• La haine et l'amour

       

     (Film "Jacquou le Croquant")

    Roman de Eugène Le Roy

     

      

      

    Jacquou Le Croquant

     

     

    Sur les chemins du passé la haine,

    Demeure dans le cœur d’un enfant, peine

    Enracinée… où se noient des larmes,

    D’une terre, baignée aux sangs des armes…

     

    Une enfance meurtrie par la misère,

    Au fond de  ses yeux, luttes et guerres,

    Pour une poignée de terre ! Vengeance,

    Est le chemin qui mène à l’adolescence…

     

    Du fond de la mémoire, un souvenir,

    Celui qui ne peut s’effacer, un sourire,

    Une amitié… que l’on ne peut oublier,

    Celle qui mène à l’amour réconcilié…

     

    La vie n’est pas toujours ce que l’on croit,

    Elle est semée de luttes incessantes,

    Entre le bien et le mal, une voie,

    Qu’il faut choisir, au cœur de ses souffrances…

     

    Devant soi… l’amour pour une femme,

    De ce passé, l’enfance, une flamme

    Qui brûle au seuil de l’espérance,

    Dont l’écho fait entendre sa résonance !

     

    Semer aux vents les graines du pardon,

    Qui s’enracinent au cœur de nos démons,

    Trouver la paix aux vagues des blessures,

    Eteindre les rages et les meurtrissures !

     

    Taire à jamais, les pleurs et les sanglots,

    Retentissants aux murmures des grelots,

    De ces hivers froids et des yeux d’une mère,

    Défiant la faim, dignement sa misère…

     

    Voir dans l’avenir, les promesses des champs,

    Les récoltes de blés, les baisers des amants,

    Peindre sur cette terre rouge de sang,

    Le nom de l’amour, inscrit dans le temps…

     

    CorpsRimes

     

    La haine et l'amour00054472

     

    « Il n’avait pas de gîte, pas de pain, pas de feu, pas d’amour,

    Mais il était joyeux parce qu’il était libre ».

     (Victor Hugo : « Les misérables »)

     

     

    Jacquou Le Croquant

     

     

    « Etat de grâcePour l'amour des roses »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    7
    Jeudi 17 Janvier 2013 à 20:12

    Excuse-moi Corinne

     

    mais je n'ai pas pu commenter ton poème

    bisous

    6
    Mardi 2 Novembre 2010 à 10:44
    cronin

    coucou mon amie !

    "La haine et l'amour", tu as raison de dire qui parfois se mélange...

    "Le bien et le mal", en nous cohabite... s'est à l'humain de savoir y faire règner le meilleur de lui, dompter les colères du coeur, car celui qui connaît la haine et la colère, est avant tout, un être de "souffrance" un être dont l'amour a déserté le coeur... s'est lutter contre cet ego qui demeure en nous mon amie !

    Le Dalai Lama, que je respecte en tant "qu'Ocean de Sagesse", dit :

    "Pourquoi faut-il tenter d'abolir son Ego?

    "À mon avis, il y a deux sortes d'ego. L'un correspond à une très haute idée de soi-même. Ce genre d'ego est extrême, c'est une fausse route génératrice d'ennuis. L'autre expression du moi correspond à un sentiment fort qui est de l'ordre du "je peux faire", "je dois faire", "je dois prendre cette responsabilité". Ce sentiment de soi est très nécessaire. C'est la base de la détermination humaine, du courage. Perdre le sentiment de soi-même c'est provoquer le découragement, le doute et la haine de soi. Ce qui doit prévaloir, c'est le fait de diminuer le sens négatif de soi.

    À nouveau, j'insiste sur l'importance de la compassion, de l'amour. Ce n'est pas proprement religieux mais la base de la nature humaine, les clefs de la vie et du bonheur. Intelligence et cœur, voilà la bonne combinaison et le bon chemin pour se réaliser. Sans nécessairement être croyant. Ceci pour moi est la religion universelle."

     Profondes sont ces paroles, à méditer...

     Merci mon amie, de ta présence, reçois mes roses sur ton coeur, celles de l'amitié... Bisous. Ton amie Corinne.

     

     

    5
    Dimanche 31 Octobre 2010 à 10:28
    cronin

    bonjour Marielle,

    Merci Marielle de ta venue. Oui un très beau film ! Poignant, émouvant...

    En 1980, fût jouée la première version série culte de "Jacquou le Croquant". Dans mon regard d'adolescente, je fus marquée par la beauté noble des émotions que ce film m'inspira... Un combat, une vengeance, dans le regard d'un enfant, la haine pour un noble et sa richesse, ses terres, LA SIENNE, sa terre, celle de ses ancêtres, et l'avidité et convoitise de la bourgeoisie d'un Périgord, d'un peuple, qui crie famine, d'une histoire et des faits véridiques, de notre terre de France... Oui... de bien belles émotions... et de biens belles valeur du sens de la vie : l'amour pour les siens...

    Reçois ma rose d'amitié. Excellente journée à toi Marielle. Bises. Corinne (Cronin)

    Rose blanche

     

    4
    Samedi 30 Octobre 2010 à 23:23
    flipperine

    et là ceux sont des souvenirs qui marquent et que l'on ne souhaitent pas faire vivre à nos enfants, un enfant est innocent et le maltraité est grave et punissable

    bises

    3
    Samedi 30 Octobre 2010 à 20:02
    Marielle

    C'est un très beau texte, poignant comme le film dont il a été tiré...merci.

    Bises, Marielle

    2
    Samedi 30 Octobre 2010 à 16:26

    et en plus, qu'est ce qu'il est beau !!!....je l'inviterai volontiers chez moi pour le gîte et le couvert (mais pas plus, entendons bien hein ? je suis en couple et fidèle !!

    Cette enfance que tu décris me semble à l'opposé total de celle que vivent la plupart des enfants d'aujourd'hui avec l'abondance de biens matériels et de facilités qui leur sont offertes.....La citation de Victor Hugo est pathétique...sans gîte ni couvert ni feu ni amour, il arrive encore à être heureux !!!! Ca rejoint bien l'idée que le bonheur EST EN NOUS, et non pas dans les possessions matérielles.

    Ca remet l'église au milieu du village, si je peux dire ! J'aime !!

    A bientôt, chère Corinne Cronin...et bon week end !

    1
    Samedi 30 Octobre 2010 à 10:37

    l'amour est plus fort que la haine , la souffrance de la vie même si elle ne s'oublie pas, s'estompe et laisse la place à ce qui reste le sauveur de la vie l'amour , ce texte en tout cas est plein de sensibilité , de tendresse , de vérité , mais il crie plus fort cet amour qui transcende tes mots et les émotions qu'il transmet sont trés fortes , et l'amour toujours reprend sa place dans ton coeur , dans nos coeurs , c'est la plus belle victoire sur la haine.....................

    amitiés

    sumadrad

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :