• fleur du vent

     

     
     
    John William Waterhouse: Windflowers - 1903

    John William Waterhouse: Windflowers – (anémones) 1903

    (Mouvement Préraphaelisme)

     

     

     

    J’ai confié au vent Boréas, aux champs de l’existence,

    Une fleur, au jardin de l’inconscience et des sens,

    Sur les berges fleuries, en rosées évanescentes,

    Sa complainte se murmure, sensations ardentes !

     

     

    Une beauté indéfinissable, immortelle,

    Au temps qui passe et ses rives éternelles,

     Ses pétales sont dorés par le soleil et la pluie,

    Elle ploie au vent, livrée, aux ivresses de la vie…

     

     

    Dans son antre, réalité et rêves oniriques !

    Elle erre, sur des chemins, faits d’horizons mystiques,

    Son regard se perd vers les ombres et la lumière,

    Une fleur enivrée des parfums, entre ciel et terre…

     

     

    Dans ses yeux, qui contemplent la voûte céleste,

    Se miroite, l’Amour infini, qui se manifeste,

    Tant dans la laideur que la beauté si fragile,

    Des saisons qui passent, des souvenirs en exil…

     

     

    Cette fleur oscille, entre douceurs et révoltes,

    Semées aux caprices des vents et de leurs récoltes,

    Elle s’enivre du printemps et l’ardeur d’un bel été !

    Elle confie ses baisers, au soleil des matinées…

     

     

    Elle recueille aux amphores de la vie, les désirs,

    Puisés aux souffles des jardins d’ivraies et d’élixirs,

    Elle tremble à la solitude des automnes,

    Une fleur, qui sommeille aux hivers monotones…

     

     

    J’ai confié, au vent Boréas, les peines et joies,

    Qui s’envolent, vers la clarté des cieux et des émois,

    Respirée, aux profondeurs d'une fleur, son essence

    Brûlante, en offrande, flamme incandescente !

     

    Belle fleur, tourne ton visage tant vers la lumière

    Que l’obscurité, le bonheur fleurit, d’une terre,

    Où l’Amour est racines, aux sources des clairières,

    Se cueille, aux rives, exhumées, en argilières…

     

     

    J’ai confié au vent… la floraison des émotions…

     

    CorpsRimes

     

    fleur du vent00054472

     

     

     

    « Les roses de l'enfanceLa mélancolie »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    21
    Lundi 2 Avril 2012 à 10:37
    Le Noctamplume

    Bonjour Corinne

    Un magnifique poème où la fleur renaît aux prémices du printemps en retrouvant tous ses sens mêlées de réminiscences oniriques et envoûtantes. Elle n’a plus peur et se dresse vers la voûte céleste pour donner sa douceur et crier ses révoltes, longtemps réprimées par les affres de l’hiver.

    Que de merveilleuses rimes printanières  dans cette complainte aux sensations ardentes qui mettent ta plume en exergue au choix d’une fort belle illustration.

    Bisous et bonne journée, Corinne

    Le Noctamplume

    20
    Lundi 2 Avril 2012 à 06:46
    timilo

    Ce matin ma box n'arrête pas de couper , je me dépêche donc pour relire ton poème

    J'entends le vent souffler et même tourbillonner dans tes rimes  , joliment écrit

    Douce journe ,CORINNE

    Bisous

    timilo

    19
    Dimanche 1er Avril 2012 à 19:20
    Carlos

    Bonsoir Corinne,

    Ce poème est un délice, l’inspiration ne te quitte plus, pour notre plus grand plaisir. Méfie-toi tout de même du vent, on ne sait jamais à qui il peut raconter nos confidences.

    Je te souhaite une très belle fin de dimanche, amitiés, Carlos.

    18
    Dimanche 1er Avril 2012 à 18:16
    *** lili ***

    Me voilà, mes enfants et petits viennent de repartir ...   Un poème merveilleux qui me parle, je pense souvent que le vent transporte des mots d'amour (sourire)  je suis peut-être trop romantique ????  Bonne fin de dimanche - doux bisous comme des pétales de roses

    17
    Dimanche 1er Avril 2012 à 18:04

    l'ivresse parfume tous tes vers

     

    joli mois d'avril pour toi

    16
    Dimanche 1er Avril 2012 à 17:59
    nettoue

    Qu'il ne te les disperse pas Cronin, tu es très sensible ! Trouve un vent qui te garde bien tes émotions !

    Gros bisous ma belle

    15
    Dimanche 1er Avril 2012 à 17:25

    Bonjour Corinne,

    Je n'ai pas eu le temps de lire ton poème, les mots que j'ai survolé m'ont si beaux qu'il me faudra plus de temps pour l'apprécier à sa juste valeur...

    bisous...écéa

    14
    Dimanche 1er Avril 2012 à 12:23
    Cathy

    Bonjour Chère Corinne,

    Ton poème est en totale harmonie avec cette vidéo, qui offre des tableaux très agréables, à travers lesquels je ressens une grande sensibilité... C'est une découverte pour moi et je suis très heureuse d'avoir pu m'ouvrir à ces oeuvres grâce à toi. Je t'en remercie. Tu évoques ici très agréablement tous les sentiments que l'on confie au vent, et qu'il emporte sur son passage... "Au gré du vent" n'est pas une expression anodine... Tu as su, ici, la dépeindre à ta façon... Avec tes mots, toujours si doux et émouvants...

    Ce poème regorge d'espoir également, et cela ajoute à sa beauté...

    Merci pour ce magnifique partage. Doux dimanche.

    Amitié et bisous,

    Cathy.

    13
    Dimanche 1er Avril 2012 à 09:42

    le vent souffle en ce dimanche ...toutes les émotions bleues que j'ai épprouvé...en relisant ...les fleurs au vent.........bon er avril....pas trop poissonneux...ptdr....;bisesssssssssssssssssss
    claude

    12
    Dimanche 1er Avril 2012 à 07:28
    timilo

    Je confie souvent souvent des choses au vent , malheureusement il les emporte sans me répondre.

    Aujourd'hui s'il soufflait je pourrais lui confier que je viens de lire un très poème écrit par une princesse de la poésie .

    Dans les rimes d'aujourd'hui , j'ai entendu un vent d'émotion si agréable à écouter.

    Merci, CORINNE pour ce poème si savamment écrit

    Bon et doux DIMANCHE

    Bisous

    timilo

    11
    Dimanche 1er Avril 2012 à 00:52
    Sylvie

    je suis ravie de te retrouver mon amie!! et pardon du temps mis à venir te voir ... Mon déménagement s'est achevé, mais après je n'ai plus eu d'internet pendant trois semaines ...et ensuite le travail qui suit !!enfin bon! tout est terminé!!! je retrouve avec plaisir tes écrits , et tout parait lisse avec toi !!! l'amour   y est omniprésent, la légereté,  lle vent s'est bel et bien glissé dans tes mots ...que je survole avec plaisir!!! merci pour ce partage!!bon dimanche à toi ! bisous! sylvie

    10
    Samedi 31 Mars 2012 à 23:01
    Monicalisa

    Oh douce poétesse je me suis laissée emportée par le vent et bercée par cet écrit sublimement composé, c'était magnifique et magique ! 

    Je te souhaite une douce soirée et t'embrasse bien affectueusement.

    Amitiés. Monique

     

    9
    Samedi 31 Mars 2012 à 22:01

    Vent de tempête ou vent de fête, vent de poèsie petit merci...

    8
    Samedi 31 Mars 2012 à 21:44
    cacao

    Bonsoir Corinne  ! C'est si beau ce "J'ai confié au vent". Merci pour ce merveilleux poème, où l'on se laisse glisser doucement. Bonne fin de soirée. Je t'embrasse.

    7
    Samedi 31 Mars 2012 à 20:52
    @nnie54

    Le vent s'est glissé dans tes rimes, il raconte beaucjoup de choses !

    @.

    6
    Samedi 31 Mars 2012 à 18:53

    et bien moi je viens de subir tout le vent qui flatte mes émotions...tu devines que ce que je viens de lire en est la cause..;mais une cause de bonheur ...car j'ai ressenti toutes les bonnes odeurs de ta fleur divine cronin...lire et regarder john william waterhouse..;le comble du bonheur.......la magie portée par tes mots dans les vents boréas...rien de plus charmeur....je t'ai déjà dis que tu étais la déesse de la poésie ....je persiste et je signe....tu es le comble du charme et de la délicatesse...une fleur parmi les fleurs...résultat : le mien s'envole de bonheur...merci chére cronin(abeille butineuse des mots ptdr) merci pour cet instant de grand poésie........doux week end à toi....bisessssssssssssssssssssss
    claude

    5
    Samedi 31 Mars 2012 à 18:40
    Tahar YETTOU

    "...aux ivresses de la vie"...

    Que c'est beau !

    Bonjour,Corinne !

    Voilà,je reviens aujourd(hui au boulot après avoir passé les vacances de printemps chez moi dans le nord (Bejaia).Je travaille dans le grand sud,soit àprès de 15OO kilomètres d'Alger,c'est dans le désert où il y a beaucooup de soleil.

    Merci pour le partage de cette sublime poésie.

    Je vous remercie aussi de m'avoir rendu visite sur mon blog et pour votre beau commentaire.

    A bientôt !

    4
    Samedi 31 Mars 2012 à 16:37
    flipperine

    et le beau tps est encore au rendez-vous

    3
    Samedi 31 Mars 2012 à 16:14
    Cendrine

    Bonjour Corinne,

    Que de beauté fleurit dans mon coeur et mon esprit, grâce à toi!

    Respirer les parfums de cette fleur du vent qui émerge de tes mots entrelacés est un enchantement... La poésie est vraiment l'âme du monde...

    Je suis une inconditionnelle de John William Waterhouse dont j'admire la palette, la sensibilité, la force, les nuances qui se marient à merveille avec le talent de ta plume.

    Merci, Corinne, pour ces instants de délicatesse et de magie. Je te souhaite une excellente fin de semaine. Gros bisous.

    Cendrine

    2
    Samedi 31 Mars 2012 à 16:11
    Lucy

    Une très jolie poésie Corinne, ou  les peines et les joies sont magistralement confiées aux vents boréas,  qui fait que nos soucis s’envolent vers les cieux ! Et pourtant, dans la douceur de ta poésie, le printemps est là, ainsi que l’amour…  Tout est douceur et révolte dans cette vie, pour certains bien sûrs ; et l’écrire sur une feuille est un apaisement pour les mots, et tes vers que j’aime beaucoup ! Bonne journée, bise fraternelle.

    Lucie-y

     

     

     

    1
    Samedi 31 Mars 2012 à 15:23
    Rose

    Et le vent nous les a soufflées au travers de tes rimes printanières

    Merci Corinne!

    Bisous et doux WE

    Amitiés,

    Rose

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :