• Echo

     

     

    Talbot hughes "Echo"

    Talbot Hughes (1869-1942) - British painter

      

      

    Dans la mythologie grecque, Echo est une nymphe, elle est la personnification du phénomène acoustique auquel elle a donné son nom : l'écho. Elevée par les nymphes, instruite par les Muses, Echo recherchait la solitude, et fuyait les dieux et les hommes. 

    Elle était très prolixe et inventait de nombreuses histoires : c'est ainsi qu'elle distrayait Héra pour favoriser les amours de Zeus. Mais la déesse finit par s'apercevoir de ce manège et pour punir Écho, lui ôta la parole, depuis elle se cache dans les foret et on ne la voit sur aucune montagne, nulle part. Tout le monde l'entend; SEUL LE SON EST VIVANT EN ELLE.

    Deux légendes l'expliquent :

    * Echo est une jeune fille qui tomba amoureuse de Narcisse mais fut méprisée par celui-ci qui était amoureux de lui-même. Le cœur brisé, elle s'enfuit dans une grotte solitaire et se laissa dépérir. La légende dit qu'elle s'était tellement amaigrie que ses os avaient totalement disparu et s'étaient transformés en pierre. Ainsi, elle se transforma en source et il ne lui reste que sa voix.

    John William Waterhouse

      Echo et Narcisse - 1903 Walker Art Gallery 

      

    * Pan en tomba amoureux, repoussé par elle et jaloux de ses talents, Pan excita contre elle, les bergers du pays, qui la mirent en pièces et dispersèrent ses membres sur toute la terre. Il n'en reste que l'écho, pâle imitation, et une fille, Jynx. (Source wikipédia).

      

    La nymphe Écho, Alexandre Cabanel (1874)

      

     

    Le long des ruisseaux, pleure un doux écho,

    Une voix silencieuse qui porte haut !

    Résonne en son propre corps et son souffle,

    Dans ce coeur, qui vibre et ne s’essouffle…

     

    En sa caverne sonore, bruissements

    D’un monde qui n’écoute plus. Emergeant

    De la nuit profonde, tinte sa voix poétique,

    Aux rives des chants et leurs voix orphiques !

     

    Les parfums des fleurs en concert y jouent

    Leurs symphonies en fragrances et déjouent

    Ce qui ne peut être sensible qu'à l’écho

    Intime... Extases sonores, loin de l’égo !

     

    Ô forêts et bois ! Là près des rochers,

    Reposent mes os, aux cendres d’un passé,

    Ma dépouille misérable s’est enlisée,

    Aux racines de l’Amour qui fût méprisé…

     

    Tel Narcisse se mirant à sa beauté,

    En reflet ! Loin du timbre de sa voix,

    Loin du son des flûtes, de l’âme conservée…

    Là où l’Amour est vibrations d’émois !

     

    Prête ton oreille à ce doux silence !

    Entre mélodie et mélancolie,

    A la source du cœur, est une présence !

    Une voix s’est tût mais résonne à l’infini !

     

    La voix d'un poète et son chant intime…

    Ses doux pleurs à ce monde que l'on décime !

      

    Cruel fléau ! "Orgueil et vanité...."

      

    CorpsRimes

    Echo00054472

     

      

      

    « L'Amour est poésie...Jeune femme au geai »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    22
    Vendredi 6 Mars 2015 à 08:27

    En lisant ce splendide poème, je me demandais: mais pourquoi donc les hommes, sous couvert d'enseigner ont-ils rendu barbante l'étude de la mythologie alors qu'il suffisait d'en découvrir toute la poésie. 

    21
    Vendredi 24 Octobre 2014 à 19:21

    Coucou ma chère Corinne, je suis revenue après deux mois d'absence, entre les vacances et mes voyages pour la photographie, le temps a passé.... et  je reviens petit à petit sur les sites. Je n'avais plus ta nouvelle adresse web aussi t'ai je trouvé grâce au web et j'en suis ravie c'est toujours charmant chez toi. Je suis sous le charme de tes écrits car je ne connais pas grand chose en mythologie et j'avoue tu m'éclaires sur ce sujet. Tes articles sont magnifiques et si bien argumentés et écrits, tu es merveilleuse, j'apprécie ton savoir, ton site est une jolie référence. Je te fais de gros bisous et te souhaite une douce et agréable soirée. Bien amicalement. Monique

    20
    Jeudi 11 Avril 2013 à 19:19

    Un bel hommage à une déesse dont la légende apporte une résonnance au coeur de chacun!

    19
    Jeudi 11 Avril 2013 à 07:13

    Je relis ton poème

    J'espère que tout va pour le mieux

    Douce journée Corinne

    Bisous

    timilo

    18
    Mercredi 10 Avril 2013 à 16:59

     Bonsoir Corinne,


    L'amour est bien cruel... Très émouvant !


    Je te souhaite une douce soirée en espérant que tu vas bien.


    Bisous


    Rose

    17
    Mercredi 10 Avril 2013 à 15:03

    Bonjour Cronin (Corinne), me voici (enfin !) par chez toi !

    J'espère que tu vas bien ? J'ai bien aimé me souvenir d'Echo. On oublie souvent que la mythologie est présente un peu partout dans notre langage.

    Merci de nous raviver la mémoire ! Amitiés, Bisous

    16
    ALBIREO1
    Mercredi 10 Avril 2013 à 11:08

    C'est magnifique ! Merci pour ces sonorités merveilleusement poétiques !

    Belle journée à toi, amitiés !

    Albiréo

    15
    Mercredi 10 Avril 2013 à 08:13

    Quand l'écho de la voix te renvoie face à toi

    amicalement

    Claude

    14
    Mercredi 10 Avril 2013 à 07:28

    Merci Corinne de ton commentaire , j'ai ta vision des choses... sur ma poésie

    Je relis doucement ton poème ... et j'apprécie

    J'espère que tout va pour le mieux

    Douce journée

    Bisous

    timilo

    13
    Mercredi 10 Avril 2013 à 02:39

    Bonsoir  Chère  Corinne

    Ravi de te revoir et de te lire

    Je connaissais la première légende, je découvre la deuxième en ton univers.

    Tu les assembles subtilement aux métaphores de tes rimes et de ce fait on peut distinguer deux échos bien distincts.

    Le fil conducteur de l’eau voyageur, minéral portant la noble parole et les vertus purificatrices à la moindre cellule vivante sur le paradis terrestre et l’écho des profondeurs porté par le vent purificateur des âmes poussant le détachement de l’égo  à l’extrême en repoussant toute vanité, amenant source de vie cristalline aux vertus de l’amour dans la sérénité.

    La poésie, ta  poésie prend corps, nous amenant à découvrir nos valeurs, entretenir nos fleurs se jouer du chiendent que ta grâce de rose fait écho en nos cœurs.

    Je te remercie de ton passage et de tes deux commentaires pertinents qui dévoile en ton esprit un merveilleux mélange d’humour, de tendresse et de partage d’esprit.

    Je te réponds dès que possible, je suis quelque peu débordé à un point que je suis venu chez toi en début d’après-midi et un contretemps aléatoire m’a empêché de mettre mon commentaire.

    Je t’embrasse et te souhaite une douce nuit, j’y ajoute en écho toute mon amitié

    Le Noctamplume

    12
    Mardi 9 Avril 2013 à 21:44

    Ma chère Corinne,

    Je suis très émue par ton poème... Je ressens cet écho, sa douceur qui devient force au souffle du vent, sa vigueur qui perce à travers les feuillages et qui s'enlace aux rayons du soleil, sa beauté et sa douleur... Talent de poétesse qui enflamme l'immensité, irrépressible besoin de solitude que je perçois tellement... surtout face aux vanités du monde!

    Ta plume est un joyau, ton coeur aussi. Tu nous offres un texte merveilleux, riche d'érudition et de sensibilité, le tout rythmé par ces merveilleux tableaux qui ont saisi la quintessence du personnage, un vrai bonheur de lecture...

    Ma douce amie, j'espère que tu es bien mieux, je pense beaucoup à toi, je me suis régalée de cet "écho", je le laisse s'amplifier comme les ronds des cailloux sur l'eau. Je te remercie de ton délicieux message, je t'embrasse bien fort, belle soirée ainsi qu'à ton fils, à très bientôt

    Cendrine

    11
    Mardi 9 Avril 2013 à 09:59

    J'ai était ravie de lire votre beau poéme et de retrouver votre blog . J'espére que le ciel et bien bleue dand votre région . En Sologne il pleut .

     Bonne journée

     Bise

                                   

    10
    Henri de Margaux Profil de Henri de Margaux
    Mardi 9 Avril 2013 à 09:48

    Bonjour Corine,

    Mais quel agréable moment de lecture. Bravo pour ta grande connaissance de la mythologie. J'ai vraiment adoré ce billet si bien écrit .MERCI ! Bises bien amicales.

    Henri.

    9
    Mardi 9 Avril 2013 à 09:15

    Je ne connaissais pas l'histoire d'Echo. Je vien d'apprndre quelque chose. Merci pour l'info et ce beau poème. Bonne journée Cronin.

    8
    Mardi 9 Avril 2013 à 07:00

    J'aime tes connaissances approfondies de la mythologie qui te permettent d'écrire de bien jolis poèmes.

    Je suis bien loin de connaître tout ce monde-là , ma poésie n'est  reflet hélas que de choses quotidiennes 

    Aussi te lire me fit rêver.... j'aime 

    L'orgueil , la vanité sont -ils des défauts ou simplement font parti intimement de l'homme.

    La jalousie est là pour préserver nos acquis ...

    Je repasserais te lire

    Douce journée Corinne

    Bisous

    timilo

    7
    flipperine Profil de flipperine
    Mardi 9 Avril 2013 à 00:22

    come c'est beau de regarder un ruisseau couler s'il y a du soleil il se pare de diamants  il érode la pierre et rien ne lui résiste

    6
    Lundi 8 Avril 2013 à 23:03

    Je découvre votre blog. Un vrai plasir

    5
    Lundi 8 Avril 2013 à 21:07
    ÔvÔ  lili  ÔvÔ
    Un enchantement ton poème, félicitations, Detrès beaux vers, j'aime particulièrement la troisième strophe. Triste sort pour ces deux amoureuses doux bisous comme des pétales de roses
    4
    Lundi 8 Avril 2013 à 21:00

    Bonsoir,Corinne. Ravi de vous lire et de me retrouver sur votre charmant blog après presque  trois semaines de congé dont j'ai bénéficié pour "reprendre le souffle" (rires)...

    Emouvante histoire de cette femme "Echo" qui a connu un destin cruel .Ah ! l'Amour ! combien il détruit autant qu'il construit !...Mais il reste le seul mot roi et dominateur...

    Une joie de lire vos poèmes.Merci pour vos messages quand j'étais absent.ls m'encouragent à écrire.

    Mon amitié sincère.

    Tahar

    Salam   !

    3
    Lundi 8 Avril 2013 à 20:25

    la mythologie m'a toujours repoussé. J'aime beaucoup néanmoins ton poème très musical. Merci à toi. Bisous

    2
    Lundi 8 Avril 2013 à 19:44

    Trsite sort pour celle qui n'avait que de l'Amour a donné...Je suis ravie de te lire à nouveau Bises

    1
    Lundi 8 Avril 2013 à 19:40

    Bonsoir Chère Corinne,

    Vidéo et musique m'ont séduite et émue. Merci pour cette belle "entrée en matière"... Je m'étais intéressée à "Echo" lorsque j'ai écrit sur Narcisse et tu es venue compléter ce que j'avais pu lire sur cette nymphe. J'ignorais le passage relatif à "Pan"...

    Tu as réussi la prouesse d'évoquer toute ces légendes en poème (j'aime beaucoup le second vers qui symbolise bien l'écho).

    Il n'y a rien de pire que l'orgueil et la vanité en effet. Cela entraîne jalousie et peut parfois pousser à des extrêmes que l'on n'imagine pas... Mais que ta poésie relate avec beaucoup de finesse. Bravo et merci, Corinne, pour la beauté de cet article très intéressant et complet.

    J'espère que tu vas bien et que le temps s'améliore un peu chez toi.

    Douce soirée, toute mon amitié et de gros bisous,

    Cathy.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :