gravées en soi, elles sont comme les perles d'un collier qui brillent sous l'éclat de la lune et ton écrit superbe est un voyage à travers les brumes et les ombres.

     

    La Lumière vient de la Poésie et c'est merveilleux... Quant au tableau de Curran, il est juste enivrant et il attise les braises de l'imagination.

     

    Merci à toi mon Amie et merci pour tes mots et tes vœux si gentiment déposés sur mon blog.

     

    Je t'envoie de gros bisous et mes pensées d'amitié, bien affectueusement,

     

    Cendrine

     

    23
    Aubry
    Mercredi 18 Avril à 20:13
    Une douce évasion dans des décors apaisants où le sensible et le beau s'expriment dans chaque manifestation de la nature. Une nouvelle fenêtre ouverte par ce blog sur une utopie accessible par la rêverie et la contemplation. Mille mercis.
    22
    Mercredi 18 Avril à 18:30

    depuis tout ce temps 
    ta lumière rayonne vraiment
    celle de tes mots de ton esprit
    conduit le coeur au paradis
    tu es et reste la divine de la poésie
    celle dont le chemin éclaire la vie
    Je t'embrasse affectuesement
    pour te remercier de cet instant
    VL/Claude

    21
    Lundi 15 Avril 2013 à 16:22

    Oui chère Corinne, il y a des moments dans la vie où l'on a besoin de s'isoler, de faire le point, on en a tous besoin un jour ou l'autre, et il est bon d'avoir un "petit jardin" pour se ressourcer, faire le vide, faire le point. De bien jolies rimes, toujours sublimes, que j'ai toujours beaucoup de plaisir à lire, c'est un délice, ah j'espère qu'un jour tu nous offriras un beau livre, comme j'aimerais que tu sois publiée car ta poésie m'enchante à chaque lecture, c'est du rêve, un véritable enchantement, merci infiniment pour la beauté de cet écrit et ce doux partage. Je te fais de gros bisous. Avec toute mon amitié. Monique
    bon mercredi

    20
    lagardère
    Dimanche 14 Avril 2013 à 13:50

    je reconnais bien en cette poétique toute la délicatesse de la déesse de lorraine....celle qui sait saisir l'immortalité de son temps....pour m'emporter dans les délices fusionnels de la vie et partager un peu ton jardin paradis...merci...très chére....bonne journée...;je t'embrasse affectueusement... à toi
    claude

    19
    Dimanche 14 Avril 2013 à 11:55

    bonjour Corinne

    te proposant sur jazz de découvrir la chanteuse Julie london, en te souhaitant un bon dimanche . bises et A+ du troubadour Emmanuel

    18
    Dimanche 14 Avril 2013 à 07:22

    Je passe te souhaiter , CORINNE un bon Dimanche

    J'en profite pour relire ce poème

    Bisous

    timilo

    17
    Samedi 13 Avril 2013 à 22:15

    Bonsoir Corinne,

    Un petit passage sur tes pages pour te souhaiter un bon dimanche. 

    Amicalement, Carlos.

    16
    Samedi 13 Avril 2013 à 11:24
    Plume A l'EncreCrié



    Même au creux de mes mains, tu es et sera toujours dans mon coeur, mon Âme Mie...

     

    15
    Samedi 13 Avril 2013 à 08:02

    Bonjour,Corinne !

    Désolé pour ce retard.On a eu une coupure Internet depuis deux jours,comme cela nous arrive un peu souvent dans ce désert.Des tempêtes de sable depuis une semaine !...

    Vous avez raison de vous refugier dans votre jardin fleuri à l'abri de la tempête (rires).Très beau poème ! Et le monsieur qui chante a une voix si chaude !...

    Merci pour ce beau partage qui égai notre matinée.

    Je vous souhaite un agréable week-end plein parfumé sur votre belle terre de Lorainne.

    Toute mon amitié.

    Tahar

    Salam !

    14
    Samedi 13 Avril 2013 à 07:47

    Je ne peux pas passer chaque jour en ce moment à cause des préparatifs de notre emménagement aux Sables et de la fin de mon activité professionnelle mais c'est toujours un plaisir de te visiter. Une de mes belles découvertes récentes. Bises et bon week-end

    13
    Henri de Margaux Profil de Henri de Margaux
    Vendredi 12 Avril 2013 à 17:53

    Bonjour Corinne,

    J'ai.  adoré ton poème, tes mots sont rayonnants et magnifiques. Cette peinture t'a donnée une merveilleuse inspiration. Tu as su transcrire en vers extraordinaires . Merci encore pour ton passage sur mon blog. Ton commentaire m'a beaucoup touché, te lire est toujour pour moi un immense plaisir. Bises bien amicales.

    Henri.

    12
    Vendredi 12 Avril 2013 à 17:50
    bonjour Corinne un poètique coucou du troubadour Emmanuel bises et A+
    11
    Vendredi 12 Avril 2013 à 17:36

    Bonjour Chère Corinne,

    Tous ces tableaux ont du charme et la lumière en jaillit différemment selon la "scène" peinte. J'ai particulièrement aimé celui sur lequel la femme étend son linge à l'extérieur. Quelle luminosité !  Ton poème est l'expression même de la recherche intérieure de la force qui pousse vers la lumière et ouvre l'esprit sur ce que la vie offre de plus beau. La nature ressourçante et ce silence salutaire. Si j'ai beaucoup aimé la seconde strophe, l'ensemble est un véritable bijou.

    Douce soirée et mon amitié.

    Gros bisous,

    Cathy.

    10
    Vendredi 12 Avril 2013 à 16:03

    Une belle rêverie printanière et romantique quand le poème répond au tableau c'est un double plaisir, bohémianisme du coeur vagabond  qui fuit la réalité trop douloureuse.


    Bien amicalement.

    9
    Vendredi 12 Avril 2013 à 15:12

    Je m'évaderais bien sur ce chemin de lumière pour trouver un peu de paix et de bien être...Un be écrit , encore une fois...Bises

    8
    Vendredi 12 Avril 2013 à 12:37

    Ma chère Corinne,

    Ton poème m'a fait tant de bien... Tes mots s'imprègnent à chaque lecture dans l'écrin de mon coeur mais aujourd'hui, après une soirée très difficile, ils rayonnent de tous leurs feux de sensibilité, de beauté, de délicatesse... Ils sont un baume...

    C'est un merveilleux accord entre la peinture, la touche radieuse de ce peintre, la poésie, la suavité et la force de tes mots, liqueur exquise de féminité. Ils s'écoulent sur le papier comme les notes d'une harpe, nous rappelant combien nos êtres sont des instruments, combien chair et esprit résonnent de la musique des sphères et s'enrichissent des sons, des parfums, des ivresses de la Nature.

    Un grand merci mon amie pour tes mots si délicats déposés sur mon blog, la violette était le parfum préféré de ma maman, elle me manque beaucoup et encore plus à l'approche de mon anniversaire, je t'écrirai par mail. Je te fais de gros bisous ainsi qu'à ton fils, merci pour ta gentillesse infinie, que votre week-end soit beau

    Cendrine

    7
    Vendredi 12 Avril 2013 à 10:19

    Harmonie et délicatesse féminine ce poème merveilleusement accompagné par les tableaux de Charles Courtney Curran (une belle découverte)

    Un billet qui me touche profondément - Merci Corinne

    Bonne fin de semaine et plein de doux bisous comme des pétales de Rose Lili-Marlène

    6
    Vendredi 12 Avril 2013 à 10:05

    Un trè beau poème. Un hymne à la nature et à l'évasion. J'aime moi aussi m'éloigner un peu du monde pour rencontrer le silence, sentir l'éternité du temps, la fraîcheur du vent sur ma peau.

    5
    Vendredi 12 Avril 2013 à 07:46

    Superbe mots et sublimes tabeaux , merci

     Bon et doux week end

     Je t'embrasse

                                      

    4
    Vendredi 12 Avril 2013 à 07:29

    Délicatesse fémine, oui je le veux bien, mais toute personne de coeur sait la lumière en elle, la lumière irradie du coeur qui vit en paix

    passe une belle journée

    amicalement

    Claude

    3
    Vendredi 12 Avril 2013 à 03:10

    Bonsoir Corinne    

    Un accord parfait entre mélodie, paroles divines créatures se fondant dans des paysages de rêve et une poétesse avertie nous contant en vers éthérés les douceurs de ce monde au dessein de la féminité symbole de grâce, de fécondité de renouveau à l’éternel don de la nature et de l’apprentissage du jardinage du cœur.

    Apprendre à regarder, à sentir le moindre parfum initiateur, écouter les silences, butiner sa parole pour lui donner l’écho du miel, vertu que l’on devine aux desseins de tes rimes, où les blancheurs immaculées viennent rompre les noirceurs de la vie.

    Un doux partage qui m’amène à la sérénité d’un repos bien mérité

    Bisous et agréable nuit pleine de promesses et rêves féériques

    Le Noctamplume

    2
    flipperine Profil de flipperine
    Jeudi 11 Avril 2013 à 22:22

    un très joli poème qui invite encore plus à se balader dans la nature

    1
    Jeudi 11 Avril 2013 à 20:49

    C'est un très beau tableau et j'aime bien ton interprétation poétique qui donne vie à cette femme. Bravo

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :