• Clair-obscur

     

     
      

     

     Heny Robert Morlant

     

    Qu’est- ce donc, cette passion qui me dévore,

     

    Fait battre ce cœur jusqu’aux aurores ?

     

    Entre obscurités abyssales,

     

    Naît ma douce prose sentimentale…

     

     

      

    De ce clair-obscur, jaillit la lumière !

     

    De mes bouquets de mots que je vénère,

     

    De cette nuit qui me plonge aux rives

     

    Des éternels oublis, songes en dérive…

     

     

      

    Une peinture faite de mystères,

     

    Où mes insomnies sans frontières,

     

    Me font voyager à travers le temps,

     

    Là, où l’Amour règne aux sentiments…

     

      

     

    Transcender ce verbe aimer et l’écrire,

     

    Sur mes feuillets parfumés d’élixirs,

     

    Eclairer d’une lueur les ténèbres,

     

    Eloigner leurs oraisons funèbres…

     

      

     

    Mon esprit se cultive de la vie,

     

    De ses clairs-obscurs sur mes écrits,

     

    Mon âme fidèle, à la lune du soir,

     

    Inspire ma plume, en quête du savoir…

     

     

      

    Clair-obscur se rencontre en osmose,

     

    Lorsque le cœur, l’âme d’une rose,

     

    Sonde les abimes de ses gouffres,

     

    Y puise aux souterrains, la vie ! Son souffle !

     

      

     

     Je suis ici et ailleurs ; colore,

     

    Ma vie, aux parfums de ses amphores ;

     

    Pour sentir ses douces fragrances,

     

    Humer l’effluve de sa réminiscence…

     

      

     

    Entre clairs-obscurs, mon âme est désirs,

     

    Une litanie de ses doux soupirs,

     

    Une fresque à jamais terminée,

     

    Que seul, le regard d’Amour peut exposer…

     

     

    Clair-obscur est cette essence d’un être…

     

     

    CorpsRimes

    Clair-obscur00054472-2

     

     Image associée

     

     

     

     

     

    « Ave Maria shalom salam
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    7
    Samedi 18 Novembre à 20:10

    Je reviens lire ce beau poème et te souhaiter une douce et reposante soirée, avec de gros bisous...

    Cendrine

    6
    Samedi 18 Novembre à 06:05

    Rien que pour le plaisir de relire des beaux vers je passe un petit moment sur ton blog.

    Bon et doux weekend Corpsrimes

    Bisous

    timilo

    5
    Mercredi 15 Novembre à 06:00

    Une technique difficile à maîtriser le clair-obscur en peinture, faut connaître les profondeurs des ombres.

    Ton poème est magnifique , c'est avec plaisir que je l'ai lu et relu

    Merci pour ton commentaire

    Douce journée Corpsrimes

    Bisous

    timilo

    4
    Mardi 14 Novembre à 18:52

    Clair obscur est cette essence d'un être
    ton univers d'ombres et de lumières 
    un châtiment pour les yeux du cœur de l'être
    Mais je plonge volontiers dans ce mélange d'art
    Tu le fais avec ta délicatesse d'une déesse sans fard
    je nage dans la lumière de ton ombre
    naturellement même si ta lumière est sombre
    c'est la douceur absolue de l'âme d'une rose
    qui fait chanter sa poésie de la plus belle prose
    ton esprit éclate dans l'ombre du coeur
    pour me faire partager la lumière du bonheur 
    Merci douce amie de lorraine de cet instant magique
    c'est un clair obscur biblique
    bien amicalement à toi bises

    VL/Claude

    3
    Mardi 14 Novembre à 10:40

    Je suis admirative de ces Grands Peintres qui ont peint de magnifiques tableaux en clair-obscur, la lumière dans la nuit.  Le premier qui m'a fortement marqué, c'est Rembrandt.

    Doux bisous comme des pétales de roses Lili-Marlène et bonne semaine.

     

    2
    Mardi 14 Novembre à 02:22

     

    Ma chère Corinne,

     

    Je laisse la nuit me happer dans le clair-obscur de tes mots...

     

    Peinture d'un être dans sa beauté, à travers ses mues et sa complexité...

     

    Essence de l'âme et subtile expression de soi...

     

    La passion s'enracine sur une mosaïque de sentiments, un torrent d'émotions qui nous emporte sur les chemins de la vie et la passion vient de l'Érèbe, amant de la Nuit, qui éclot dans l'Aurore Alchimique où tout flamboie.

     

    Clair-obscur, mystérieuse palette, écrin de force et de douceur associées... Tes mots sont magnifiques, empreints de ce charme qui te caractérise, ivresse, empreinte d'un parfum...

     

    La Nuit est une compagne superbe, Baudelairienne, Caravagesque, une Muse infinie...

     

    Un grand merci pour ce Ténébrisme enchanté qui éclate en fruits de Lumière et de gros bisous pour te souhaiter de très belles choses...

     

    Avec tendresse et amitié,

     

    Cendrine

     

    1
    Lundi 13 Novembre à 21:28

    Chère Roserimes, 

    Encore une fois, vous vous imposez en alchimiste chevronnée en faisant converger avec bonheur les mots, la musique et la peinture. 

    Le clair-obscur, y-a-t-il plus belle évocation de la dualité entre la nuit et la jour, entre la vie et la mort, entre l'espoir et le doute, entre l'animalité et la sagesse ? 

    En grand admirateur du Caravage, je me permets d'agrémenter ce commentaire d'un tableau de cet immense artiste, le maître absolu du clair-obscur. 

    Bien Sincèrement

    Aubry

    Narcissus Il Caravaggio

     

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :