• Mémoire

      

    JPEG - 35.4 ko

    Figuration féminine : Sophie Rude

    (1797-1867)

     

     

     

     

    Au silence d'un coeur blessé, meurtri,

    Parle l’amour qui fut endoloris…

    Les mots du cœur qu’une lourde peine,

    Ravive, tel l'oubli d'un seul : "je t'aime"...  

       

    Se dire que le temps à lui seul, efface,

    Toutes les blessures froides et de glace !

    Se dire que toutes nos déchirures,

    Sont notre linceul, de tous nos vieux murs…

     

    Courir et fuir loin nos vieux démons,

    Qui reviennent et hantent nos saisons !

    Vous ramène sur une ancienne chanson

    Enterrée, oubliée dans une saison…

     

    Apaisement et renouveau un  jour,

    Lorsqu'un coeur bat à nouveau, à l'amour,

    Que l’on croyait à tout jamais perdu ! 

    Effacé, dans une âme d'ange déchu...

     

    Le parfum d'une mémoire, se diffuse,

    On retrouve, sous une plume, écriture...

    Cette inspiration divine, cette muse !

    Qui efface maux, au temps qui perdure…

     

    Vivre au-delà des chavirements,

    De tous nos désirs en exaltement !

    Faire sécher à jamais ces larmes,

    Qui suintaient aux plaies du coeur, des drames !

     

    Mémoire pour unique dépositoire,

    De toutes nos peurs et nos désespoirs,

    Ô, combien nombres d’années écoulées,

    A soupirer sur  une rose blessée !

      

    N'écouter que le vent, la liberté !

    Respirer, souffler au cœur apaisé,

    Et naître à l’aube d’un nouveau jour,

    Laisser l'amour s’y déposer  en atours !

     

    Touche-moi de tes ailes, mon bel ange !

    Inspire mes mots, qui eux enchantent !

    Insuffle-moi la vie, sur mes écrits !

    Exorcice au plus profond de moi,

     

    Ma douleur, mon âme et tous ses émois !

     

    Mémoire d’un unique livre ouvert,

    Celle de ma vie et sur mes regrets ...

    Mémoire d'un passé, sous tous mes hier !

    Souvenirs ancrés, en soi, en secret…

     

    Renaissance, à ma plume, qui naît ici,

    Lorsque l'Amour s'y dévoile en sursis  !

    Ma passion poétique de vous écrire ! 

    Se livre à vous, en toute modestie…

     

    "A travers toutes souffrances,

    Naît renaissance !

    Garde l'espoir

    De jours meilleurs,

    Avec foi et persévérance,

    Croit en l'Amour

    Et son parfum en fragrances !"

     

     

    CorpsRimes

     

     

    Mémoire00054472

     

    « L'Amour est dans l'airLa couronne de houx »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    24
    NéO~
    Mercredi 20 Février 2013 à 11:22
    NéO~

     

    Le Voeu de ma Rose

     

    Acte III

    " A la Fin de l'Automne , Rose Songe au Passé ,
    Elle Fait Voeu de Vengeance , fait promettre son Homme ,
    Vaillant Part l'exaucer , il est Coeur d'Allégeance ,
    A Tout Vivre en Nuances , pour une Fleur en Beauté "

     

     

    Au Chevet d'un Destin , Vaillant parlait à Coeur ,

    D'une Fleur née d'Amour ,Chaque Jour du Commun ,

    Elle Portait en son Sein , l'Anneau d'Hors de l'Atour ,

    L'Innocence en Velours , pour une Force d'Airain.

    ~

    Dans sa Main juste un Fil ,le Reliait à sa Tendre ,

    N'ayant plus rien à Prendre , si ce n'est l'inutile ,

    Une Pensée bien Fragile ,Quand l'Espoir fait Attendre ,

    La Raison veut se Rendre , mais les Yeux aiment en Mille.

    ~

    Quelle étrange Destinée ,vient s'achever au Matin ,

    Âpre est le Goût du Vain , Dans un Rayon d'Orées ,

    Déja l'Aube éveillée , dessine l'Une en son Lin ,

    Dans un Linceul Divin , dort une Dame de Rosée.

    ~

    Rose gisait dans les Bois , Au Pied du Chêne Colosse ,

    C'était l'Arbre des Noces , Une Union d'Autre Foi ,

    Entre l'Etre et la Soie , la Passion comme Ecorce ,

    Nouait Reine à son Torse , pour Connaitre bleu Roi.

    ~

    Dans le Coeur du Guerrier , Rose était son Royaume ,

    Ses Couleurs et son Baume , contre l'Adversité ,

    Ses Bras formaient un Havre , accueillant les Embruns ,

    Brisant l'Âme des Chagrins , par la Douceur des Braves.

    ~

    Rose était Condamné ,d'une Enfance sans Jardins ,

    Séjournant comme Esclave ,dans les Ombres du Palais ,

    Elle Devint sans Lendemains ,Une Essence Maltraitée ,

    Pas une Once de Respect , n'effleurait son Chemin.

    ~

    Seul un Gueux Chevalier , Revenant en Désert ,

    Exauça ses Prières , Trouvant l'Une à l'Orée ,

    La Voyant Décharnée , ses Couleurs mises au Fers ,

    Son Courage Aurifère , Dur bataille dut Livrer.

    ~

    Par le Sang et l'Honneur , La Rancoeur fut Lavée ,

    En Mémoires du Passé , Vaillant revint Vainqueur ,

    Bien Sombre était l'Humeur , Son Grand Coeur aux Regrets ,

    D'être en Corps un Objet , pour le Voeu de sa Fleur .

    ~

    Sa Patience était d'Hors , ses Vertus légendaires ,

    Dans un Feu de Lumière , elle à rejoint la Mort ,

    Laissant l'Homme à l'Aurore, découvrir l'Ephémère ,

    Revêtir sa Colère , Pour Affronter son Sort.

    ~

    23
    fisherold
    Mercredi 20 Février 2013 à 11:22
    fisherold

    Bonjour Corinne

    J'ai lu et relu ce poème. J'ai essayé de le commenter mais l'émotion m'a bloqué. C'est émouvant !

    22
    Dimanche 15 Janvier 2012 à 20:08
    cattbury

    tous ces sentiments qui sont tiens nous les faisons nôtres......;faire des poèmes c'est une chose mais les réussir tel que cronin:chapeau

    entre les musiques choisies ,les peintures et les textes c'est une réussite

    21
    Dimanche 15 Janvier 2012 à 20:01
    mamiecatou

    c'est du caviar, de l'ambre ,de l'or,non du vermeil  c'est sublime et j'adore barbara et je repense direct à mes démons ,mes amours ,mes belles saisons et à l'amour.

    que c'est beau!

    20
    Ren
    Mardi 10 Janvier 2012 à 17:14
    Ren

    avec ce mot , mémoire...

     

    il me  revient  -  en mémoire  -(justement)  mon post  tout récent,  que l'on trouve ici...

     

     

     

    19
    Samedi 7 Janvier 2012 à 02:41
    Le Notamplume

    Bonjour Corinne,

    je suis venu te souhaiter une douce et agréable journée et m'imprégner une seconde fois de ton fort joli poème

    Bisous et amitié

    Le Noctamplume

    18
    Vendredi 6 Janvier 2012 à 17:37
    Roselyne

    Ce poème, véritable hymne à l'amour est grandiose. Difficile parfois d'aller au delà du passé mais comme il est doux de savoir que l'amour finit toujours par gagner. la chanson est sublime et je l'apprécie beaucoup. Elle se marie bien avec tes mots. je t'embrasse.

    17
    Vendredi 6 Janvier 2012 à 17:25

    un beau poème dont la plume a puisé son encre dans la tristesse des souvenirs d'antan et qui quémande l'amour  des Muses de la poésie  pour son inspiration

     

    bisous Romantique

     

    24 H. mouvementée, un vent de folie et une mer démontée, dangereuse mais ........ tellement magnifique, je ne voyais que du blanc et du bruit ...... quand elle se met en colère ça barde.

    des dégats mais pas de blessé

     

     

    16
    Vendredi 6 Janvier 2012 à 16:32
    ozymandias

    une pure merveille cette "mélody" ..

    et ton texte aussi :mélodie des jours passés, mélodie des jours heureux, mélodie des souvenirs

    mélodie de ce qui va revenir tu n'en parles pas !! alors ma Corinne aies foi en l'avenir, la mélodie des jours heureux qui reviennent... elle existe

    c'est beau ... merci

    je t'embrasse tres fort, bonne fin de journée

    joelle

    15
    Vendredi 6 Janvier 2012 à 16:17
    nettoue

    Barbra, je l'ai en raccourcis sur mon bureau, j'adore Mémory ! Comme toujours tu as écris un jolu poème.

    Tout mlarche bien à nouveau

    Bisous ma rose d'amitié

    14
    Vendredi 6 Janvier 2012 à 16:15
    écéa

    Bonjour Corinne,

    J'en ai des larmes aux yeux, j'ai toujours été fortement émue par cette chanson et de plus chanté par Barbara Streisand, et tes mots qui viennent comme une rivière de larmes s'écouler sur ces regrets passés, tout me touche, chaque mot, chaque note, je ne sais expliquer parfois cette sensation que des mots me parlent si forts que s'en est presque effrayant, pas dans le sens de la peur, mais dans le sens où j'ai cette impression d'être percée, mise à jour, que l'on lit au travers de moi....

    Merci pour toutes ces émotions si forte qu'il m'est bien souvent difficile d'expliquer avec des mots simples...

    Amitiés...écéa.

    13
    Vendredi 6 Janvier 2012 à 12:17
    flipperine

    crire, persévérer, espérer peuvent être les devises d'une vie et aussi aimer

    12
    Vendredi 6 Janvier 2012 à 07:30

    Bonjour Corinne,

    Je suis émue en te lisant et en écoutant cette chanson de Barbra Streisand "Memory". C'est un régal de se laisser bercer par la pureté et la limpidité de cette voix qui nous permet de glisser comme un doux rêve vers l'extaxe la plus intense. La mémoire riche d'informations a le don de conserver en elle ce qui est donné et bien souvent elle se situe dans le coeur en lui confiant les instants qui ont marqué notre vie, l'ineffaçable amertume, l'inoubliable image... Il faut croire en l'amour, en la vie peu importe notre passé. Pour mieux vivre il faut d'abord agir. Il ne s'agit pas de nier notre expérience, ni d'encourager l'insouciance mais d' exercer notre conscience de l'instant dans le but de vivre pleinement le présent en gardant toujours l'espoir. Il est difficile d'apprivoiser la douleur lorsq'elle se colle à l'esprit et dans nos souvenirs et pourtant elle seule peut donner les vraies couleurs à la vie. C'est ainsi que le présent trouve sa dimension d'éternité. Dant tes mots on peut lire ton amour de la sagesse et cette conviction de croire au bonheur qui émane de tes pensées nous offre la beauté d'un nouveau jour serein rempli de tendresse et de douceur. Tes lignes réchauffent mon hiver Corinne. Gros bisous. Douce journée. Corinne.

     

    11
    Vendredi 6 Janvier 2012 à 06:33
    timilo

    Je passe relire ce bien joli poème

    Quelle belle plume

    Douce et agréable journée ,CORINNE

    Bisous

    TIMILO 

    10
    Vendredi 6 Janvier 2012 à 01:13
    Le Noctamplume

    Bonjour Corinne, 

    Je n'ai pas pu écouter la chanson, je n'ai plus de hauts-parleurs, mais tous ces mots qui te viennent du coeur et de l'âme sont divins.

    toute mon amitié

    Le Noctamplume

    9
    Jeudi 5 Janvier 2012 à 23:22
    libre  necessite

    On sait maintenant qu'une menace existe contre notre mémoire. La mienne en tous cas car j'en ai les antécédants. Alors écrivons vite avant de tout voir disparaître. Bises Dan

    8
    Jeudi 5 Janvier 2012 à 18:29

    Eternel Amour émotion et frisson... Bises Le Chaton

    7
    Jeudi 5 Janvier 2012 à 09:37
    Rose

    Bonjour Corinne,

    Quand le coeur a beaucoup saigné, quelle délectation d'aimer et d'être aimé(e) à nouveau! Un nouveau jour se lève alors et le vent de tous les espoirs, ce vent de liberté que tu écris si bien, souffle et balaye toute la peine.

    Merci Corinne pour cette poésie qui s'envole vers d'autres horizons!

    Bisous et bonne journée mon amie

    Rose

    6
    Jeudi 5 Janvier 2012 à 07:20
    Mireille du Sablon

    Bonjour Corinne,

    Tu m'as fait "frissonner" dès ce matin, j'écoutais cette mélodie il y a bien longtemps, en rêvant à mon avenir!

    Belle journée et gros bisous, Mireille du Sablon

    5
    Jeudi 5 Janvier 2012 à 06:31
    timilo

    Je viens d'écrire un commentaire et voilà qu'il disparaît avec OB rien ne s'arrange , 

    Je trouve ce poème différent , plus personnel , l'intonation vient du coeur.

    Avec l'association de la chanson , il devient sublime , mais personnellement je préfère écouter ma voix intérieure le lire , car elle s'attarde sur tout ce qui fait le beau , et ainsi je découvre ces étincelles de ton coeur.

    Joliment écrit , ta plume est divine!!!

    Douce journée CORINNE

    Bisous

    TIMILO

     

    4
    Mercredi 4 Janvier 2012 à 23:38
    cacao

    Merci chère Corinne de nous aider à croire, ou recroire en l'amour, disparu, revenu, éternel. Ton poème est sublime à lire et elire. Félicitations. Amitiés bien sincères.

    3
    Mercredi 4 Janvier 2012 à 22:41
    lagardere

     "mémories" de barbara streissand....donne le ton à tes vers frissonnants...mais j'ai vraiment frissonné à te lire..;ce n'est pas de délire..;mais de sensibilité...;celle que tes mots ont provoqués...j'ai ressenti tout cet amour intérieur qui fait battre ton coeur...c'est la douceur et la force ..;qui entraîne bien loin dans ce domaine où tu excelle avec délicatesse...ta sensibilité...donne cette émotion intense ..;que tes vers provoquent..;et qui font vibrer ...c'est subblissime ....c'est tendre....c'est émouvant...tu es la reine de ce présent....merci pour ces instants...bonne soirée...
    je t'embrasse affectueusement
    claude

    2
    Mercredi 4 Janvier 2012 à 22:25
    **** lili ****

    Continue de te livrer ...  c'est tellement beau et émouvant !  et puis cette chanson qui me bouleverse tant, je crois que je suis trop sensible  (sourire) - doux bisous comme des pétales de roses

    1
    Mercredi 4 Janvier 2012 à 22:13
    Lucy

     

    Bonsoir, Corinne, « le parfum d’une mémoire se diffuse, » c’est fantastiquement beau et étonnant. Tu ne pourrais pas le noter qu’avec ton intellect, pas possible. Il est facile à comprendre que ton poème sort de cet être intérieur qui est en toi, et qui s’exprime de différente façon. J’en ai eu l’exemple hier, c’est incroyable quand il se manifeste en nous-mêmes. Encore un témoignage dont j’aimerais te parler, et que tu viens d’écrire en plus ! Pour moi, je n’ai pas encore écrit de nouvelles poésies, je suis occupé en ce moment, et demain matin, je vais garder un bébé. Bisous Corinne

    Lucy

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :