• L'éclat de la beauté

     

     
     
     
     Hortense de Beauharnais
     
     
     

    Mon amour, je te laisse pour héritage,

    Ce tableau qui traversera tout les âges,

    On dit que l’amour ne s’efface avec le temps,

    Qu’il est un doux parfum sur la peau, un onguent…

     

    Je veux rester belle à jamais dans ton souvenir ;

    Marquer de mon empreinte tes sens et tes désirs,

    Éveiller dans le feu de ton corps, l’éternelle passion,

    Qui te faisais perdre toute ta raison !

     

    Mon amour, contemple à l’heure où tes tristesses,

    S’envolerons sur les chemins de détresse,

    Tout l’éclat de mon amour afin qu’allégresse,

    Naisse, aux sources de toutes nos tendresses…

     

    Je ne peux te laisser mon visage et mon corps,

    Mais sur ce portrait bien plus de promesses encore,

    Celles de t’aimer à jamais pour la postérité,

    Dans le secret de ton cœur, ce message tant dédié !

     

    Lorsque le froid de mon absence fera naître

    En toi, ce cruel manque de m’étreindre,

    N’oublie pas mon doux sourire et tous mes baisers,

    Qui avaient la douce saveur du miel sucré…

     

      

    Apaiser par la force de cet amour, ce cœur,

    Qui soupire dans le silence de ses langueurs,

    Redonner un baume de bonheur, de douceur,

    Sur tes lèvres tant aimées, une chaleur !

     

    Je veillerai sur toi, dans le murmure du silence,

    Mes pensées d’amour se feront résonance !

    Sur cette demeure précieuse, qu’est mon âme,

    J’attiserai à jamais pour toi, l’unique flamme…

     

    Mon amour, je te donne ce trésor, prends en soin,

    Et embrasse mes lèvres lorsque de très loin,

    Par mon souffle et la puissance de mon désir,

    Je te donnerai des baisers à jamais pour élixir !

     

    « L’Amour surpasse l’être aimé, aussi bien que l’être qu’il aime. Il est une promesse qui ne s’épuise jamais… »

    (Pascal)

     

    CorpsRimes

    L'éclat de la beauté00054472

     

    « Chemin de lumièreAube fleurie »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    12
    sumadrad
    Mercredi 20 Février 2013 à 11:24

    " l'amour surpasse l'être aimé aussi bien que l'être qu'il aime " tout est dit dans cette phrase et ta beauté éclate encore plus....de cet éclat merveilleux qui m'enchante en lisant tes mots oh! combien digne de vertiges des sens de la vie...tu es la plus belle dans tous les sens du terme.....tu resplendis par le son euphorique de ta prose magnifique.....bisesssssss
    amitiés
    sumadrad

    11
    Vendredi 17 Juin 2011 à 17:25
    Nettoue

    < Marquise, si mon visage à quelques traits, un peu vieux,

    Souvenez-vous, qu'à mon âge vous ne vaudrez guere mieux >

    Corneille à la dame de ses pensées qui se riait de lui !

    Merci Cronin ma Rose d'amitié et bonne fin de semaine !

     

    10
    Vendredi 17 Juin 2011 à 12:42
    Carlos

    Bonjour Corinne,
    Ce beau poème suscite tout de même une question : que restera-t-il de nos amours quand tous les témoins auront disparus ? Comme je ne connais pas la réponse cela me plonge dans la mélancolie (passagère, je vous rassure). Je vous souhaite un très bon weekend, chère Corinne. Amitiés, Carlos.

    9
    Jeudi 16 Juin 2011 à 21:44
    ozymandias

    jolie musique qui accompagne si bien ce superbe poème

    joli tableau aussi... en ce temps là les peintres étaient doués et les femmes ravissantes...

    merci Corinne

    je ne passe pas souvent car en panne de PC je suis sur celui de mon mari ..

    çà va s'arranger

    je t'embrasse

    joelle

    8
    Jeudi 16 Juin 2011 à 18:27

    Bonjour ma Romantique

     

    j'avais déjà lu ce magnifique poème

     

    rester belle à jamais pour celui qui aime d'un véritable amour je crois que l'on garde un duplicata dans le cerveau et l'on est même à quatre vingt ans toujours aussi belle  puisque c'est le souvenir qui sublime 'amour

     

    bisous

    je l'ai relu et réécouté la musique avec plaisir

    7
    Jeudi 16 Juin 2011 à 18:15
    lflipperine

    l'amour  laisse toujours des traces

    bises

    6
    Jeudi 16 Juin 2011 à 17:46
    Nettoue

    < A nos âges, ne point avoir de rides aux front, fait assez pauvres en esprit de savoir > ma rose Cronin. Les decolettés des dames de cette époque était babuleux, Merci toujours de toi

    Bises

    5
    Jeudi 16 Juin 2011 à 14:55
    Reinette

    c'est toujours un plaisir

    bisous

    4
    Jeudi 16 Juin 2011 à 09:33
    Libre  necessite

    Absolu, ultime, un vrai don d'amour. Bises dan

    3
    Jeudi 16 Juin 2011 à 07:13

    Ton poème est chaleureux alors que le tableau à un air triste. J'aime ce contraste. Bonne journée, amicalement.

    2
    Mercredi 15 Juin 2011 à 23:59
    Mamoune

    l'amour surpasse, l'être aimé quand l'amour nous tiens il prend racine pour y faire jaillir  la sève de la dépendance... jamais , l'un sans l'autre et l'autre sans l'un !

    gros bisous et merci pour la re-diffusion

    Mamoune

    1
    Mercredi 15 Juin 2011 à 23:49
    cacao

    Comme je découvre ce poème, je suis ravie que tu le publies à nouveau. Il est magnifique. Merci ! A bientôt !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :