• La bergère

     

     

    Charles-Amable Lenoir

    French Artist 1860-1926

    La Bergère

      

        

    Le poète est un riche… 

    Victor Hugo (1802-1885)

     

    (Extrait)

     

    « Il achète tous ces murmures,

    Tout ce rêve, et, dans les taillis,

    L’écrasement des fraises mûres

    Sous les pieds nus d’Amaryllis »

    Victor Hugo (1802-1885)

       

    Aux champs des moissons et de leurs saisons,

    Jolie bergère, mène ses blancs moutons.

    L’aurore, se colore de mille trésors,

    Les champs de blés, sont des calices d’Or ! 

      

    Endymion s’endort, d’un sommeil paisible,

    Séléné, en doux baisers inaudibles

    Invite les songes dans son royaume,

     Où l’Amour rayonne sous un toit de chaume…  

      

    Le vent est musique ! Son chant, air lyrique,

    Souffle sur les pâturages mystiques…

    Les épis se penchent et se lamentent,

    Sous sa caresse divine et fervente…     

     

    Ô belle bergère ! Tu tiens dans ta main,

    Cet unique bâton de pèlerin,

    Qui te mène ainsi sur tes chemins,

    Où s’éclairent, les pensées de tes matins… 

      

    Tu médites au son d’une douce flûte,

    Parmi les ruisseaux, les rochers et buttes,

    En toi, chante la vie et la nature !

    Tes pieds nus, en sont sa jolie parure… 

      

    Dans tes yeux, brille l’ivresse de l'azur,

    Son soleil, illumine ta chevelure ;

    Aux lits des mousses, soupirs alanguis,

    Se murmurent ; La vie est élégie !

      

    Eblouissante fleur ! Au ciel de gloire,

    Les anges t’acclament, belle mémoire !

    Depuis l’aube des temps, sur tes traces,

    Les bergers suivent ton étoile de grâce...

      

    Belle bergère, veille sur ton troupeau,

    Ton manteau te couvre, bel oripeau !

    Chrysalide et papillon, tu butines

    Les sentiers de la vie où tu chemines…

     

    Les chardons des blessures et leurs épines,

    Symboles de vertu que protège piquants,

    Jalonnent tes pas, ta quête divine,

    L'Astre solaire en sa fleur, éternellement...

      

    Jolie bergère ! Ton âme est ce refuge,

    Où nulle tempête ne connait le déluge...

    Tu mènes ton troupeau, vers les sommets

    Invisibles de nos montagnes inexplorées...

     

    Aux champs des moissons et de leurs saisons,

    Jolie bergère, mène ses blancs moutons.

    L’aurore, se colore de mille trésors,

    Les champs de blés, sont des calices d’Or !   

     

     

      

    CorpsRimes

     

    La bergère00054472

      

     

    Le chardon Lorrain, emblème de la Lorraine

     

    blason

    Armoiries de Nancy

    « Corpus lunaireL'inspiration poètique »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    15
    Dimanche 6 Août 2017 à 17:13
    L'expression de cette jeune bergère est saisissante et le poème bucolique qu'elle vous a inspiré ne l'est pas moins. Il nous narre un monde révolu où l'homme est en symbiose avec la nature, où il vit au rythme de celle-ci, ne cherche pas à la dominer, s'en accommode et en apprécie les richesses et les bienfaits avec frugalité. Vos vers me font penser à une autre oeuvre en vers aussi surnommé "Le roman des romans" : « Que si quelqu’un me blâme de t’avoir choisi un théâtre si peu renommé en l’Europe, t’ayant élu le Forez, petite contrée et peu connue parmi les Gaules, réponds-leur ma bergère, que c’est le lieu de ta naissance. Que ce nom de Forez sonne je ne sais quoi de champêtre, et que le pays est tellement composé, et même le long de la délectable rivière de Lignon, qu’il semble qu’il convie chacun à y vouloir passer une vie semblable. » L'Astrée Honoré d'Urfé Amitiés du Forez ;-)
      • Lundi 7 Août 2017 à 11:37

        J'aime la nature, je ne conçois pas un monde sans elle ! J'aime tout ce qui s'y rattache, tant par les métiers d'autrefois qui préservent ce charme bucolique. Ce côté champêtre où j'y ai grandi. Lorsqu'un lieu cher à votre Coeur vous parle et résonne en vous, comme vous l'exprimez si bien dans cet extrait "l'Astrée", que je viens de découvrir, cité dans votre livre que j'ai reçu et commencer à lire. Je ne manquerai point de vous dire ma critique littéraire :). Merci à vous, fidèle lecteur, d'être venu lire mes œuvres. Amitié poétique et de plumes. Roserimes (CorpsRimes).

        Still Life: Roses by sukritact

    14
    Lundi 6 Octobre 2014 à 06:56

    Je passe pour te remercier de tes commentaires et j'en profite pour relire ton poème

    Jolie plume....

    Bon et doux Lundi Corpsrimes

    Bisous

    timilo

    13
    Dimanche 5 Octobre 2014 à 21:02

    Tu es la bergère des mots bleus
    Ta compagnie un régal pour le cœur des yeux
    Te lire c'est l'excellence pour l'esprit
    L'âme ainsi conquise à l'infini
    Est heureuse de ta compagnie
    Sans arrêt grâce à ta philosophie
    Son cerveau s'en instruit
    Normal tu es toute une vie
    De la terre jusqu'au ciel
    Vivent tes mots éternels
    Ton étoile est un vrai paradis
    Merci de tes mots très gentils
    Douce semaine chère lorraine
    Tu seras toujours ma littéraire souveraine
    Je t'embrasse affectueusement
    A toi...de moi
    VL/Claude

    12
    Dimanche 5 Octobre 2014 à 07:01

    Je relis... Et c'est beau...

    Et ce petit coucou Corpsrimes,

    Pour te souhaiter un bon et doux Dimanche

    Bisous

    timilo

    11
    Vendredi 3 Octobre 2014 à 07:02

    Je relis ton poème...J'aime ta plume..

    Je serai moins présent sur les blogs , des contraintes familiales,  mes parents âgées  habitant assez loin de moi ont besoin de moi,  du coup je ne pourrai plus vous  être fidèle, mes ami(e)s  je dis cela  à tous ceux qui étaient habitués à mes publications journalières

    Douce journée Corpsrimes

    Bisous

    timilo..

     

    10
    Jeudi 2 Octobre 2014 à 16:50

    comme j'aimerai être avec cette bergère

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    9
    Jeudi 2 Octobre 2014 à 16:47

     

    Ma douce Corinne,

     

    Après la caresse enchantée de ton corpus lunaire, c'est un bonheur de me promener en compagnie de cette ravissante bergère, enfant de la Nature aux rêves d'or qui fait corps avec les saisons. Elle en connaît les cycles, les couleurs, les secrets mouvements, elle est une gardienne du temps qui s'écoule, enfant vigoureuse et pleine de sagesse, de fougue aussi, qui va pieds nus dans la rosée, envoûtée par le ciel et la terre.

    Ton poème est une chanson de vie, un bonheur de lecture, je me sens transportée sur les chemins veillés par cette jolie bergère et je pense aux jeunes filles qui ont rudement travaillé dans les champs. Elles méritent d'être célébrées, honorées car elles sont des prêtresses de Dame Nature, elles connaissent les ombres et les lumières de la vie, les abysses de la mort, les mystères de la renaissance de la végétation, le secret langage des animaux, les rites anciens etc...

     

    Vers cette ravissante enfant je souffle des pensées rêveuses et je t'envoie de gros bisous mon amie, avec la poésie des roses d'automne qui nous offrent leurs parfums...

    Le chardon est un très bel emblème...

     

    Cendrine

     

    8
    Jeudi 2 Octobre 2014 à 09:28

    Une belle peinture qui accompagne ce beau poème tout en respect pour cette jolie bergère...J'aime beaucoup...Bises et belle journée

    7
    Mercredi 1er Octobre 2014 à 07:25

    Cet été en parcourant mes Pyrénées je n'ai pas rencontré une seule bergère à croire que ce monde-là disparaît aussi...

    J'ai aimé lire ton poème, j'aime son romantisme... Et ce petit plus qu'apporte ta plume..

    Je repasserai te lire..

    Douce journée Corpsrimes

    BISOUS

    timilo

    6
    Mardi 30 Septembre 2014 à 17:46

    Bonsoir, Corinne,


    Ravi de vous lire et d'avoir de vos nouvelles.


    La bergère est d'un aspect si romantique et original que l'est votre poème qui complète admirablement celui de Hugo.


    La simplicité de la vie procure le bien-être.


    La brgère est au contact permanent avec la nature, sauvage et vierge. Tout le charme est là...


    Amitié et un grand SALAM.


    Tahar

    5
    Mardi 30 Septembre 2014 à 17:26

    Que c'est romantique ce billet  - Toutes les bergères sont jolies et les bergers pas mal non plus (sourire) 

    Dans ma jeunesse j'ai connu quelques bergers puisque j'étais secrétaire à la Bergerie Nationale de Rambouillet  hi hi hi  - là où j'ai connu mon mari qui était en technicien supérieur avicole, il y a de cela 45 ans, c'est fou !

    Merci Corinne d'écrire de sublimes poèmes qui ravissent mon cœur, je suis toujours sous le charme quand je suis chez Toi

    Doux bisous comme des pétales de roses

    4
    Mardi 30 Septembre 2014 à 17:02

    Ta poésie est aussi un calice d'or
    Ta bergère hante le décor
    De sa flûte traversière
    Charme les poètes de la terre
    Car ton poème : en mélodie
    Est une douce élégie
    Je suis toujours charmé
    Par son expression de félicité
    Comme endymion je m'enflamme
    Au doux son de mon âme
    Je ne rêve pas dans les taillis
    Ni dans les amaryllis
    Mais je rêve comme Victor Hugo
    Car toujours tes vers sont beaux
    Sur les tableaux de ta vidéo
    Je rêve à ma déesse de lorraine
    Qui a le chardon pour emblème
    Merci pour ce chant oh! toi souveraine
    Par le corps de tes rimes tu es la reine
    Je t'embrasse affectueusement
    A toi..De moi
    VL/Claude

    3
    Mardi 30 Septembre 2014 à 17:01

    OUI ma douce amie les poètes sont riche et nous offrent leurs doux murmures que tu s'ai s'y bien nous en faire profitais. La jolie Bergère  me fait pensé a la chanson. C'est l'automne et il fait chaud en Sologne. C'est peut étre la méme chose dans ta jolie région.Ce Chardon et beau. Je ne connais pas la Lorraine . Ma douce amie je te souhaite une douce soirée. Merci pour ce doux moment passé sur ton doux univers . Gros bisous de la  Sologne.

    therese

       http://jardinpassion41.canalblog.com  mon blog principal . 

    2
    Mardi 30 Septembre 2014 à 17:01

    Je lis avec grand plaisir ce poème romantique. La comparaison du chardon avec le soleil est très jolie. Cette gentille bergère pourrait se nommer Marie ; celle qui rassemble le troupeau des hommes de bonne volonté.


    Bonne semaine, très chère amie lorraine.


     


    Amitiés de Picardie.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :