• Invisible


     

    Skylar Grey - Invisible

    Peinture de Diane Cazelles

    http://webzine.unitedfashionforpeace.com/lifestyle/exposition-peinture-diane-cazelles/

    http://webzine.unitedfashionforpeace.com/lifestyle/coins-sympas-conso-bio/art-expo/peindre-linvisible/

    Issue d'une double formation d'historienne à l'Ecole du Louvre et à la Sorbonne, et de plasticienne à l'Ecole des Beaux Arts de Paris, Diane Cazelles mène de front son travail de journaliste reporter, d'auteur et d'artiste... écriture, photographies, peinture. Parallélement, illustrant ses cahiers de voyages depuis plus de douze ans en Afrique de l'Ouest et au Maghreb, elle poursuit un travail plastique, écho sensible de son application dans l'histoire et l'actualité.

    Des voyages poétiques, picturaux s'inscrivent sur des pages de livres abandonnés...sur les images clichés de notre époque...

    Son travail transgresse les modes et les fonctionnements, pour aller au-delà de l'image et de l'écriture. En réponse à l'unification de pensée ou de voir il se soustrait à l'obéissance et invente d'autres champs de réflexion, en ouvrant les portes d'univers sensibles. C'est aussi un voyage initiatique, où le noir, tonalité privilégiée, détermine le départ de toutes choses. Le noir est un tout. Celui de la création et du savoir. Le noir révèle à la lumière, l'essentiel. Noir, source d'inconnues et d'inombrables richesses, où tout se réinvente ! Sur petit ou grand format, la technique mixte dessins, photographies, huile, pastel, encre, sur toile marouflée, ou papier recyclé.

    Diane Cazelles retravaille l'image photographique avec différents médiums peintures à l'huile, mine de plomb, des techniques mixtes, employées, révèlent, le mouvement à partir de l'expression. Détournant la lumière au-delà, et révélant :

    POESIE, EMOTION, ETRANGETE.

     

    Poème visionnaire qui reflète l'errance, de nombreux jeunes dans une société où bien des préjugés et regards obliques écartent de ce monde, en quête de leur identité personnelle, d'être acceptés, comme ils sont, loin des jugements édifiés, d'un mal être, malaise, où le "culte de l'apparence" de la "beauté" ne réflète aucunement ce qu'ils sont, ce que nous sommes vraiment, car voir au delà des apparences, avec nos yeux du coeur, changerait sûrement cette société robotisée, pour ne voir que l'essentiel à fleur de peau, et construire en ce monde intoxiqué  notre propre Légende Personnelle...

     

    Un poème que je remets à "l'ordre du jour",

    Pour mes ami (s), ami(es) de plumes,

    Cher(s), cher(es) à mon coeur, à mon âme,

    d'hier et d'aujourd'hui....

    "La valeur humaine, est plus importante

    Que celle de paraître". 

      

    Afin de vous plaire, j'ai changé mon apparence,

    Devenant un produit à votre convenance...

    Exposée au regard d'un monde, ma fragilité,

    Une mise à nue, loin des clichés éduqués...

    Afin de vous plaire, je souris toujours au monde,

    Éteignant peu à peu, cette flamme profonde,

    Qui fait de mon être, de ma personne, un fantôme...

    Et qui pourtant est façonné de milliers d'atomes !

    Afin de vous plaire, j'ai su taire toutes mes douleurs,

    Avançant toujours au cœur d'une foule en clameurs !

    Je n'ai point exposée mon émotivité,

    Ni toute ma féminité à jamais verrouillée ;

    Je suis devenue parmi vous invisible,

    Marchant si près de vos vanités si audibles !

    Afin de vous plaire, j'ai cru en vos douces paroles,

    Qui n'étaient que tromperies, illusions folles  !

    Pourquoi croire en un monde où l'indifférence,

    Siège parmi les actes d'irrévérences ?

    La poésie de l'Amour s'efface dans l'ignorance,

    De nos identités, décloisonnées à outrances !

    Afin de vous plaire, j'ai enfermé mes angoisses

    Existentielles, de peur de vous porter la poisse ! 

    J'erre dans un monde déshumanisé,  sourdes plaintes !

    Pourtant oh combien ma fureur n'est point feinte !

    Ma rage de vivre, loin de tous vos préjugés,

    A marqué ma peau de cicatrices incrustées,

    Même quand j'ai le vertige et toute cette peur,

    L'envie de vivre, est le combat sur mes hauteurs !

    Ma vie vaut t'elle que je l'offre en sacrifices,

    Pour satisfaire ce mal qui y règne complice ? 

    Invisible je suis devenue, 

    Vivante comme une détenue, 

    Qui attends sa libération ...

    Loin d'un monde en perdition,  

    Invisible, est cette jeunesse, 

    Qui hurle toute sa détresse !

    Différente je le suis dans ma façon d'Etre,

    Mais visible est tout ce mal être, 

    Que la société ignore à ses fenêtres !

    Ses miroirs qui reflètent tant de vies qui passent,

    Où bien des âmes s'y perdent et y trépassent...

    Invisible je suis parmi vous...

    Loin de vos tracés si conforment à ce Monde,

    Que résonnent mes pas au coeur de vos ombres !   

    Aveugles...vous les Hommes, vous ne me voyez pas...

    Invisible et cependant si vivante ! 

    "Afin de me plaire,

    Je marche au milieu de vous, combattante...". 

     

    CorpsRimes

    Invisible00054472

      

    « La flûte enchantéeEntre Terre et Ciel... »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    26
    Vendredi 8 Décembre 2017 à 16:55

     

    Coucou mon Amie et avant tout autre chose, merci beaucoup pour les photos et les adorables pensées que tu as déposées sur mon blog. J'ai pensé à toi à la Saint-Nicolas, toi Lorraine d'âme, poétesse éprise de ces instants de lumière, savourant les joies gourmandes de l'enfance qui se prolonge à travers toutes ces traditions.

     

    J'ai relu avec grand plaisir ton poème « Invisible », texte si profond et visionnaire...

     

    J'ai relu également le commentaire que je t'avais écrit et les mots de Cathy qui continue à beaucoup me manquer. C'est émouvant de revoir les mots semés sur un blog qui est un jardin de pensées, un jardin d'amitié, de rêves en mouvement, un lieu où la vie danse, entre ombre et lumière... C'est comme un grand cahier poétique dont les pages se tournent au rythme de nos émotions, de nos vœux, de nos métamorphoses...

     

    Je pense à ces êtres obsédés par le paraître et j'ai de la peine pour eux. Je ne me laisse pas dévorer par cette peine, bien sûr, mais elle est sincère car le paraître est une chaîne vampirique, un monde délétère... Seules comptent les petites choses de l'être, ces bouts de rien, ficelles colorées que l'on collecte, enfants, sur des papiers cadeaux qui bruissent... Tomber le masque est une force, une acceptation de soi, de l'autre comme il est. Se travestir, vouloir s'enjoliver, s'inventer une identité que l'on voudrait parfaite, cela ne réjouira jamais le cœur d'une personne. Et je souscris à l'avis de Timilo, le monde finira par se rendre compte...

     

    En attendant, profitons des joies simples et brillantes de la période du Solstice d'Hiver et butinons, telles de gourmandes abeilles, les saveurs enchantées de l'instant.

     

    Je t'embrasse bien affectueusement, merci d'avoir republié ce poème...

     

    Cendrine

     

      • Samedi 16 Décembre 2017 à 12:55

        Merci mon amie Cendrine,

        Je te fais de gros bisous, bien chauds et t'envois ma rose d'amitié,

        Je te souhaite un bon wk,

        Amitié de vie et de plumes,

        CorpsRimes

        Résultat de recherche d'images pour "rose et chocolat"

    25
    corinne56
    Mercredi 6 Décembre 2017 à 19:39

    Bonsoir Corinne,

    Ton poème respire la vérité venant d'une âme sensible, d'un coeur vivant et loin d'être invisible. Tu sais si bien créer cette ambiance de mal être et cette indifférence où je dirais que nous restons impuissants face à la douleur du monde et des plaintes lointaines qui résonnent en moi, en toi et en bien d'autres personnes. Tes vers nous racontent la souffrance et gravent sur la page l'invisible de l'image et de l'être. Dans chaque grain de lumière j'aimerais que surgisse l'amour où est sensée trôner la vie. Un sujet délicat, si bénéfique à ton inspiration qui dévoile toute la véhémence des pensées issues de tes mots d'une incroyable beauté... Merci pour ce partage que j'aurais tant aimé écrire. Je t'embrasse bien fort et te souhaite une douce soirée.

      • Samedi 16 Décembre 2017 à 12:57

        Merci Corinne, mon amie de Bretagne !

        Je t'envois toute mon amitié, et ma rose, et te souhaite un bon et doux wk même si e vent souffle sur ma région ! Tu es dans mes pensées mon amie,

        Prends soin de toi,

        CorpsRimes,

        Image associée

    24
    Lundi 4 Décembre 2017 à 05:11

    Pour plaire dans ce monde, faut-il perdre à jamais les gènes  qui font notre personnalité. Devenir des moutons pour se comporter comme des moutons et finir à l'abattoir . 

    Dans notre pays , dans un rythme soutenu, tout change , les campagnes se vident puis meurent, les villes grandissent à vue d'œil, la population est malheureuse, car elle poursuit le travail qui la devance toujours.

    Dans peu de temps je prédis un mouvement de retour vers les choses de vie qui se détachera de cet argent et des biens qui corrompent à jamais notre jeunesse

    Un bien joli poème que tu republies là  Corinne, j'aime la sensibilité de ta plume.

    Bon début de semaine

    Bisous

    timilo

      • Mardi 5 Décembre 2017 à 18:59

        Merci, Timilo,

        Pour ta visite amicale, et fidèle sur ma page poétique.

        Je te rejoins dans ce que tu exprimes, et ce que tu prédis.

        La clairvoyance fait partie des poètes, merci pour ton appréciation concernant mon écriture.

        Prends soin de toi, belle soirée,

        Amitié poétique et de plumes,

        CorpsRimes

        Un petit clin d'oeil à ton signe, :)

        Image associée

         

    23
    Aubry
    Dimanche 3 Décembre 2017 à 23:07

    Lutter contre le formatage des esprits, l'uniformisation des corps, vivre sa vie autrement que par procuration, voilà une saine révolte, une envie de résistance qui doit s'insinuer en nous pour que chacun soit visible et non plus noyé dans une masse lisse et sans relief. Merci Roserimes pour ce partage qui, une fois de plus, donne autant à réfléchir qu'il remue les tripes.  

      • Mardi 5 Décembre 2017 à 18:54

        Merci à vous,

        Pour votre fidélité sur mes pages, vos mots qui rejoignent les miens, en leur analyse. Bousculer les consciences, c'est une des fonctions du poète, dans son écriture.

        Travaillant dans le "handicap", je côtoie tous les jours, la différence,  ce poème me tient à coeur particulièrement.

        Prenez soin de vous Aubry,

        Toute mon amitié et ma rose poétique,

        Roserimes

         

        Résultat de recherche d'images pour "rose et amitié"

         

    22
    Samedi 22 Mars 2014 à 11:24

    bonjour Corinne

    un musical et poètique coucou du troubadour Emmanuel . bises et A+

    21
    Vendredi 21 Mars 2014 à 20:33

    Bonsoir Corinne , ce tableau qui précède ton poème (superbement senti ) me touche beaucoup. Plaire à tous ne se peut. Etre soi est un combat en ces temps formatés. Toujours plus ou moins en marge, il est ardu d'être. Mais je ne le puis pas. Amicales pensées.

    20
    Jeudi 20 Mars 2014 à 22:20

    J'adhère tout à fait à ce magnifique poème.


    Loin des esprits enrégimentés par les disciplines de beauté et de jeunesse, osons être nous-même, loin des préjugés, des a priori.


    Restaurer la confiance et l'audace.


    Amitiés


    Marcelle

    19
    Jeudi 20 Mars 2014 à 02:16

    coucou yes

    c'est le " vieux MandelDen "

    le remerciement pour ce que tu sais

    se trouve dans la rubrique

    " Les arts et les gens "

    la video qui accompagne le texte

    c'est locomo...locomo...locomo ...

    bonne découverte

    à bientôt

    18
    Jeudi 20 Mars 2014 à 01:31

     

    Ma chère Corinne,

    C'est juste sublime... Les mots résonnent, magnifiquement, en écho avec ces illustrations d'une force et d'une beauté inouïe. Combien de douleurs invisibles et d'êtres qui promènent leur humanité fantôme dans un monde en perdition, noyés et vampirisés dans la foule, emportés dans un océan d'ombres sans visage mais il y a toujours un coeur écarlate, un coeur vivant, vibrant, pulsant parmi les spectres habillés de chair et certains coeurs exhalent la force de croire encore et encore en nos meilleures capacités, la force de lutter contre ces paraîtres, ces uniformités qui ensevelissent ce qu'il y a de meilleur dans les êtres. Un poème sublime, vraiment!

    Jeunesse qui se formate par souffrance, acculée par les désirs dévorants "d'adultes" qui n'ont pas réglé leurs propres conflits. Jeunesse courage et pourtant traînée dans la boue par bien des gens qui ont oublié la fougue de leur passé. Fougue qui doit perdurer, que rien ne doit aseptiser et contraindre...

    Un profond merci pour tes mots d'amitié, semés dans mon espace et envoyés à travers les mailles de la toile. Je pense très fort à toi, que le Printemps t'apporte autant de bonheur que possible, je t'embrasse bien affectueusement...

    Cendrine

    17
    Mardi 18 Mars 2014 à 13:23

    Bonjour Cronin, je suis ravie de constater que ce retour est émotionnellement fort...Beaucoup de jeunes ont dû mal à trouver leur place au milieu de cette cacophonie d'adultes en tout genre...Notre société évolue "bizarrement" et ils en payent le prix fort, certains...Sur le fil, ils cherchent continuellement l'équilibre...

    J'aime beaucoup cette peinture...

    Bises et belle journée

    16
    Daniel
    Mardi 18 Mars 2014 à 11:53
    Daniel

    De retour avec un beau poème. C'est un cri du cœur ! Trouver sa place dans la société.......On disparaît, on réapparaît...On vit par cycles avec des hauts et des bas.


    Quant à Danielle Cazelles, je trouve son travail intéressant et original

    15
    Mardi 18 Mars 2014 à 10:29

    Bonjour Corinne,

    Mais quel bonheur de te retrouver enfin. Tu te fais tellement rare. Tes poèmes sont un tel plaisir de lecture (je les relis toujours plusieurs fois). Alors à très bientôt  peut-être. Bises très amicales.

    Henri.

    14
    Lundi 17 Mars 2014 à 21:40

    Bonsoir Corinne,

    Je découvre un sujet bien intéressant. Cette peintre mérite le détour, tout comme les vers que t’inspirent ses peintures. C’est une joie sans cesse renouveler que de pouvoir te lire. Je te souhaite une bonne soirée et une bonne semaine. En espérant que tu ailles bien, amitiés,

     

    Carlos. 

    13
    Lundi 17 Mars 2014 à 14:31

    bonjour yes

    il me reviens en mémoire

    une phrase de J M Parramon

    " Il faut mériter l'aide des invisibles "

    si vous pensez que je le mérite

    merci de me retouner quelques ondes bénéfiques

    pour mon travail de création

    bonne journée à vous

    je ne vous souhaite pas bonne inspiration

    vous avez tout pour vous !

     

    12
    Lundi 17 Mars 2014 à 12:04
    Cathybelg

    Bonjour Chère Corinne,

    Quel plaisir de recevoir ta publication et de te relire... Toi qui te faisais "invisible" mais errais dans mon esprit et mon cœur... Mais "invisible" tu ne l'es pas car tes réflexions poétiques prouvent à quel point ton âme est vive et sensible à ce monde qui n'accepte pas les différences.

    Tu a su exprimer avec les mots justes les efforts surhumains que font beaucoup pour tenter de se faire accepter par cette société intolérante. Pourquoi vouloir "entrer dans un moule", oublier sa personnalité et revêtir un autre costume, voire ici changer de visage pour correspondre à ce que les autres attendent ?

    Nos souffrances font bien souvent s'éloigner ceux qui nous entourent. Ceux-là mêmes qui viennent nous chercher lorsqu'ils vont mal... Ou qui sont venus lorsqu'ils n'allaient pas bien... Pour mieux partir et dévoiler leur vrai visage.

    Cette artiste peint une réalité troublante, des portraits atypiques qui "errent" dans l'ombre d'eux-mêmes en cherchant à intégrer le monde... C'est comme un chaos intérieur...

    Très touchant, Chère Corinne.

    J'espère que tu vas bien et que cet éloignement de la blogosphère t'a été profitable.

    Toute mon amitié et de gros bisous,

    Douce semaine,

    Cathy.

    11
    Lundi 17 Mars 2014 à 11:44

    Tu es là dans nos cœurs, bien vivante avec ce parfum de roses que l'on ne peut pas oublier ...

    J'aime particulièrement ces deux vers :

    "Loin de vos tracés si conforment à ce Monde

    Que résonnent mes pas au cœur de vos ombres."

    Bonne semaine chère Corinne

    Plein de bisous doux comme des pétales de roses

    10
    Desmotsdailleurs
    Dimanche 16 Mars 2014 à 21:13

    Beaucoup de sensibilité et de vérité dans ce poème.

    Merci pour la découverte de Diane Cazelles.

    Poètiquement.

    9
    Dimanche 16 Mars 2014 à 20:52

    bonsoir ma Corinne


    c'est avec un immense plaisir que je te lis ce soir, je suis en pause jusuq'au mercredi soir (stage de mise  à niveau) - ce peintre a un coup de peinceau étrange raide et toujours vers le bas, cela doit avoir une siginfication


    j'espère que tu vas bien, tu es loin d'être invisible ma Corinne, tu laisses une trace en nous à chacun de tes passages


    je t'embrasse tres fort prends soin de toiikooqqvj


    joelle

    8
    Dimanche 16 Mars 2014 à 19:26
    Bonsoir, Corinne !
    Vous n'êtes guère invisible mais toujours présente dans nos coeurs et nos pensées, très sincèrement.
    J'espère ue vous allez bien.
    Toute mon amitié,
    Tahar
    Salam !
    7
    Dimanche 16 Mars 2014 à 17:12

    comme cela fait plaisir de te retrouver et tu as bien raison le monde est indifférent alors même si ça ne va pas il est plus simple mais oui ça va on le fait aller

    il ne faut révéler toutes ses peines, ses angoisses à n'importe qui, il faut trouver des personnes de confiance et elles sont rares si ce n'est de se tourner vers les professionnels qui peuvent nous aider

    6
    fisherold
    Dimanche 16 Mars 2014 à 13:51
    fisherold
    C'est un plaisir de lire une poésie d'une beauté pareille ! Toutes mes félicitations Corinne !
    5
    Dimanche 16 Mars 2014 à 11:08

    Bonjour , c'est avec grand plaisir que je vient de te lire . J'espére douce amie que tu vas bien. J'espére te relire bientot . Bonne pause.

    Je t'embrasse

                                      

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :