• Corpus lunaire

     

    "Sous un ciel phrygien"

    (Chanson de l'album "An ancient Muse"

    Parole et musique de Loreena Mckennitt).

    "Le clair de Lune, il dansait sur les vagues,

    Au dessus de la mer, les étoiles du paradis

    Flottaient dans une galaxie scintillante...

    Une voix du fond des âges

    Si lancinante dans sa chanson...

    Ces antiques pierres nous dirons : 

    "Notre amour doit nous rendre fort !"

     

    Artiste Carrie Vielle

    "Moonstruck"

      

      

    Fragments d'écritures ont ciselé les pierres

    Du temps, aux "corpus lunaires de l'humanité",

    Gravées de chair et sang, hommes de poussière,

    Civilisations édifiées, aux langages diversifiés...

    Sur les stèles du temps sans âge, des inscriptions,

    Dialectes, demeurent à ce jour encore inconnus ;

    Si le Verbe s'est fait parole, sons sens, traduction

    En paraboles, est tel l'oiseau qui fend les nues,

    Déploie, ailes blessées, mais vole par sa voix !

    Celle qui rejoint mon âme au silence de ma foi ;

    Qui chante, pleure, toutes les douleurs humaines !

    Au nom de l'Amour,  triste engeance par la haine...

    "L'Arbre de Vie", verse eaux rouges des sacrifices,

    Aux écritures d'origine ; purifie immondices !

    Hommes de peu de foi,

    Qu'avez-vous fait de la bannière

    De la vérité ?

    Sous la voûte étoilée, les pierres

    Du temps s'effritent aux rivages inconsolés ,

    Des batailles, des crimes contre l'humanité !

    Hommes de peu de foi,

    Qu'avez-vous fait de l'Amour ?

    Enlisé, aux champs des morts sans aucun retour...

    Qu'avez-vous fait

    De son pilier en sa cathédrale ?

    Sous vos armes

    Qui martèlent son nom, pour mémorial !

    Qu'avez-vous fait

    De vos erreurs,  "leçons apprises" ?

    Qu'ils vous faut sans cesse

    Revivre, par vos méprises...

    *****

     Corpus lunaire de mon écriture poétique,

    Du sens de la vie, réflexions authentiques,

    Mises en lumière, en mon espace scénographique...

    Visionnaire, se porte mon regard sur un monde,

    Où les Hommes, en leur éloquence trop faconde,

    Se sont séparés de la Trinité divine...

    Difficiles sont les maux,

    Fardeaux, qui ne se déracinent !

    "Corpus mundi", "anima mundi", "spiritus mundi"

    Corps, Esprit, Âme,

    Représente, depuis la nuit des temps,

    L'Ecriture unique,

    Empreinte génétique,

    En son Unité,

    Hommes, réconciliez-vous

    En votre propre demeure,

    Afin d'ouvrir la voie d'Amour,

     Vers un monde meilleur !

    Sous les vagues lunaires, de mes chants si lyriques,

    J'écris au corpus lunaire de mon identité poétique,

    Cet Amour infini que je porte, "Au livre de vie",

    Où est gravée, de par ma plume, cette écriture

    De chair et de Sang

    Que je lui dédie...

    A  ma Rose Humaine et Céleste

     Corpsrimes  

    Corpus lunaire00054472

     

     

     "Leçons apprises"

     

     

    « Romantic blueLa bergère »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    19
    Mardi 30 Septembre 2014 à 00:33

    Je reviens lire ton poème au creux de la nuit, savourer les images et les mots baignés de parfums lunaires, de senteurs d'eau vive et de rose et écouter les pierres chuchoter, mues par l'énergie et l'amour de la poétesse que tu es.

    A l'amie, je souhaite une santé radieuse et beaucoup de bonheur en cet automne qui danse dans les feuilles d'or, comme une vague qui déferle sur le paysage, magique, ensorcelante... et je t'envoie de gros bisous très chaleureux!

    Très belle nuit, tendrement... faisons un voeu...

    Cendrine

    18
    Lundi 29 Septembre 2014 à 06:48

    Je relis ton poème... j'aime

    J'espère que tout va pour le mieux...

    Bon et doux Lundi Corpsrimes

    Bisous

    timilo

    17
    Dimanche 28 Septembre 2014 à 13:46

    Votre texte m'a fait vibrer!

    16
    Jeudi 25 Septembre 2014 à 07:02

    C'est magnifique ce que tu as écrit là , un plaisir de le relire

    Je reviens tout doucement sur mon blog 

    Mais des contraintes familiales font que j'y serai à partir de ce jour beaucoup moins présent ..

    Grâce à mon smartphone je réactualise quelques anciens poèmes sur mon blog de blogspost...

    Douce journée Corpsrime

    Bisous

    timilo

    15
    Mercredi 24 Septembre 2014 à 00:58

    contente de te retrouver Corinne  !! un peu débordée ces temps ci ! l'été à Nice continue et les visiteurs aussi .. Mais ca va mieux depuis ce we .. Quel bonheur de lire encore tes textes, celui ci je l'avoue je l'ai relu deux fois pour m'en impregner...J'ai ce couplet en tête " Quand les hommes vivront d'amour ... il n'y aura plus de misère ....'" ...Helas, c'est pure utopiie;.  Mais quand on vient chez toi , l'amour est omnipresent.... Merci ... gros bisous à ma lointaine amie! sylvie

    14
    Samedi 20 Septembre 2014 à 06:31

    Quelques mots sur ce copier-coller pour vous donner de mes nouvelles

    Une semaine de vendange m'a tenu éloigné des blogs mais mon ordinateur portable défaillant en réparation au SAV me force à allonger mes vacances ....

    J'espère qu'elles ne vont pas durer trop longtemps car mon inspiration déborde...

    J'ai bien mon smartphone mais à part aller sur mon compte Facebook je ne peux guère faire de choses avec...

    A bientôt mes Ami(e)s

    Bon weekend 

    Bisous

    Timilo

    13
    Vendredi 19 Septembre 2014 à 12:39

    Cet amour qui nous fait grandir qu'en ont fait les hommes ? Aimer et être aimé n'est-ce pas l'essence de notre vie ?


    Merci Corinne pour ce merveilleux billet accompagné de cette chanson.


    Bon week-end à toi.


    Sunny

    12
    Jeudi 18 Septembre 2014 à 20:49

    Juste envie de venir relire ce billet et te souhaiter une bonne fin de semaine.

    La pluie et le gris sont revenus aujourd'hui  ...  beuff

    doux bisous comme des pétales de rose Lili-Marlène

    11
    Jeudi 18 Septembre 2014 à 19:53

    C'est un corpus enchanté, aux rives de ta plume, qui nous offre ses pleins et ses déliés mystérieux, ravivant la flamme qui brûle en chaque être vivant. Flamme que tant d'Hommes bafouent, oubliant que nous sommes reliés, dans les cercles d'ombre et de lumière et les anneaux de croissance de la vie.

    Tu es la Rose qui veille, espère, exprime, libère les paroles enfouies, célèbre les anciennes écritures, celles des pierres sacrées, des voies antiques bordées de stèles magiques, pierres de sagesse et d'initiation où chuchotent les dieux, Rose de Chair, Rose de Vie Céleste, parfumée de sa Foi lumineuse contre toutes les forces contraires.

    La Lune, perchée dans les ténèbres d'argent, a des cratères mystérieux qui se reflètent sur les eaux féeriques. La Lune épouse la Terre dans ses méandres scintillants et les pierres résonnent de cette vérité infinie, tissée d'amour et de générosité.

    Loin de tout ce qui est creux, faux, cynique, en toc, ton écriture est un véritable chemin de vie, merci pour tout ce que tu nous offres et pour tes magnifiques roses mon amie poétesse...

    Quant à Loreena McKennitt, c'est une enchanteresse dont la musique m'enveloppe de sensualité et de bonheur.

    Je t'envoie de gros bisous et mon amitié chaleureuse, j'espère que tu vas pour le mieux, je pense à toi.

    Cendrine

    10
    Lundi 15 Septembre 2014 à 18:14

    Corinne, quelle fresque époustouflante de l'origine du Monde à la Folie de l'Homme voulant être Dieu à la place de Dieu.


    L'on passe en quelques mots envoûtants de la Genèse au Veau d'Or.


    Le Corps, l'Esprit et l'Âme ont ils définitivement laissé la place à la Bête Immonde,


    au Matériel et la triste Chair ?


    L'Homme n'est il pas devenu le Diable ?


    Y a t'il encore de la place pour l'Amour et l'Espoir ?


    Hélas, malgré votre texte fort et magnifique je n'ai plus que les illusions du poète.


    Merci pour cette parenthèse qui permet de respirer autre chose que la saleté ambiante.


    En toute amitié


    Renaud.


     


     

    9
    Dimanche 14 Septembre 2014 à 11:24

    Suis heureux de te souhaiter aussi un bon dimanche à la plus belle rose de lorraine...merci de ta visite un instant de lumière....je t'embrasse affectueusement .. à toi
    VL/Claude

    8
    Dimanche 14 Septembre 2014 à 09:32

    Bonjour Corinne,

     

    Je te souhaite un agréable dimanche ma rose adorée. En Bretagne nous avons un soleil resplendissant.

    Je t'embrasse bien fort.

    Corinne.

    7
    Samedi 13 Septembre 2014 à 16:42

    Bonjour ma douce amie . Je vient de te faire un long coucou et voila le commentaire c'est en volé! J'ai du faire une mauvaise manipulation . Que j'ai aimer cette musique, sublime cette voix . Comme toujours tes écrits sont merveilleux . Un peut dure a lire pour moi . J'ai tardé a venir te faire une visite d'amitié, mais en ce moment c'est un peut dificile pour moi d'ouvrir l'ordi. J'ai pris beaucoup de retard pour venir visité mes amies, mais je ne vous oublient pas . C'est toujours l'été en Sologne, mais le matin et le soir il fait bien frais. Ma douce Corinne merci a toi pour ce doux billet. Je vais te souhaité un bon et doux week end. Je vais retourné prendre soins de mes Roses. Je t'envoie pleins de douce pétales toute rose de ma Sologne

     

    6
    Vendredi 12 Septembre 2014 à 22:48

    réconciliez-vous réconcilions- nous maintenant que chaque jour soit la fête du jubilé, que chaque jour soit la fête de l'amour....

    5
    Jeudi 11 Septembre 2014 à 22:04

    Ici nous sommes sûres d'être sur la bonne voie poétique !!! C'est surprenant !!! Bonne soirée Corinne Grande d'âmes roses...Bises

    4
    Jeudi 11 Septembre 2014 à 09:51

    Bonjour Corinne,

     

    Tes écrits sont rares, mais quel bonheur leur lecture ! C'est troublant et magnifique. Cette écoute et cette lecture sont vraiment de grands moments de plaisir et de bonheur. MERCI !

    Je t'embrasse très amicalement.

    Henri.

     

    3
    Mercredi 10 Septembre 2014 à 20:27
    Je viens de vivre un instant à la fois magique et troublant à la lecture et à l'écoute de ce billet. Je suis enveloppée par la douceur et de beauté comme si j'étais sur un chemin parsemé de pétales de roses.
    Tendres et doux baisers comme des ....
    2
    Mercredi 10 Septembre 2014 à 19:46

    Bonsoir Corinne,

     

    Ta belle plume nous ramène chaque instant à cet amour qui ne cesse de nourrir l'horizon. Cette chanson qui t'inspire est merveilleuse et la voix de cette artiste apaisante enchante mon coeur et mes oreilles. Ton regard évoque la fragilité du monde lorsqu'il s'éloigne de ce paradis. L'être humain a toujours voyagé. Certains utilisent les armes tandis que d'autres s'évertuent à semer cet amour en devenant porteurs de la sagesse après avoir arpenté les chemins les plus sinueux, chaotiques, voire douloureux. Ces notes antiques parfument tes belles lignes d'espoir. J'aime me promener sur tes chemins paisibles dénués de cruauté et regarder la voie lactée remplie d'étoiles. Ce sont des moments magiques et privilégiés pour les yeux qui savent observer l'infini traverser les cieux. L"impalpable est tissé d'éclats de lumière Corinne. Notre amour doit nous rendre fort. Dans cette galaxie scintillante il y a une voix qui vient du fond des âges. Beaucoup de paix en ce lieu et en toi aussi ma rose adorée. Douce soirée. Je t'embrasse bien fort.

    Si les hommes cessaient de se faire la guerre un vent de sérénité coulerait sur cette terre. Que ton souffle leur parvienne. Merci de nous offrir une belle lecture d'une écriture inoubliable.

    Ton orchidée

    1
    Mercredi 10 Septembre 2014 à 19:10

    Le titre de ton blog prend avec cet article toute sa valeur humaine....elle va même au delà de ta pensée que rien ne freine...des temps anciens à aujourd'hui ton corpus lunaire argumente sa vie...ce livre dont tu t'inspires fait d'amours en délires, ce sont des délires humains qui jouent cette musique lyrique qui prend dans l'âme de ton corps des accents mélodiques...c'est divin chère corinne(cronin)...ton monde dans son aura magnétique, porte bien haut tes notes antiques...ta plume grave dans son immense infini, les plus belles partitions de la vie...et la voûte étoilé de tes pensées, scintille de toutes les roses qui écrivent avec toi cette volupté empirique qui coule de la chair de tes mots et dans le sang du temps....sublime corinne...merci de cet instant en partage...ta vidéo chez moi ne fonctionne pas dommage je l'ai regardé en photos une après l'autre...je t'embrasse affectueusement..; bien à toi
    VL/Claude

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :