• Le fantôme de l'opéra

     

    The Phantom Of The Opera 2004 (Official HQ song)

    Résumé : 

    Depuis qu'elle réside à l'Opéra, la jeune Christine Daàé entend la voix d'un ange mystérieux qui l'a choisie pour muse. Ce Fantôme, un génie musical défiguré qui vit dans les dessous labyrinthiques de l'édifice, est aussi protecteur avec elle, que redoutable avec tous ceux qui s'opposent à sa volonté.

    soul-of-an-angel:Phantom of the Opera

    (Image : Emmy Rossum et Gérard Butler, le fantôme de l’opéra- 2004)

     

    L’histoire est l’une des plus connues dans les romans littéraires, celle du fantôme de l’opéra Garnier de l’écrivain Gaston Leroux, qui hante le célèbre opéra en quête de rédemption et d’amour auprès de la belle Christine Daaé, qui comble de malchance en choisira un autre. Mais l’histoire n’est pas qu’une œuvre de fiction, l’écrivain s’est inspiré d’un fait réel qui encore aujourd’hui fait partie de l’histoire du lieu. 

    L’histoire du célèbre personnage commence dans l’opéra le 28 octobre 1873. Un jeune pianiste dénommé Ernest fut gravement brûlé lors d’un incendie dans la rue Le Peletier dans le IXe arrondissement de Paris au conservatoire de la musique. 

     

    BRÛLURE DE L'ANCIEN OPÉRA DE PARIS, VUE DE LA RUE LE PELETIER, FRANCE, 1873 gravure

    Résultat de recherche d'images pour "giclee print: burning of the old paris opera house, viewed from the rue le peletier, france, 1873 at art.com: size: 24x16in" 

    Image associée 

    L’incendie d’une rare violence tua plusieurs dizaines de personnes dont la fiancée d’Ernest qui était une jeune danseuse très prometteuse et devait se marier avec elle. D’ailleurs la légende raconte qu’au moment de l’incendie il était en train de composer les notes de leur noce nuptiale.

    Fou de chagrin, ruiné, défiguré, il fit comme beaucoup d’habitants au siècle dernier. C’est-à-dire se réfugier dans les sous-sols de Paris. C’est alors qu’il se retrouve dans le sous-sol de l’opéra Garnier qui était alors en pleine construction. Il n’avait plus rien à perdre étant donné, qu’il avait appris sa propre mort par les autorités. Il resta alors dans le sous-sol de l’édifice pour achever sa musique.

    Quelques années plus tard, des témoignages de machinistes et des danseurs firent scandale dans ce palais à la réputation grandissante. Ils affirmaient tous voir un étrange personnage au visage brûlé. Le 20 mai 1896, un incident meurtrier se produit pendant la représentation de Faust (Gounod) : un contrepoids se détacha et le grand lustre tombe sur une spectatrice assise à la place 13 la tuant sur le coup.

    Le fantôme faisait chanter les directeurs du Palais Garnier en réclamant la somme de 20 000 francs par mois pour éviter que le maître chanteur ne face de nouveau une victime en faisant tomber le lustre. Il réservait aussi la loge n°5 à chaque représentation, même si celle-ci demeurait vide.

     (une loge toujours visible à l’Opéra ! Crédit photo Fantôme de l’Opéra : Edouard Bergé).

    fatome-opera-300x200

     Quelques jours plus tard un machiniste fut retrouvé étranglé. Les autorités auraient supposé au suicide mais aucune corde n’était à proximité, même si la victime présentait des marques de strangulations et de lutte. Une jeune soprano, Kristina Nilsson aurait raconté qu’à plusieurs reprises qu’elle aurait entendu une voix mélodieuse l’appelé. Elle le surnomma l’ange de la musique car il l’aidait à composer ses chants puis elle le décrira comme étant un homme au visage caché d’un masque et portant une cape.

    En 1910, l’écrivain français, Gaston Leroux s’inspire des événements pour écrire son célèbre fantôme de l’opéra. Le Fantôme de l'Opéra , paru en feuilletons dans le journal Le Gaulois, en 1910, raconte l'histoire d'un fantôme habitant les profondeurs de l'opéra Garnier.

    Publié après Le Mystère de la chambre jaune et Le Parfum de la dame en noir, il vient confirmer le succès de Gaston Leroux et reste sûrement, dans le monde, son œuvre la plus célèbre.  le livre devint une succession de film cultes (8 films au total) et de comédies musicales sur Broadway, aussi remplies de succès et d’évolution pour le personnage du fantôme.

    En effet il passe du fou allié au séducteur.  Par ailleurs il y a une tradition, en effet avant une représentation il ne faut jamais dire le nom de la pièce à haute voix sous peine d’attirer des accidents ou des drames pour la pièce.

    Gaston LEROUX - 1907

    Description de cette image, également commentée ci-après

    L’histoire se transforma aussi en comédie musicale, à Broadway, avant d’être adapté dans la moitié des films sur le sujet. La première représentation musicale allait être le début d’une succession d’incidents heureusement non mortels, probablement que quelqu’un ait prononcé le nom du spectacle avant de rentrer dans le lieu.

    Beaucoup de légendes sur ces spectacles racontent que le fantôme a maudit son histoire devenue trop à l’eau rose et épouvantée par le non-respect du message qu’il aurait voulu faire passer. On a oublié sa bien-aimée et humilié sa mémoire.

    Dans la plupart des représentations musicales de l’histoire, il y eut des incidents (blessures, fractures, destruction de décors etc …) l’inquiétude fut telle que les comédiens pensaient que la pièce était réellement maudite.  La majorité des incidents étaient un des chandeliers qui tombaient mystérieusement, l’incident se reproduisit à de nombreuses reprises laissant les spectateurs de marbres et les critiques négatives ne se faisaient pas attendre et malheureusement, quand ce n’était pas les chandeliers où des blessures ce fut le tour des décors de tomber en panne. Ces derniers incidents avaient alors eu comme conséquence de reporter ou d’annuler le show.

     Résultat de recherche d'images pour "incendie theatre"

    Théâtre Mogador

    En 2016, la troupe américaine devait enfin se produire en France au théâtre Mogador quand un inexplicable incendie eut lieu dans le sous-sol du théâtre, détruisant les décors, les costumes, une partie de la scène sans tout de fois faire de victime.

    Le fantôme semble agir toujours pour faire entendre son cantique, presque 200 ans après la hantise du palais Garnier.

     Source : hellystar.com/fantome-de-lopera/

    https://fr.vikidia.org/wiki/Le_Fant%C3%B4me_de_l%27Op%C3%A9ra

    https://www.pariszigzag.fr/histoire-insolite-paris/fantome-opera-garnier

    https://www.franceculture.fr/conferences/un-fantome-pour-un-palais-aux-sources-du-fantome-de-l-opera

     Merci de lire avec la musique vidéo.

     

     

    Chante pour moi !

     

    (duo - Christine et le fantôme de l'Opéra)

       

     

    Chante pour moi, 

    Avec ta voix

    Qui hante,

    Mes rêves, ma nuit.

    Dans l'obscur dédale,

    Des rives, 

    Où tu parles à mon esprit...

     

    Dans mon royaume de rêves,

    Qu'est la musique,

     

    Sommeil éternel,

    A nos âmes fusionnelles !

     

    Dans mon esprit !

       

     

    Chante pour moi,

    Rien que moi,

     L'inconsolable douleur !

    En ma solitude,

    Terre et  ciel, coupable,

    De ma décrépitude !

     

    Chasse,

     Pulsions dévastatrices,

     Ténèbres,

    De mes abysses !

     

    Ne peux-tu, m'appartenir à jamais ?

     

    Dans mon monde étrange...

     

     

    Chante pour moi,

     Visage de la mort,

    Dévasté qui fait peur...

     Toi qui vit reclus,

    Dans cet ailleurs,

     

     

    C'est moi,qu'ils entendent...

     

     

    Duo : Voici les clés, d'un autre monde,

                    Où règnent  âmes, d'outre-tombe ! 

    Nous sommes,

    Les voix, 

     Aux urnes, catacombes !

     

    Voici, qu'il vient, ce fantôme,

     

    En ce jour, en cet opéra,

    Aux murs qui s'effondrent...

     

     

    Chante pour moi mon ange de la musique,

     

    Chante mon ange !

     

    Chante, rien que pour moi !

     

    Reste à jamais, 

     

    Chante mon ange,

     

    Sing for me !

     

     

    CorpsRimes

     

    Plus loin que l'Azur...00054472-2

     

    PS : Chanson du 'Phantom Of The Opéra", réécrite par mes soins, qui fait partie des six chansons écrites pour le film.

     

     

    partitions et accords gratuits sur www.jellynote.com #jellynote #sheetmusic #photography #music #beautiful #picoftheday # follow4follow #pianiste #livemusic #gig #concert #festival #free #danse #danse #effets #smoke #coo #piano #singing #rose #flower #nature par jellynote

     

       

     

    Source BNF les voix ensevelies 

     

    * voix phonographiées : http://blog.bnf.fr/voix/index.php/2009/03/18/le-feuilleton-des-urnes-opera/https://https://www.lemonde.fr/culture/article/2009/02/21/les-voix-des-fantomes-de-l-opera-sortent-de-leurs-urnes_1158622_3246.htmlwww.lemonde.fr/culture/article/2009/02/21/les-voix-des-fantomes-de-l-opera-sortent-de-leurs-urnes_1158622_3246.html 

    « L'Appel de l'amourLa voix des femmes ! »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    15
    Jeudi 18 Octobre à 06:46

    Ce qui m'émeut c'est la loyauté de ce fantôme vis à vis de sa bien aimée ….Quelle histoire romantique , est ce que cela existe encore le romantisme? sarcastic j'ai un doute ou alors de façon différente ….Merci pour toutes les précisions que tu nous apportes , nous apprenons avec toi et j'aime apprendre 

    Merci Chère Corinne _

      • Vendredi 19 Octobre à 18:00

        Je te remercie Betty...Harmony,

        De ton commentaire, visite amicale, appréciation de mon article, pour répondre à ta question, je dirais que dans le coeur des poètes, le romantisme n'est point mort ! J'en suis le parfait exemple :) 

        C'est moi qui te remercie pour tes mots qui me touchent le coeur et l'âme, prends soin de toi, 

        Merci Betty...ma rose d'amitié ! Très belle soirée !

        CorpsRimes,

         

        Image associée

    14
    Aubry
    Mercredi 17 Octobre à 19:59

    Belle interprétation personnelle du titre phare d'une comédie musicale devenue un classique ! Je ne connaissais pas la véritable histoire du fantôme et elle est presque plus tragique et romanesque que la fiction de Leroux. 

      • Vendredi 19 Octobre à 18:03

        Bonsoir Aubry,

        Merci pour votre fidélité sur mes pages, votre appréciation, et puis je suis heureuse que vous ayez appris la véritable histoire du fantôme de l'opéra. 

        Je pensais bien que cet article vous plairait.

        Merci d'être venu le lire.

        Recevez toute mon amitié,

        Ma rose d'amitié, belle soirée !

        CorpsRimes,

        Image associée

    13
    Mardi 16 Octobre à 11:01
    ÔvÔ  LILI  ÔvÔ

    Merci Corinne pour ce merveilleux souvenir, 

    souvenir de mes 14 - 15 ans, à l'époque je dévorais tous les Leroux, Leblanc, Agatha Christie …

    Un superbe billet comme tu sais si bien le faire

    Doux bisous comme des pétales de roses Lili-Marlène

     

      • Vendredi 19 Octobre à 18:07

        Bonsoir mon amie Lili Marlène,

        Et bien, je vois que nous avons eu les mêmes lectures Lili :)

        J'en suis toujours fan d'ailleurs :)

        Merci de ta visite fidèle et de ton amtiié déposée sur ma page.

        Prends soin de toi, belle soirée !

        Ma rose et mes bisous en fragrance de roses...

        CorpsRimes,

        Image associée

    12
    Lundi 15 Octobre à 00:47

    Amusant... je voulais écrire "chuchoter dans ma tête" et j'ai écrit "chuchoter dans ma rêve"!

    Tu vois, le rêve...wink2

    Encore merci et bravo

    Gros bisous

    Cendrine

    11
    Lundi 15 Octobre à 00:45

    Magnifique, sublime, ardent, flamboyant!

    Une histoire qui s'enracine dans le réel, le thriller et le surnaturel...

    Du Romantisme à la fois Rouge et Noir et un billet merveilleux, teinté de connaissances multiples que tu nous offres avec tes mots puissants et mystérieux!

    Cette histoire m'a fascinée dès l'enfance et je t'avoue qu'en visitant l'Opéra Garnier, un jour avec Christophe, j'espérais entrevoir ce personnage étrange et fantasmagorique, avatar de tant de traditions qui s'entremêlent...

    Je ne l'ai point vu mais indéniablement, il y a quelque chose dans l'Opéra Garnier qui étreint le coeur et fait palpiter le ventre, nous l'avons ressenti et dans certaines parties moins fréquentées où nous avions eu la chance de pouvoir aller, il y a avait une atmosphère des plus propices à ton récit où se mêlent Histoire et Rêve...

    Deux composantes du Réel le plus envoûtant car sans le Rêve, comment pourrait-il y avoir de Réel attrayant?

    Je me suis régalée en cette nuit de dimanche à lundi en lisant tes mots, les écoutant chuchoter dans ma rêve comme si une conteuse les faisait vivre au coin de l'âtre...

    Merci pour ce moment superbe et gros bisous d'amitié en te remerciant à nouveau pour ta carte...

    Je pense bien à toi mon amie Corinne...

    Cendrine

      • Vendredi 19 Octobre à 18:14

        Bonsoir Cendrine,

        Mon amie,

        Une histoire qui nous a fasciné toutes deux ! 

        Certains endroits, nous imprègnent de leurs âmes ! En cela, j'y crois fortement !

        Je n'ai pas eu la joie de visiter l'Opéra Garnier, mais ô combien j'aurais aimé le faire !

        Histoire et rêve, se doivent d'habiter dans notre vie Cendrine, c'est ce qui pimente la vie ! En tant qu'artistes, nous en savons quelque chose mon amie !

        Tu vois tu chuchotes dans tes rêves, :) ou dans ta tête, ce que je fais d'ailleurs moi-aussi :) 

        Le fantôme de l'Opéra n'a point fini de nous faire parler de lui !

        Merci mon amie, d'être venue me lire, de déposer toujours avec gentillesse tes mots, appréciation bienveillante.

        J'espère que ta main va mieux Cendrine.

        Prends soin de toi, très belle soirée à vous deux et gros bisous affectueux !

        Ton amie Corinne

        Ma rose !

        CorpsRimes

         

        Résultat de recherche d'images pour "rose fantome de l'opéra"

    10
    Dimanche 14 Octobre à 12:08

    Je découvre cette  histoire enchanteresse. Ton poème vient agrémenter ce billet avec ta vision si touchante. J'aime beaucoup tes mots et je te remercie encore de ta visite chez moi. bon week-end, chère Rose.

      • Vendredi 19 Octobre à 18:18

        Bonsoir Sedna,

        Merci d'aimer mon billet sur cette histoire qui traverse les siècles et continue encore de  nos jours à être bien présente au coeur même de toute représentation musicale ou théâtrale !

        C'est moi qui te remercie de ta fidélité, gentillesse en tes mots.

        Au plaisir de te lire, à bientôt, belle soirée Sedna.

        Ma rose d'amtiié,

        Image associée

    9
    Dimanche 14 Octobre à 08:32

    Quelle histoire !!! j'en avais entendu parler mais ne connaissais pas tout, merci pour ce billet Corinne

    Bisous & doux dimanche

      • Vendredi 19 Octobre à 18:20

        Bonsoir FéeLaure,

        Des histoires qui traversent le temps et continuent de nous imprégner corps et âmes !

        Merci pour ta visite amicale, au plaisir de visiter ton charmant jardin FéeLaure.

        Très belle soirée. Bisous,

        Corinne

        Ma rose d'amitié,

        Image associée

    8
    timilo
    Dimanche 14 Octobre à 07:28

    Je me suis laissé prendre dans le tourbillon de tes mots et de cette musique ...

    Bravo ! J'adore

    Bon et doux Dimanche CORINNE

    Bisous

    timilo

      • Vendredi 19 Octobre à 18:24

        Je te remercie ami Timilo, d'adorer ce  tourbillon de mes mots, c'était un exercice de style pas si facile, mais je suis contente qu'il t'ai plu. 

        J'aime l'opéra rock, entre autre, et le rythme entraînant de cette chanson, ensuite l'histoire m'a toujours fascinée depuis mon adolescence....

        Très belle fin de soirée, prends soin de toi,

        Bisous, ma rose d'amitié,

        Corinne (CorpsRimes)

        Résultat de recherche d'images pour "rose fantome de l'opéra"

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :