• La fontaine

     

     

    Fontaine de jouvence, Eduard Veith

    Fontaine de jouvence, Eduard Veith

      

      

    Près d’une fontaine, deux belles colombes,

    Se reposaient, aux surfaces des ondes ;

    De leur grâce divine et immortelle,

    S’épanchait l’Amour, aux bouches si belles…

      

    L’innocente jeunesse, en leurs veines,

    Se miroitait aux fronts des souveraines ;

    Ô, toi le temps qui fuit dans le miroir !

    Contemple, beauté des fleurs en espoirs !

      

    Les voix secrètes des eaux languissantes,

    Murmuraient, les doux désirs en attente,

    Sur une terre féconde, la lumière

    D’un jour, enlaçait pieds nus aux rivières…  

      

    Les lointains souvenirs sont les glaneurs

    Des âges ; au lit de la nature en fleurs ;

    Près de l’arbre de vie, sève en présage,

    Se butine aux verdures des paysages…

      

    Derrière un chêne, épiait un chevalier,

    Rêvant aux douceurs des matins dorés,

    Des charmes et élixirs en voluptés,

    A la source claire, des félicités…

     

    S’y abreuver, aux rochers de ces eaux,

    Si limpides ! Oublier tous ses fardeaux…

    Près de la blancheur des jolies roses,

    Goûter aux vapeurs des métamorphoses…

       

    Il est une fontaine de jouvence,

    Où l’ambroisie coule en abondance,

    Force et jeunesse, éloigne vieillesse,

    Dans son bassin, l’Amour est allégresses !

     

    Près d’une fontaine, deux belles colombes,

    Se reposaient, aux surfaces des ondes ;

    De leur grâce divine et immortelle,

    S’épanchait l’Amour, aux bouches si belles…  

     

    CorpsRimes

    La fontaine00054472

     

    «Nous avons traversé les ténèbres de l'océan

    et l'immensité de la terre.

    Nous avons enfin trouvé la fontaine de Jouvence.

    Elle nous attendait patiemment,

    au cœur de nous-mêmes.»

     

    Djaläl al-Dïn Rümï

     

     

    « L'Ange bleu...The Lady »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    23
    Mercredi 12 Mars 2014 à 20:28

    bravo, j'aime cette délicatesse.

    Anabelle

    22
    Vendredi 8 Mars 2013 à 19:13

     Oh je suis sous le charme de cet écrit, mon Dieu que c'est beau, quelle finesse, quelle délicatesse et élégance, c'est magnifique. Et la vidéo superbe.Quel talent chère Corinne, as-tu publié tes écrits ? Penses-y tu as une plume merveilleuse et tu n'auras pas de mal à être publiée. Je te fais de gros bisous et te souhaite une douce soirée. Amicalement. Monique

    GIF,rose

    21
    Jeudi 7 Mars 2013 à 14:54

    Comme promis me voici en visite ici et quelle chance pour un si beau poème. J'ai tenté de le lire sur cette magnifique musique, malheureusement ma voix n'est toujours pas là, dommage !

    20
    Jeudi 7 Mars 2013 à 01:08

    Ma chère Corinne,

    Avant de plonger dans le sommeil je t'envoie une nouvelle corbeille de bisous.

    Normalement en cliquant sur mon nom au-dessus de ce commentaire tu parviens sur ma page Eklablog. Je n'ai pas encore mis d'avis général de "déménagement" pour mes abonnés car le réseau est toujours très lent chez moi.

    Je t'embrasse bien fort!

    Cendrine

    19
    Jeudi 7 Mars 2013 à 00:13

    Ma chère Corinne,

    Tu m'invites, avec une sensibilité merveilleuse, dans la douce musique des eaux. Mon coeur et mon esprit s'emplissent de ce chant magique, tissé par tes rimes et je voyage avec passion vers la Fontaine de Jouvence, suzeraine en son pays de délices. L'amour est là, facétieux, irrésistible, érotique contemplation. Je me régale à parcourir tes rivages de poésie flamboyante, à écouter susurrer la beauté des mots. Ta voix me charme, elle est celle d'une enchanteresse, souce, puissante et profondément sensible.

    Tant de voeux, de rêves, d'incantations sont nés dans le creux ou le jaillissement d'une fontaine, à fleur de lumière et de reflets. L'eau c'est la vie qui pulse et coule en nous, infinie et mystérieuse...

    Merci, mon amie, pour ces merveilleux instants où le temps modifie sa course, humecté de plaisir et de fascination.

    Je t'embrasse très fort, tu es rose dans mon coeur et dans mes pensées...

    Cendrine

    18
    Jeudi 7 Mars 2013 à 00:06

    Ma chère Corinne,

    J'ai cru ne jamais parvenir jusqu'à toi... Je n'ai plus de réseau depuis samedi, c'est "revenu" brièvement mardi soir mais pas assez longtemps pour que je puisse me rendre chez tous mes amis. Il y a eu des réparations conséquentes aujourd'hui dans le réseau de fibres optiques et j'espère que ça va continuer à s'arranger.

    Je pense très fort à toi, je te fais de gros bisous gorgés de tendresse

    Cendrine

    17
    Mercredi 6 Mars 2013 à 22:35

    Bonsoir Corinne,

    C'est un vrai ravissement pour le regard d'admirer ces deux colombes divines se prélasser dans un endroit mirifique. Tu me donnes l'envie de les rejoindre et de remonter dans le passé pour faire un brin de causette avec ces créatures si gracieuses et féminines. Il y a une sorte de sérénité idyllique qui émane de cette fontaine de jouvence. Chacun de tes mots nous élève vers la lumière de l'immensité et mon coeur reste enlacé au mystère et à l'inaccessible. Merci Corinne de nous offrir ces battements de vie d'une richesse inspirée par l'amour absolu. Quant à Michel Pépé il me fait voyager au plus profond du vertige et son génie musical me fait vibrer de l'intérieur car il est capable de susciter l'émotion et de transmettre cette belle sérénité et sagesse. J'apprécie ce poème rempli de douceur, de tendresse, de rêves et d'espoir. J'aperçois un homme sur cette photo avec un bouquet de fleurs à la main. Serait-il tomber sous le charme de cette jeunesse éblouissante. Ah, je ne vais quand même point le juger. Il se fait tard et il est temps de retrouver mon lit douillet. Je t'embrasse bien fort ma rose. Merci pour cette lecture délicieuse. Douce soirée. Corinne.

    16
    Mercredi 6 Mars 2013 à 21:55

    Bonsoir Cronin (Corinne), les fontaines font toujours couler les désirs, les plaisirs et l'encre de tes inspirations. Très belle soirée ! Amitiés. Christie

    15
    Mardi 5 Mars 2013 à 21:50

    Superbe poème, les images chantent en nous comme le clapotis de l'eau...

    C'est vrai que c'est en nous que se trouve les réponses et l'harmonie, c'est parfois la quête de toute une vie...

    14
    ozy
    Mardi 5 Mars 2013 à 21:35

    un superbe poème pleins de métaphores... les colombes s'amusent dans la fontaine de jouvence  mais le preux chevalier manque de galanterie....il ne devrait pas les épier... mais c'est la règle du jeu non ??


    nous recherchons tous cette fontaine de jouvence mais...la trouverons nous dans notre quête de la félicité ?? j'adore les fontaines j'en ai toute une collection (photos bien sur)


    tu as une plume légère et magnifique ma Corinne, je t'embrasse tres fort


    belle soirée


    joelle

    13
    Mardi 5 Mars 2013 à 19:14

    Très beau, comme d'habitude, Corine!

    Bonne soirée!

    12
    PARADISALIA 1
    Mardi 5 Mars 2013 à 18:58

    Les fontaines sont envoutantes, je trouve,  j'adore m'y attarder et "puiser" un bien-être certain...Bises

    11
    Mardi 5 Mars 2013 à 16:46

    Bonjour Chère Corinne,

    La citation en fin de poème exprime tout le côté métaphorique de ton écrit... La vidéo sur une musique de Michel Pépé est apaisante et incite à la recherche intérieure. S'il n'est pas très élégant pour un chevalier de guetter les "colombes" comme une proie à saisir, ton poème ne perd rien de son charme, bien au contraire. Cette fontaine a tout pour me séduire, car je les apprécie beaucoup d'une façon générale. Elles restent bien précieuses en certains endroits.

    Merci pour ce très beau partage. Ta plume est toujours aussi agréable.

    Douce fin de journée. Amitié et gros bisous,

    Cathy.

    10
    Mardi 5 Mars 2013 à 09:42

    Cela me rappelle la fontaine de mon enfance. L'eau était soit disant miraculeuse. Elle avait le pouvoir de guérir ceux qui en buvaient.

    9
    Mardi 5 Mars 2013 à 09:21

    J'aime...

    La fraîcheur surtout féerique...

    De Michel Pépé, sa musique...

    De tes phrases toute une poésie en mots superbement exposés...

    Des regards sur ton blog jamais lassés...

    J'aime aussi te souhaiter pour cette semaine de belles journées...

    Michèle

    8
    Mardi 5 Mars 2013 à 08:21

    Nous sommes la source et nous sommes le but, peut importe la longueur de la vie, c'est sont utilité qui importe, la jeunesse est dans ce qu'on fait de cette vie, que l'on soit colombe ou chevalier. Même dans la quète de la félicité les objectifs ne sont jamais les mêmes, c'est pourquoi toutes les questions et toutes les réponses sont en nous

    passe une belle journée

    amicalement

    Claude

    7
    Mardi 5 Mars 2013 à 06:51

    Chez moi l'eau est vénérée , car elle se fait de plus rare ...

    La fontaine fait parti du village , on va à la fontaine , comme on va voir une amie

    Joliment écrit ton poème , car il y aussi des fontaines isolées , où des créatures viennent prendre l'eau

    Ce matin je suis dans le noir car je change de fournisseur d'internet , j'attends le nouveau et ce n'est pas facile de partager la connexion de mon smartphone

    J'espère que tout va pour le mieux

    Douce journée Corinne

    Bisous

    timilo

    6
    Mardi 5 Mars 2013 à 01:19

    Bonsoir chère Corinne

    Les secrets de la fontaine de Jouvance dans toutes ses métaphores et qui au demeurant se trouve au coeur de nous même, repris par tes vers sur une illustration terrestre, donne de l'éclat et de la beauté à ta réflexion spirituelle, et quoi qu'on en dise ou qu'on en pense, ce preux chevailier en est presque arrivé à l'aboutissement (chemin intérieur) et qui au seuil des dernières preuves à donner, sans plus d'erreur, connaîtra les bien-fait d'une vie "meilleur" que certains "dogmes" présenteront comme éternelle.

    Bisous et douce nuit

    Le Noctamplume

    5
    flipperine Profil de flipperine
    Lundi 4 Mars 2013 à 23:32

    encore un joli poème plein de fraîcheur où l'on voit très bien les colombres et le beau chevalier

    4
    Lundi 4 Mars 2013 à 23:14

    Encore un poème qui m'a enchanté. Quel bonheur de te lire.


    La fontaine, un lieu précieux puisque chacun vient s'abreuver de jouvence.


    Elle fait chanter les oiseaux, refleurir les fleurs (les roses)  retrouver les amoureux et jouer les enfants


    La vidéo est superbe


    doux bisous comme des pétales de roses


    mon autre blog : lili-touche-tout.over-blog.fr


     

    3
    Lundi 4 Mars 2013 à 21:55

    Et le chevalier, tel le prédateur guettant sa proie au point d’eau…, non je plaisante ; à sa place j’en ferais autant, contempler de telles beautés a de quoi réjouir le cœur, même si on n’est pas chevalier.

    Très belle soirée Corinne, amicalement,

    Carlos.

    2
    Lundi 4 Mars 2013 à 21:35

    Bonsoir Cronin,
    Ah la fontaine de jouvence ! Est-ce vraiment bien chevaleresque d'espionner deux jeunes femmes ? ;)
    Tes poèmes m'impressionnent toujours et il est une question que je me pose : tes écrits sont inspirés par des peintures ou c'est par après que tu recherches des images qui vont avec tes poèmes ?
    Bises, bonne soirée !

    1
    Lundi 4 Mars 2013 à 20:54

    Bonsoir,Corinne,

    Il y a donc ressemblance entre les coutumes ! chez nous,à l'instar du chevalier qui épie derrière un chêne,les amoureux épient leurs bien-aimées depuis le même arbre ou un autre (rires) dès qu'elles se rendent à la fontaine pour ramener l'eau dans des petites jarres...Une très belle époque,l'adolescence !...

    Mes amitiés.

    Tahar

    Salam  !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :