• Le long d'une rivière

    Musique du film "Et au milieu coule une rivière"

     

    The Ferryman's Daughter, 1869
    Thomas Brooks

     

     

     

     

    C’était une belle journée, lumineuse,

     

    Le soleil dardait ses rayons sur les collines,

     

    Les grands hêtres aux branches majestueuses,

      

    Fiers, s’élevaient au ciel, sur leur terre d’origine…

      

     

     

    Au fil de l’eau, le vent soufflait dans mes cheveux,

     

    Je respirais cet air, aux goûts marécageux…

      

    Ma barque, tanguait sur l’onde scintillante,

     

    De diamants en reflets, d’une rivière aimante…

      

     

     

    J’errais l’âme en paix, un doux bonheur sur le cœur,

      

    Bercée par les caresses des saules pleureurs ;

     

    Quelques canards, se débattaient dans la vase,

     

    Je contemplais, la symphonie des paysages…

      

     

     

    Et, dans ce silence, j’entendais battre en moi,

     

    Le chant des ivresses et de leurs émois !

     

    Un vol d’hirondelles, tourbillonnait au ciel,

     

    En une danse féerique de leurs ailes…

      

     

     

    Je glissais sur la lame étincelante,

     

    De l’eau et de ses vagues mouvantes,

     

    Seule, avec mes pensées solitaires,

     

    Un poète, en quête, de rives étrangères…

      

     

     

    Ainsi déferlent toutes ces émotions,

     

    Qui mettent de la couleur aux douces saisons,

     

    Des baumes en souvenirs, d’un amour fou,

      

    Qui reste, ancré à jamais, sur l’eau en remous…

      

     

      

    Des espoirs, des rêves, bercés de nostalgie,

     

    Dans la chaleur, de deux corps ivre de folie !

     

    Que ni le temps, ni les gouttes de rosée,

     

    Ont effacé d’une mémoire embaumée…

     

     

     

    Et, le soleil, réchauffe mon corps tremblant,

     

    Par la brume légère, d’un passé émergeant,

     

    Et, dans le ciel bleu, se peint, d’ardents rayons,

     

    Où flottent mes rires et soupirent mes sanglots…

     

     

    CorpsRimes

     

    Le long d'une rivière00054472

     

     

     

     

     

    « La courtisane sacréeTerpsichore »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    30
    Mercredi 7 Mars 2012 à 09:48

    J'avais oublié de te dire que c'est un de mes films préférés!

    29
    Mardi 6 Mars 2012 à 20:50
    Lucy

    Bonsoir, Corinne, je viens lire tes poésies pour me détendre, j’ai toujours plaisir à les regarder avec tes belles photos qui les agrémentent si bien ! Pour moi, j’ai des problèmes avec internet explorer, je n’arrive pas à mettre la taille de l’écriture dans l’administration quand j’écris, ni  la couleur, rien quoi. J’ai dû mettre Firefox que je n’aime pas, mais lui, il marche pour ce dont je t’ai parlé. En plus, j’ai un script qui me bloque tous, et je ne sais pas comment l’enlever. Les fenêtres de pub viennent par 10, le vrai cauchemar quoi !  Je vais te quitter en te souhaitant une bonne soirée. Comme je craque, j’arrête mon ordi, je suis devant depuis 10 h, pour écrire mon roman dans Word…  Bisous.

    Lucie-y

     

     

     

    28
    Lundi 5 Mars 2012 à 22:35
    Cendrine

    Magnifique! Une pluie de lumière en plein coeur... Je suis sous le charme. Belle soirée et mots de roses! Cendrine

    27
    Lundi 5 Mars 2012 à 19:49
    cronin

    Bonsoir Tahar Yettou

    Merci de votre venue. Je ne vous blâme en aucunt point, au contraire, je suis heureuse de votre visite. Merci si j'ai illuminé votre blog, j'en suis ravie. Je vous souhaite une très belle soirée ! Ma rose d'amitié. Corinne (Cronin). A bientôt !

    26
    Lundi 5 Mars 2012 à 19:36
    k pou de Chine

    Un petit coucou pour te souhaiter un trés bon lundi Corinne gros bisous

    25
    Lundi 5 Mars 2012 à 16:05
    mireille du sablon

    Une belle poésie que l'on voudrait vivre en réalité mais...pas ce jour, il ne fait vraiment pas beau!

    Bonne semaine, gros bisous de Mireille du Sablon

    24
    Lundi 5 Mars 2012 à 11:20
    ozymandias

    un gros bisou en passant ma Corinne

    et bonne journée ici mistral à décorner les taureaux ...

    joelle

    23
    Lundi 5 Mars 2012 à 06:08
    timilo

    L'ouverture approche , c'est samedi

    Je sens la canne frémir au fil de l'eau

    Un bien joli poème 

    Douce journée, CORINNE

    Bisous

    timilo

    22
    Lundi 5 Mars 2012 à 00:02
    Capucine

    Bonsoir Corinne,

    Ton poème me fait ressentir comme une douce brise et je sens le printemps réveiller les sens... Heu... Enfin ici,la marmotte dort encore et nous sommes toujours en hiver !!!

    Très jolie texte magnifiquement illustré.

    Bisous et duce nuit à toi.

    Capucine 

    21
    Dimanche 4 Mars 2012 à 23:36
    @nnie54

    J'ai pu partir un instant avec toi emportée sur le flot accompagné de cette douce musique.

    Charme.

    @nnie

    20
    Dimanche 4 Mars 2012 à 21:39
    Tahar YETTOU

    Bonsoir,chère Cronin,

    J'espère que vous n'allez pas encore me blâmer en vous appelant "chère Cronin" .

    Je vous remercie de votre passage sur mon blog,vous l'avez illuminé.

    Des problèmes de réseau m'ont laissé en retard de vous répondre .

    Encore merci et à bientôt !

    19
    Dimanche 4 Mars 2012 à 20:53

    BBonsoir, Corinne!

    Bien sûr que tu peux m'ajouter à ta liste d'amis et ajouter mon lien. C'est toujours un plaisir pour moi de faire un crocher par chez toi...rien que ce matin, on disait tout le bien qu'on pensait de toi et de tes écrits, une amie du blog et moi.

    Continue à donner libre cours à ton inspiration poétique, pour notre plaisir!

    Bonne fin de soirée et amical bisou.

    18
    Dimanche 4 Mars 2012 à 19:14
    Monik

    Et au milieu coule une rivière... emportant de doux souvenirs...au fil du temps et des sentiments... temps à jamais perdu... Douce nostalgie...Merveilleux poème !

    Bon dimanche, Chère Corinne !

    Bisous

    Monik (Mokalona)

    17
    Dimanche 4 Mars 2012 à 17:10

    Merci Corinne pour ma Mamma

    belle semaine à venir sous tes mots poétiques

    bisous

    16
    Dimanche 4 Mars 2012 à 15:11
    Nettoue

    Les souvenirs même les meilleurs peuvent faire mal car leur temps n'et plsu là !

    Bises ma rose d'amitié

    15
    Dimanche 4 Mars 2012 à 13:40

    je ne puis m'empêcher de venir au fil de l'eau : glisser sur ta poétique à vaut l'eau....vibrer des vers doux de ma chroumpette..;qui en ce dimanche doit avoir le coeur en fête..;je t'embrasse....affectueuesement à toi
    claude

    14
    Dimanche 4 Mars 2012 à 12:17

    Un soupçon de mélancolie, sur doux fond musical... et des vers qui remontent du fond de l'âme, gorgés de langueur. Le poète va bien... Corinne aussi?

    13
    Dimanche 4 Mars 2012 à 10:29
    Carlos

    Bonjour Corinne,

    Une promenade au fil de l’eau propice à la nostalgie, et à l’arrivée un joli poème rempli de doux souvenirs romantiques. C’est très beau !

    Je te souhaite un très agréable dimanche, chère Corinne, amitiés, Carlos.

    12
    Dimanche 4 Mars 2012 à 07:41
    timilo

    Hier j'ai loupé la primeur de ce joli poème, moi aussi j'aime me promener le long des rivières , dans mon village natal , deux rivières à truites se cottoient avant de se fondrent l'une dans l'autre 

    Que de beaux souvenirs de pêches , c'est en pensant à eux que cette année , j'ai repris ma licence et que j'attends ,Samedi prochain avec impatience pour l'ouverture

    J'aime aussi  sur des flots plus paisibles , une promende en barque

    Il est beau ton poème

    Doux et bon Dimanche, CORINNE

    Bisous

    timilo

    11
    Dimanche 4 Mars 2012 à 02:42
    cacao

    Une très belle musique, pour un très beau film. Ton poème évoque si bien le calme, la plénitude, et le souvenir...au fil de l'eau... et au fil du temps. Le tableau de Brooks lui convient à merveille. Grosses bises et bon dimanche.

    10
    Samedi 3 Mars 2012 à 23:46
    Christie Jane

    Magnifique texte avec toujours cette association du tableau et de la musique. C'est tout un art et tu excelles dans celui-ci. Bravo ma Cronin (Corinne).

    Bisous

    9
    Samedi 3 Mars 2012 à 20:43
    ozymandias

    jolie dame sur la rivière..qui t'entraine au gré de son mouvement dans des pensées mélancoliques ???

    tu as réussi là un très joli pôème..nostalgique...

    jolis souvenirs..

    je t'embrasse ma Corinne passe une belle soirée joelle

    8
    Samedi 3 Mars 2012 à 17:20
    flipperine

    le soleil est de retour et les jours sont plus longs le printemps arrive

    7
    Samedi 3 Mars 2012 à 16:12
    k pou de Chine

    Un poème enchanteur sur cette rivière que tu nous décris avec magie. L'oeuvre picturale que je ne connaissais pas, me plait beaucoup également. Gros bisous Corinne et bon week-end ! Ce petit poème pour toi :

    Rivière dont on entend le bruissement délicieuse

    Murmure gorgé de rires cristallins

    Rejoindras tu la mer goutte d'eau aventureuse

    Ou t'évaporeras tu assoifée en chemin ?

    6
    Samedi 3 Mars 2012 à 15:26
    Rose

    Bonjour Corinne,

    Une douce réflexion portée au fil de l'eau...

    Sur tes jolis vers, je viens te souhaiter un bon WE et déposer mes bises d'amitié sur tes pages.

    Bises

    Rose

    5
    Samedi 3 Mars 2012 à 15:06
    Domi

    J'ai embarqué en ta compagnie et fais une belle ballade dans les sentiments et les émotions. J'ai même senti la brise dans mes cheuveux.

    bon WE Corinne

    4
    Samedi 3 Mars 2012 à 10:47

    un beau poème à la recherche du temps passé empreint de nostalgie sur le cours de cette rivière porteuse de chimères

    beau film que j'ai vu pusieurs fois

    bisous

    3
    Samedi 3 Mars 2012 à 09:38

    je me sens glisser au fil de l'eau avec toutes les émotions langoureuses que procure cette nature...ce qui s'y cache , ce qui me trouble..ce qui fait trembler...frissonner..de l'attente de sensations plus intimes ...c'est la douceur des pensées subjectives...qui submergent l'esprit ....qui fantasme sur une ivresse qui se désire et commence à se ressentir....c'est la communion avec les corps et la nature...et l'expression douce en devient émotionnelle...cet écrit est tout cela chére corinne(cronin)..;c'est divinement exprimé pour le ressentir avec la délicatesse des mots qui glissent au fil de l'eau....merci de ce délicieux moment....bonne journée..;gros bisous
    claude

    2
    Samedi 3 Mars 2012 à 09:04
    *** lili ***

    Quel sublime poème.

    La peinture de la porcelaine fine et le film, je l'ai adoré, pour son histoire mais surtout pour les paysages magnifiques, un régal pour les yeux, je l'ai regardé des dizaines de fois ...

    doux bisous comme des pétales de rose - Lili

    1
    Samedi 3 Mars 2012 à 06:31
    libre  necessite

    Une rivière qui se cherche encore sour les rayons timides du soleil. on dirait que les émotions aussi sont dans l'expectavive. Bises Dan

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :