• L'Esprit de la forêt

     

    Peinture d'Anne-Marie Zilberman
     

     

    J’entends l’esprit de la forêt, de la montagne,

     

    A travers le tambour, sa danse qui l’accompagne,

     

    Je rêve avec l’esprit de la lune et du soleil,

     

     Et parle aux arbres. Je veille ainsi à tout rituel,

     

    Qui honore, ciel et terre, je délivre à vous les hommes,

     

    Perfides, dont les actes vils, rongent et assomment,

     

    Ma profonde tristesse aux forêts brûlées et rasées !

     

    Vous qui détruisez le sacré, abusez de la nature !

     

    Comment voulez-vous que ce monde vive et perdure ?

     

    La pluie vient tard sur nos terres, le soleil est étrange,

     

    La parole des esprits de la forêt aux hommes, dérange !

     

    Ces hommes, avides de pouvoir et de richesses !

     

    J'entends, pleurs versés aux racines en sécheresse !

     

    J’élève mon chant, à la face du ciel ! Que le vent

     

    Souffle loin ! Le dépose aux cœurs humains fervents !

     

     Je suis le Passeur, le Traceur et je suis le Veilleur,

     

    Que ma voix vous guide dans ce voyage intérieur,

     

    Vous qui avez oubliez ce lien profond de la terre !

     

    Avez violé les territoires sacrés, avec vos guerres !

     

    Je suis partout et préserve à la conservation

     

    De ce monde, qui agonise sous vos déforestations !

     

     Je protège cette nature et toute source de vie !

     

    De tout ce qui la perturbe, menace sa survie !

     

    Restaure, l’harmonie des âmes, dont je suis le gardien !

     

    Le sang qui coule, sève des arbres et de leur maintien,

     

    Frères ! Entendez cette voix de l’Esprit de la forêt ! 

     

    Œuvrez, avant qu’il ne soit trop tard à sa préservation !

     

    Bénissez chaque rivière, montagne, ciel, où vous vivez !

     

    Ne vendons pas la Terre, aux plaies des désolations !

     

    Cette terre, n'appartient point, à nous les hommes !

     

    Nous sommes, âmes enracinées, qu'on abandonne !

     

    Je suis le gardien de la terre,

     

    La voix, au cœur de vos prières !

     

    Je suis CHAMAN

     

     AMERINDIEN !

     

     

    Vous êtes les Semences de demain !

      

     

    "Que  mon message porte très haut, à cette humanité !

     

    En hommage à tous les chamans de ce monde,

     

    D’Amazonie et aux amérindiens ;  A toutes civilisations

     

    Qui pansent et oeuvrent en silence,

     

    A la préservation de ce monde ! " 

     

     

    CorpsRimes

    L'Esprit de la forêt00054472

    « Dance me...Un baiser au jardin des dieux »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    23
    Jeudi 20 Juin 2013 à 06:27

    agnifique poeme

    22
    NéO~
    Mercredi 20 Février 2013 à 11:20
    NéO~

    Beau Jour Cronin

     

    A l'Esprit de ces Lettres , se Joint une Lumière d'Onde ,

    Née d'une Vision Profonde , d'un Monde à Disparaître ,

    Le Lien si Cher aux Êtres , devient Pensée Seconde ,

    Abandonnant la Ronde , A ceux venant de Naître.

    ~

    Pourtant l'Espoir Affleure , Au Choeur de la Mémoire ,

    Le Vivant Conte l'Histoire , des Gardiens de la Lueur ,

    Ayant  Nature d'Âmes Soeurs , Vers la Source d'un Savoir ,

    Il est de Notre Devoir , de Préserver Demeure.

    ~

    NéO~

    ~

    Amitié d'Hors

     

    21
    Dimanche 16 Septembre 2012 à 22:37
    Christie Jane

    Nous ne sommes que de mauvais locataires de cette planète qui ne sait plus comment se débarasser de ces parasites humains... c'est un peu dur comme constat mais c'est ce que je pense... Merci Cronin (Corinne) pour ce message et cette reconnaissance de ces êtres qui oeuvrent pour le bien de tous en silence... Amicalement

    20
    Samedi 8 Septembre 2012 à 22:29

    Bonsoir Corinne,

    Dans tes mots scintille un trésor où fleurit la sagesse. C'est un cri puissant que je viens d'entendre et que je reçois comme un message d'espoir imprégné d'amour pour notre dame nature. Il semble si difficile pour certains de respecter notre terre. Pourquoi saccager les forêts alors qu'elles ont besoin de notre amour pour survivre. Il y a des actes insensés que je ne comprends pas. Prendre conscience que regarder et sentir tout ce qui respire autour de nous devient source de sérénité et de vie n'est possible que si le meilleur de l'homme surgit pour s'installer dans ce royaume bonté en y apportant la paix par sa présence. Nous ne devrions jamais oublier la splendeur et richesse des graines fécondes au plus profond de la terre. Merci à toi de semer de belles pensées dans le coeur des lecteurs. Je t'embrasse bien fort et te souhaite une douce soirée. Corinne.

     

     

    19
    Samedi 8 Septembre 2012 à 14:04
    ozymandias

    je suis contente ma Corinne que tu parles du chamanisme et de l'esprit de la fo^ret

    j'ai connu un chamane d'amazonie il y a qq années et je suis restée en contact avec lui pas mal de temps ensuite.... j'ai appris ainsi à apprendre les bienfaits des plantes (meme celle du jardin) j'ai appris que mon animal totem était le faucon ...

    il m'avait fabriqué un mandala qui me correpondait et que j'aurais du porter sur moi  - il faut parler aux arbres qui nous entourent et les caresser, parler à la lune (il y a des soirs spéciaux je ne m'en souviens plus)

    il y a des prières pour la pluie, pour la faire tomber et pour la faire cesser

    non je ne suis pas en plein délire, les chamanes ont toujours été bien considérés

    certains prières exercent une action bénéfique que ceux qui les prononcent (je ne les connais plus)

    tu me fais repenser à cet homme chamane de son état avec qui donc je m'étais liée d'amitié et que l'on venait voir de loin ....

    c'était un indien formidable pas tres âgé mais à l'écoute de tous...

    mais il est certain aussi que lui ne m'a jamais parlé du nucléaire et de ses méfaits, des riches avides de plus de richesse, mais je suis certaine qu'il savait tout ceci...

    ne pas affoler était sa devise je pense

    la terre est malade et tu as d'autres mots que les miens pour le dire

    je t'embrasse Corinne beau samedi joelle

     

    18
    Samedi 8 Septembre 2012 à 12:13

    Quel bel Esprit de la forêt... Si seulement les hommes pouvaient l'entendre pour de bon :(
    Ce poème me rend un peu triste.
    Bises et bon week-end Cronin !

    17
    Samedi 8 Septembre 2012 à 07:05
    timilo

    Juste le temps de relire ce poème , de te dire que ton commentaire d'hier m'a fait grand plaisir et chaud au coeur , et de te souhaiter une doux weekend 

    Je pars terminer mes vendanges , juste une matinée

    Passe,CORINNE un doux et agréable samedi

    Bisous

    timilo

    16
    Vendredi 7 Septembre 2012 à 17:36

    bisous Corinne

     

    ce poème colle à la réalité

    15
    Vendredi 7 Septembre 2012 à 12:20
    cronin

    Bonjour à tous et à toutes, ami(es) lecteurs, lectrices,

    Je remercie ceux et celles qui sont venus déposer, ici un commentaire, sous mon écrit.

    Pourquoi écrit-on et témoignons-nous de ce que ce monde aux proies des insconscients, des irresponsables, des politiciens véreux, de cet HUMAIN avide de pouvoir sans cesse, oui pourquoi continuons-nous d'écrire, de témoigner, n'est-ce point pour toujours sensibiliser et faire réagir, par une action volontaire et surtout SOLIDAIRE, en notre âme et conscience, laisser un message, et ma fois je me dis, que celui qui entendra, avec l'oreille du coeur, si peu soit nos mots, ils percutent, et résonnent en écho à cet univers ! Fermer les yeux, ignorer les problèmes, c'est se voiler la face, et ne point prendre parti de TOUT, de ce que nous sommes, alors oui, beaucoup continue de laisser leurs déchêts à la surface de ce globe, alors oui, beaucoup se fiche éperdument de l'avenir de cet humanité, beaucoup vivent égoïstement et surtout égocentriquement, indivuellement, car cette société, est INDIVIDUALISEE, elle n'est point actuellement SOLIDAIRE ! Alors je me dis que tant ma plume, et celle des autres poètes, ou tout autre personne sensibilisée par ce qu'il y a de plus noble et valorisant, de par ce monde, de par nos actes (si peu soient-ils faits, selon notre disponibilité de chacun et chacune d'entre nous) s'est une lumière, une petite luciole que l'on allume au coeur de ce monde ! Ecrire s'est surtout TEMOIGNER, laisser TRACE, les hommes en ont toujours fait ainsi, depuis l'aube de cette humanité, l'important, n'est ce point ces petits gestes, que l'on fait, que l'on donne par AMOUR, sans retour ? Il suffit de si peu, avoir le courage de le dire, de l'écrire, mais surtout de transmettre, est pour moi un DON DE SOI, que pouvons nous faire ! Et bien en nous impliquant, par nos faibles moyens, et oeuvrer à la survie de ce monde, le plus dur, reste à faire, au niveau des pouvoirs ! Mais en mon âme et conscience, je CROIS EN CE DEVENIR, malgré le chaos planétaire, je crois en l'HOMME, et mon devoir, en tant qu'appartenance à cette humanité, est de le faire SAVOIR, tout comme vous qui me lisez, et adhérer à ma noble cause. Malgré toutes les mauvaises apparences, ce monde change... en silence.... alors n'abandonnons jamais la lutte, mais aussi l'ESPOIR, et soyons RESPONSABLE.  Je tenais à m'exprimer sous cet écrit. Merci à vous, bonne journée. Corinne (Cronin) .

    14
    Vendredi 7 Septembre 2012 à 07:27
    timilo

    Je relis ton poème , j'en redécouvre ses détails et je rejoins ton cris

    Douce journée CORINNE

    Bisous

    timilo

    13
    Vendredi 7 Septembre 2012 à 00:07
    Capucine

    Bonsoir Corinne,

    Très beau texte pour lequel je suis en parfait accord ! 

    Prenons soin de ce don pour les futures générations, prenons conscience de la beauté qui nous entoure et préservons-là... Je m'y attache chaque jour...

    Bisous et très belle nuit à toi.

    Capucine

    12
    Jeudi 6 Septembre 2012 à 22:15
    autresrimes

    un coucou pètique par ici,Corinne.

    très joli poème. A+ du troubadour Emmanuel

    11
    Jeudi 6 Septembre 2012 à 21:38
    ozymandias

    je viens te faire un gros bisou ma Corinne

    je reviens demain pour lire ton écrit sur les chamanes...

    belle soirée à toi

    10
    Jeudi 6 Septembre 2012 à 19:23

    Nous savons que la terre ne nous appartient pas , c'est nous qui lui appartenons, le coeur de l'homme éloigné de la nature devient dur

     

    tu peux crier Corinne, les vacanciers laissent toujours leurs poubelles ...........

     

    bisous

    9
    Jeudi 6 Septembre 2012 à 15:55
    louv'

    J'adore ce poème, Corinne. Même sans pratiquer le chamanisme, on peut être conscient de la relation que nous avons à la nature et de la nécessité de la protéger. C'est un noble combat contre la folie destructrice des hommes.

    Et merci pour le chant des Mohicans

    A bientôt chère Corinne, bisous.

    8
    Jeudi 6 Septembre 2012 à 14:29
    Cathy

    Bonjour Chère Corinne,

    Ce plaidoyer pour les forêts et la nature en général m'émeut énormément... J'y retrouve tout ce que m'inspirent les actes irrespectueux de l'Homme envers cette terre qui le nourrit et dont il croit effectivement qu'elle lui appartient ! Je m'associe à ton cri d'alerte et à ce rappel de la sagesse Amérindienne qui trouve toute sa place ici... Tant de forêts ont brûlé cet été encore... La chaleur en est-elle vraiment la seule responsable ? Les îles Canaries, où je suis allée très souvent jusqu'en 2009, n'ont jamais connu autant d'incendies que maintenant ! Et chacun sait combien l'Homme veut urbaniser les lieux restés à l'état naturel, qui font obstacle à son instinct de profit.

    Bravo pour ce poème et merci de défendre la nature, source de notre inspiration également.

    Douce journée.

    Toute mon amitié, et bisous,

    Cathy.

     

     

    7
    Jeudi 6 Septembre 2012 à 11:47
    Cendrine

    Ma chère Corinne,

    Si tu savais comme tes mots magnifiques trouvent leur écho en moi...

    Le paganisme/chamanisme que je pratique honore l'Esprit de la Forêt, le Green Man ou Spirit qui s'incarne en nous de la plus subtile manière... Ton texte est merveilleux, il pulse, telle une incantation des temps immémoriaux, et il exprime les douleurs les plus actuelles.

    J'ai foi en l'Homme, malgré tous ses travers. Quand s'allument quelques lucioles dans la forêt,  leur scintillement magique peut en aimanter d'autres. Ce n'est pas évident mais il y a des Veilleurs, des êtres qui préservent l'essentiel et qui le disent, qui l'expriment sans crainte!

    Merci à toi, prêtresse poétesse, pour la beauté et la force de tes mots...

    Avec mon amitié, je t'embrasse tendrement

    Cendrine

     

    6
    Jeudi 6 Septembre 2012 à 11:02
    jean marie

    c'est magnifique j'aime beaucoup,très bon jeudi,belle journée,bises

    5
    Jeudi 6 Septembre 2012 à 09:39
    mireille du sablon

    Détruire une forêt, c'est détruire une partie de nous-mêmes!

    Bon jeudi, bises de Mireille du sablon

    4
    Jeudi 6 Septembre 2012 à 06:50
    timilo

    L'homme ne voit que le profit immédiat , qu'importe s'il scie la branche sur laquelle il est assis.

    Que de gaspillages , de gabegies , où va notre humanité sur cette planète qu'on désertifie à vue d'oeil , à sa perte , c'est sûr.

    Mais SI l'humanité veut sa perte , elle n'est pas obligée d'entraîner la faune et la flore avec elle

    J'aime le crie de ton poème d'ailleurs en le lisant je crie avec lui , 

    Arrêtons notre folie , notre planète brûle et on n'en a pas de rechange.

    Joliment écrit , quelle belle plume!!!

    Douce journée , CORINNE

    Bisous

    timilo

    3
    Mercredi 5 Septembre 2012 à 23:29
    flipperine

    cette belle forêt qu'il faut protéger

    2
    Mercredi 5 Septembre 2012 à 20:33
    ***lili ***

    Un bel hymne ce poème

    Où est partie la Grande sagesse de ces hommes  ?  maintenant les humains n'ont plus de respect pour rien, la nature, les animaux et même les êtres humains ...

    J'aime bcp les tableaux d'Anne-Marie Zilberman, pour moi, c'est un peu la Toulouse-Lautrec au féminin !!!  que penses-tu de cette comparaison ? 

    doux bisous comme des pétales de roses

    1
    Mercredi 5 Septembre 2012 à 20:03
    Tahar YETTOU

    Bonsoir,Corinne.

    J'arrive le premier ! (rires)...

    Votre message est tellement clair et il donne de l'espoir.Figurez-vous que cet été,chez nous,presque toutes les forêts ont brulé (notre région-la Kabylie) Et c'est un désastre! Que voulez-vous?Il y a des gens qui n'ont pas de coeur,ils sont insensibles,dommage!...

    Je vous invite à lire la réponse à votre commantaire sur mon blog,si vous en aviez le temps.

    Je vous souhaite une agréable fin de soirée.

    Mes amitiés.

    Salam!

    Tahar

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :