• l'oiseau et le peintre

      

    [Geai_bleu_seducteur_sm.jpg]

      

    Ce matin, près de la fenêtre,
    Un rayon venait de naître.

    Et, sur le bord de mon balcon,
    L'Oiseau sifflait une chanson. 


    Ses petites ailes si bleues,
    Laissaient apparaître sa queue.
    Longue, fine, mais si belle !
    Ah, peinture aquarelle !

     

    J'avais mon pinceau à la main,
    Je voulais faire un dessin

    Fantastique, de l'Oiseau si beau,
    Magnifique, dans ce château.

     

    Dans le parc, le jet du bassin,
    Serait le fond de mon dessin.
    L'Oiseau était immobile,
    Moi, je préparais mon huile...

     

    L'odeur, la fraîcheur des roses,
    Montait des statues moroses.
    Ma main dessinait les contours
    De ce bel  Oiseau au grand jour.

     

    J'étais ravi et très surpris,
    De l'Oiseau, de sa mélodie.
    Je sentais une bouffée d'air
    Remplir mon coeur solitaire…

     

    Ce petit Oiseau au bec noir,
    Apportait la fraîcheur d'un soir.
    Ses plumes s'hérissaient au vent,
    Son petit corps semblait tout tremblant...

     
    Pourtant il sifflait mon Oiseau !
    Ô Dieu ! Qu'il était beau !
    Son plumage était si bleu,
    Je le peignais tout heureux. 


    Ma toile était assez loin,
    Je le surveillais avec soin.
    Surprenant tous ces mouvements,
    De peur qu'il vole brusquement.

     
    Là-bas, au loin vers l'horizon,
    Je voyais les toits des maisons.
    L'Oiseau faisait son plumage,
    La splendeur de son ramage !

     

    J'avais dessiné ce beau corps,
    Doucement, sans faire d'effort.
    L'Oiseau à présent se lavait,
    Enchanté, moi je l'admirais...


    Il semblait attendre la fin
    Calmement, sifflant son doux refrain.
    La bise légère passait,
    Ses plumes au vent frémissaient… 


    Soudain, l'Oiseau fût apeuré.
    Je le vis partir, s'envoler !
    Je parvins à ma fenêtre,
    Se cachait-il dans ces hêtres ?

     

    Il avait laissé à ma joie,
    Une plume rien que pour moi.
    Un souvenir plus beau encore :
    Là-bas, sur ma toile, un trésor...

     


    CorpsRimes

     

    l'oiseau et le peintre00054472

     

     

     

     

     

    « Chrysalide et papillonBrûler d'amour »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    3
    LM
    Vendredi 15 Octobre 2010 à 23:28
    LM

    Bonsoir Corinne,

    Joli instant avec l'artiste et l'oiseau bleu, c'est un instant vécu ? ou inventé ?

    toujours aussi bien écris..

    Bonne soirée

    2
    Vendredi 15 Octobre 2010 à 11:51

    magnifique ton trésor , cet oiseau bleu est splendide , comme les mots qui lui chante son bonheur , ton oiseau rare poésie aussi douce du beau chanteur de la vie et du bonheur de nos oreilles qui sont enchantés par tant de musicalité !! tes mots en sont tous imprégnés , ils chantent la liberté et le bonheur des notes toutes bleus qui éclairent nos yeux

    amitiés

    sumadrad

    1
    Jeudi 14 Octobre 2010 à 23:36
    flipperine

    ce n'est pas l'oiseau de toutes les couleurs comme le chante bécaud mais ici c'est l'oiseau bleu un joli poème qui fai rêver au bonheur

    bises

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :