• L'astronome

     Sicut enim majus est illuminare quam lucere solum ; mauis est contemplata aliis tradere quam solum contemplari. ”

    “ Il est plus beau d’éclairer que de briller seulement ; de même est-il plus beau de transmettre aux autres ce qu’on a contemplé que de contempler seulement. ”

    (Thomas d'Aquin (1225-1275), « De la contemplation » )

      

     

     

    ‘L’astronome » de Gerrit Dou (Clair-obscur)

    (Peintre Hollandais)

    1650 - 1655

     

     

     

    Voici venue la nuit ! A la lumière d’une chandelle,

    L’astronome et son globe céleste, guide, veille,

    Tel un savant, humble, devant son savoir, éclaire,

    L’âme des hommes, sur le chemin de tous les mystères !

     

    Le rideau de la connaissance s’ouvre…vers cet univers,

    Sur la table, un livre posé, de« Metius » grand ouvert,

    La connaissance de l’astronomie, la géométrie…

    Sa découverte nous emmène vers un voyage infini…

     

    Au seuil de toutes nos contemplations, une introspection,

    Nous achemine vers la dualité d’un clair-obscur,

    Des rives célestes, qui mènent vers la compréhension

    Parfaite de l’équilibre d’un monde de ses mesures…

     

    Ô astronome ! Contemple la nuit, les astres, le ciel !

    Toi qui accède par la science, au monde des merveilles !

    Eclaire, par ton savoir, nos pauvres âmes qui s’éveillent-

    Vers ta lumière, loin de toutes vanités qui sommeillent !

     

    Sommes-nous que simples mortels dont la vie éphémère,

    N’est que cheminement, aux bourbiers de nos colères ?

    Tel ce sablier, penché, en équilibre instable,

    La vie, n’est que bout de chandelles, consumées en flammes !

     

    Voici venir la nuit… et bientôt, l’aube d’un nouveau jour,

    Pourtant, l’astronome veillera en ses livres toujours !

    De sa lunette astronomique, sa vision des astres,

    Se transcrira sur ses feuillets, bannissant, l’erreur néfaste !

     

    Car en ce monde, il ne suffit point seulement de briller !

    De par une intelligence si soi-disant vénérée !

    Transmettre à ce monde,  notre propre vision révélée,

    Devenir astronome aux profondeurs de toutes vérités !

     

       

    Contemplons devant une peinture, la beauté de l’âme,

    Mis en lumière dans un clair-obscur, qui nous enflamme,

    Vers de lointaines nébuleuses, secrètement cachées…

    Que, seul, l’astronome, dans sa nuit, se plait à explorer !

     

     

    CorpsRimes

      

    L'astronome00054472

      

    « L’astronome, dit aussi l’astrologue »

    Johannes Vermeer (1632–1675)  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    « Brumes des souvenirsMon prince »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    21
    Samedi 17 Décembre 2011 à 00:08
    cacao

    Bonsoir chère Corinne ! Merci pour la musique et les illustrations qui accompagnent si bien ton merveilleux poème. J'aime les peintres hollandais, leurs clairs-obscurs, leurs ciels tourmentés, et les sensations qu'ils nous donnent. Merci pour tes mots choisis, qui non seulement brillent, mais nous éclairent ! Depuis longtemps en te lisant, je sens, et je sais, que tu "sais". Grosses bises et excellent week-end.

    20
    Mercredi 14 Décembre 2011 à 22:58
    cacao

    Mgnifique Corinne ce clair -obscur, en mots et en tableaux. Douce nuit à toi. A bientôt !

    19
    Mercredi 14 Décembre 2011 à 11:12

    Bonjour Corinne,

    Je viens te souhaiter une douce journée et j'en profite pour relire ce merveilleux poème étoilé. En Bretagne le vent souffle violemment avec de belles rafales sans oublier cette pluie qui nous arrose. Gros bisous. Corinne.

    18
    Mercredi 14 Décembre 2011 à 09:44
    ozymandias

    je reviens pour te demander ma Corinne si tu vas mieux ???

    je t'embrasse, belle journée

    joelleun autre genre de rose

    j'en ai trouvé une dans le désert en Tunisie....

    17
    Mercredi 14 Décembre 2011 à 06:47
    timilo

    Si mon ciel pouvait s'éclaircir , je verrais différemment les étoiles

    Il est beau ton poème

    Douce journée, Corinne

    BISOUS

    timilo

    16
    Mardi 13 Décembre 2011 à 21:10
    ozymandias

    l'astronome ma Corinne, un amoureux passionné des étoiles.... qui veille jour et nuit sur elles...

    Galilée était un de ces passionnés

    tu as fait un maginfique poème sur ce passion... avec sa lunette magique il scrute le ciel inlassablement, maintenant il y a plein d'objet high tech qui gâche je pense le plaisir, les calculs sont fait sur ordinateurs etc...

    j'adore tous les peintres de l'école hollandaise, je trouve à leurs pinceaux un don autre...

    merci pour ce beau poème qui nous fait penser nque la terre est ronde mais qu'avant personne ne le savait....

    je t'embrasse ma Corinne passe une bonne soirée

    joelleun petit Vermeer que j'aime aussi, j'ai la reproduction chez moi....

    15
    Mardi 13 Décembre 2011 à 18:03
    lagardere

    un petit coucou pour voir si ma précieuse astronome va mieux....je le souhaire et l'espére ardemment..;bonne et douce soirée...gros bisous
    claude

    14
    Mardi 13 Décembre 2011 à 15:16
    nettoue

    Que de découvertes et que de merveilles crées si simplement par des génies modestes et d'immenses talents !

    Merci Crinin la rose et bisous

    13
    Mardi 13 Décembre 2011 à 06:35
    timilo

    J'ai pris des cours d'astrologie pour le simple plaisir de connaître , pour cela je fais fais parti d'une association

    L'astronomie ne fascine , j'aime contempler les étoiles , je passe des heures à regarder le ciel , 

    Ton poème c'est tout ça , l'aventure des premiers astrologues , si bien contée et plus il est si bien écrit.

    Et puis quand on regarde les étoiles , on oublie que nos pieds sont sur terre

    On rêve

    Passe une douce journée  Corinne

    Bisous

    TIMILO

    12
    Lundi 12 Décembre 2011 à 22:31

    Bonsoir Corinne,

    Thomas d'Aquin sert de modèle en enseignant cette belle et sage philosophie au moyen âge. J'adhère à sa conception qui donne un souffle aux pensées essentielles qui sont celles de transmettre et de toujours guider son prochain. Tu nous offres un beau voyage au coeur des astres lumineux et mystérieux. Explorer les entrailles de la voie lactée où la béatitude s'obtient par la connaissance du chemin de vérité où vient se refléter l'existence d'un espace absolu d'unre profonde quiétude que personne ne vient déranger nous ouvre le chemin sur un paysage céleste, sans limite. L'ascension de l'homme lui permet de toucher les étoiles et de rencontrer l'insolite jusqu'en son ultime beauté et ravissement. Communiquer c'est partager. Notre mission devrait être de transmettre toujours aux autres ce que l'on a reçu car donner et partager est un cadeau du coeur. J'aime la chaleur et la sagesse qui se dégagent si agréablement de ton âme Corinne. J'espère que tu me tiendras au courant pour le jour de ton anniversaire. Je compte sur toi car je ne voudrais aucunement manquer de te le souhaiter mon amie. Je t'embrasse très fort. Douce soirée. Corinne.

    11
    Lundi 12 Décembre 2011 à 22:14
    Mamoune.Marie

    bonsoir Corinne,

    je suis ravie de lire ce poème , j'aime contempler les astres, et ce que tu écris est pure merveille, je vais de ce pas me mettre la tête dans les nuages qui ce soir sont nombreux...gros bisous à toi...et à bientôt, je suis un peu en retrait, mais je suis trop occupée pour alimenter mon blog...

    bizzzzzzzzzz, chère Corinne..Mamoune

    10
    Lundi 12 Décembre 2011 à 21:51
    @nnie54

    Quel beau texte, et j'aime beaucoup ta citation du début !

    Contempler et transmettre !

    Bonne soirée, @nnie

    9
    Lundi 12 Décembre 2011 à 21:34
    Lucy

     

    Quelle belle poésie Corinne, l’astronomie est une science exacte que l’astrologue étudie dans l’interstellaire pour prévoir certaines destinées à propos des galaxies et autres ; ce que j’aime c’est qu’ils connaissent la mécanique quantique, un sujet qui m’intéresse vraiment.  J’aimerais te parler par mail, à condition que je le retrouve parmi mes 800 courriers que je vais supprimer.  C’est vrai que la peinture est l’expression de l’âme, mais l’expressionnisme allemand me fait peur, je doute qu’il vienne de Dieu…Heureusement nous ne sommes pas que de simples mortelles, nous brillons et brillerons dans une gloire rayonnante, et nous aussi nous explorerons des contrées magnifiques ! Nous les visitons déjà dans nos poésies d’ailleurs ! Tout est dans ta poésie, tout est dit, et tout est vrai. C’est très beau Corinne, tu es la seule poétesse que je connaisse à Over, et que j’aime lire, je me reconnais dans tes vers… merci d’apprécier mon livre, car ce sont de simples fragments de ma vie, et pas mal de souffrances et d’espérances, la joie s’y trouve aussi en cherchant bien… Excuse-moi pour les poésies que tu connaissais peut-être déjà, mais c’est vrai que beaucoup de personnes de l’extérieur ne connaissent pas mon blog et mes textes. Tu ne m'as pas dit si ma biographie et ma présentation figuraient bien derrière le livre. Bravo pour ta poésie avec ma rose de noël que je t’offre, moi aussi, avec tout mon cœur.

    Toute mon amitié

    Bises fraternelles de Lucy-ie

    8
    Lundi 12 Décembre 2011 à 21:31
    en règle générale, le bien fondé des travaux et des recherches des astronomes ne souffrent pas de remise en cause ou de suspiscion... bien au contraire.
    c'est une science qui a la cote auprès du grand public, il y trouve de quoi rêver et s'évader de la pesanteur du quotidien ou des angoisses du futur.
     
    merci pour ce beau poème
    devenons l'astronome de notre propre vérité !...
    bisous et bonne semaine
    7
    Lundi 12 Décembre 2011 à 21:08
    Mireille du Sablon

    Bonsoir Corinne,

    Apprendre et transmettre, voila ce que devrait faire l'humain pour enrichir le monde et son devenir, dans le respect et l'humilité!

    Belle soirée et gros bisous, Mireille du Sablon

    6
    Lundi 12 Décembre 2011 à 20:39
    libre  necessite

    A trop regarder l'infiniment ggrand , on ne voit pas plus loin que le bout de son nez. Bises dan

    5
    Lundi 12 Décembre 2011 à 19:43
    Rose

    Bonsoir Corinne,

    J'adore l'astronomie bien que je ne sois pas une spécialiste...Ton poème me fait briller les yeux! Tes illustrations sont magnifiques également.

    As-tu vu le film documentaire "Lascaux, le ciel des premiers hommes"?

    Si ça t'intéresse, il est dans mes coups de coeur sur ma page d'accueil (en bas à droite).

    Merci Corinne.

    Bisous et bonne soirée mon amie.

    Rose

    4
    Lundi 12 Décembre 2011 à 19:34
    violete

     merci douce corine

     comme c'est beau ce que tu as écrits merci pour tes mots déposés dans ma petite maison vituelle j'y suis sensible ce soir en effet je ne suis pas bien  je parle aux étoiles  à ceux que j'aimais et qui sont partis trop tot la haut merci douce corine tes photos sont des plus belles douce soirée je t'embrasse très sincèrement monette du 50

    3
    Lundi 12 Décembre 2011 à 19:24
    lagardere

    et il vient de découvrir une nouvelle planéte à 600 années lumiére de la terre. : la planéte b22......là ce n'est plus la géométrie sacrée qui prouve cette existence...elle le savait déjà elle...j'ai lu avevc plaisir ta citation de thomas aquin...tes images sont divines...avec ce côté vieilli qui s'harmonise trés bien...je vois que( le rhume)amplifie la beauté de tes recherches poétiques...tu en devient toi aussi une planéte divine qui tourne autour de la galaxie du blog avec toute la classe de l'érudit qui se nomme corinne(cronin) je suis admiratif de ton texte à plus d'un titre...mais je suis conscient de ce que représente ta philosophe astronomie....merci trés chére corinne..;douce soirée..je t'embrasse (heureusement à distance de tes microbes) ptdr qui sont à 750 kms lumiére de chez moi
    claude

    2
    Lundi 12 Décembre 2011 à 18:10
    flipperine

    et tous les jours il découvre de nuvelles étoiles

    1
    Lundi 12 Décembre 2011 à 17:57
    **** lili ****
    Oh la la quelle belle écriture, comment fais-tu pour écrire de telles merveilles ? j'aime bcp la citation d'entête - doux bisous comme des pétales de rose ... de Noël (sourire)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :