• La prière

      

     

     

     

    "Modestie"  

    Peintre William Adolphe Bouguereau.

     

    Sur mon âme est gravée ma sœur d’amour,

    Juste une prière, en éclat du jour…

    Aux parfums des jardins d’ivresses,

    Elle s’élève vers les cieux en liesses…

    Dans le cœur, elle demeure silencieuse,

    Illumine les rives ténébreuses…

    L’Amour est la clé de ces horizons,

    Rempart de l’âme contre tous les maux...

    Un chant qui se tait, bien plus précieux,

    Que toutes ces paroles si pieuses,

    Que sèment au vent nos humeurs capricieuses !

    Un cri intime, délivré en aveu…

    Une prière jetée à l’infini

    De nos murmures, désirs inassouvis…

    Un havre de paix, un doux refuge,

    Aux tourmentes de nos émotions, déluges…

    A l’aube naissante des réjouissances,

    Garder le sourire en pénitence,

    Aimer la douleur mais aussi la joie,

    D’avoir su donner de ce peu don de soi…

    Atteindre dans tous nos dénuements,

    La sérénité, apaisement…

    Sur le parvis de cet unique temple,

    L’Invisible, que nos yeux contemplent…

     

    CorpsRimes

     

    La prière00054472

     

     

    Texte de Khalil Gibran :

     

    « Alors une autre prêtresse dit : "Parle-nous de la Prière."

    Et il répondit, en disant :

      

    "Vous priez dès lors que vous êtes dans un grand dénuement et en plein désarroi ; puissiez-vous prier aussi lorsque la fortune vous sourit et que vous êtes ivre de joie. Car qu'est-ce que la prière si ce n'est volatiliser votre être dans les atmosphères de l'éther vivant ? Et si vous priez pour vous soulager en déversant le calice de votre amertume dans le ciel, priez aussi pour vous réjouir en y laissant luire l'aube de votre cœur. Et si l'appel de votre âme à la prière est synonyme d'invitation aux larmes, votre âme doit alors vous éperonner les yeux encore et encore, en dépit de vos pleurs, jusqu'à ce que vous vous y rendiez le sourire aux lèvres. Quand vous priez vous vous élevez dans les airs à la rencontre de tous ceux qui prient en cet instant, alors que jamais vous ne les auriez rencontrés autrement. Que votre visite à ce temple invisible ne soit donc que pour l'extase et la douce communion. Car si vous devez entrer en ce temple dans le seul but de quémander alors vous ne recevrez rien. Et si c'est pour vous humilier vous ne serez jamais relevé ; Ou même si c'est à dessein de faire des vœux pour le bien d'un proche vous ne serez point exaucé. Heureux sont ceux qui ne cherchent qu'à entrer dans ce temple invisible. Je ne puis vous apprendre à prier avec des mots. Dieu ne prête point l'oreille aux mots vous Lui susurrez ; Il écoute plutôt ceux qu'Il souffle Lui-même jusqu'à vos lèvres.

    Et je ne puis vous enseigner les prières des mers ni celles des forêts et des montagnes. Mais vous qui êtes fruit des entrailles des montagnes, des forêts et des mers, vous pouvez entendre leurs prières résonner dans votre cœur, Et si seulement vous les écoutez dans la quiétude de la nuit, vous les entendez dire en silence : "Notre Dieu, qui es notre moi ailé, c'est ta volonté en nous qui veut. C'est ton désir en nous qui désire. C'est ton élan en nous qui voudrait métamorphoser nos nuits, qui sont tiennes, en jours qui sont tiens aussi. Nous ne pouvons rien t'implorer, car tu connais nos besoins avant même qu'ils ne naissent en nous ; Tu es notre besoin ; et en nous donnant plus de toi-même tu nous donnes tout"

     

     

     

     

    « L’Arbre de VieAmes liées »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    8
    Mardi 8 Février 2011 à 11:33

    Bonjour Corinne,

    Un texte magnifique. La prière apaise les souffrances même si elle reste une démarche personnelle. C'est un chant intérieur qui vibre dans tes mots comme un reflet de bonheur éternel. Lorsque notre coeur se ressource dans la foi et dans l'amour il y trouve sagesse et sérénité. Dans ce monde nous devons accepter la douleur pour renaitre au bonheur et marcher sur le chemin de la suprême félicité. L'un côtoie l'autre chaque instant et nous ne pouvons vivre qu'avec le meilleur.  La foi nous ouvre les portes en nous donnant une certaine force. j'aime cette citation que je voudrais te faire partager.

    Prier, c’est reprendre conscience de l’union et vivre un moment d’amour avec l’Amour qui est en nous.

    André Sève, prêtre assomptionniste

    Merci à toi de nous offrir ce havre de paix. Bisous. Douce journée. Corinne.

    7
    Lundi 7 Février 2011 à 22:18

    Je suis tellement d'accord avec ce texte ! Prier seulement pour demander, supplier, je comprends que Dieu ne réponde pas ! ....Mais prier aussi pour remercier, et pour parler avec Lui, comme avec un ami...

    J'ai appris cela en lisant "Conversations avec Dieu"...ça m'a donné un tout autre éclairage sur la religion et j'ai adoré. Heureuse de voir un tel sujet chez toi, ce n'est pas courant, des articles sur la foi, j'aime !

    A bientôt et chaleureuses pensées à toi !

    6
    Lundi 7 Février 2011 à 18:38

    après le travail cela me fait du bien de venir lite tes mots

     

    je programme un article pour minuit

     

    bisous et bone soirée à demain

     

    après-demain je mettrai un texte poétique

     

    bisous + sourire

    5
    Lundi 7 Février 2011 à 17:57
    Jyckie !

    Bonjour Corinne,

    ...J'aime beaucoup la philosophie de ton poème, vraiment !

    En ce qui concerne le texte, je retiendrai cette phrase :...nous ne pouvons rien t'implorer car tu connais nos besoins avant même qu'ils ne naissent en nous...

    Gros bisous,   Jyckie

    4
    Lundi 7 Février 2011 à 06:05
    timilo

    La prière est une supplique personnelle qu'on s'adresse avant de la confier à Dieu pour ceux qui croient en son existence

    J'ai du mal à me concilier avec les dogmes , je crois en Dieu mais je le vois à ma façon

    Joli poème qui me fait réfléchir sur ce sujet

    Douce journée

    Bisous

    timilo

    3
    Dimanche 6 Février 2011 à 21:03
    Cilou

    Chère Corinne,

    Décidemment, c'est toujours un enchantement quand je passe chez toi! J'aime ta plume et tu le sais. Aujourd'hui cela me fait du bien car ma meilleure amie a des soucis avec son nouveau né. je suis dans l'attente et te lire me permet de m'évader...merci, CIlou

    2
    Dimanche 6 Février 2011 à 15:14

    Je joins ma prière à la tienne au son de cette merveilleuse chanson

     

    tes rimes s'envolent vers les cieux comme des nuages bleus  porteur d'espérance et d'amour

    Prier pour le monde qui en as tant besoin et prier pour que l'amour nous inonde de ses bienfaits

    bisous mon amie Corinne

    1
    Dimanche 6 Février 2011 à 11:49

    le texte de gibran est relativement philosophique !! mais le texte de ta priére lui est trés poétique !! et quand tu dis "sur mon âme est gravée mon coeur d'amour " tu résumes la plus belle priére que nous donne ton texte !! car la priére telle que tu la décrit ira toujours à notre rencontre pour t'écouter et te lire !! avec ces mots d'amour dont tu as le secret !! pour nous faire vibrer !! merci de ce partage......dans la priére ............;bonne journée..........;bisessssssss

    amitiés

    sumadrad

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :