• Ange et mortelle

            

     
     
    Daniel Maclise (1806-1870)
    "Madeleine after prayer"
    Walker Art Gallery (Liverpool, United Kingdom)
     
     
     
     
     
     

    A la tombée du soir, divin est ce langage,

      

    D’un être à l’abandon, aux prières des âges,

      

    Dans une chambre, la beauté d’une colombe,

     

    S’exalte en lumière et chasse la pénombre…

     

     

    Silence et murmures en litanies, d’une femme,

     

    Au coeur de sa solitude, dont l’âme est  flamme !

     

    Par-delà la brise d’un soir,  pensées s’envolent,

     

    Celles, d’un ange aux bruissements de ses paroles…

     

     

     Une confession intime, en doux gémissements,

     

    De son sein, où la vie respire, frémissements !

     

    Une blanche tourterelle, aux battements

     

    De ses ailes, étreint  l’Amour tout en le louant…

     

     

    Rester là, dans la lumière d’un soir, où les yeux,

     

    Contemplent ce miroir de l’âme, où de doux aveux,

     

    S’épanchent  aux lèvres amoureuses, mystérieux,

     

    Sont les choeurs célestes, qui montent vers les cieux…

     

     

    Bel ange, au soir naissant, tu t’offres en calice,

     

    Divine beauté, ne vois tu pas l’ombre propice,

     

    Qui t’enveloppe de tant de clarté lumineuse ?

     

    Nimbant de grâce, ton élégance silencieuse…

     

     

    Efluves fleuris, parfument à l’heure bénie,

     

    Ta chevelure de reine perlée, couronne ta nuit ; 

     

    Te ceint  ce corps divin, en extase de soupirs,

     

    Belle rose épanouie, sous la soie cachemire…

     

      

     

    Dualité  règne en cet être, mortel et ange,

     

     Ombre et lumière, auréole un lien étrange,  

     

     Au souffle des désirs et frissons de minuit,

     

    Délivre son corsage, aux douceurs infinies...

      

     

    Demeure à jamais à ce front qui s’incline,

     

    La plus pure des merveilles, prière divine,

     

    Oh Madone ! Corps, âme, oint cet intemporel ! 

     

    Ta beauté céleste est à jamais éternelle…

     

     

    Humble, au reccueillement, expose ton visage,

     

    A lumière de ton paysage, loin des ombrages ; 

     

    Laisse tes doux yeux ambres, briller de mille feux,

     

    Au rituel de ta passion, encense nos cieux...

     

     

    Immobile, dans la pénombre d’un doux soir,

     

    Eclairée par la lueur d’un simple bougeoir…

     

    Majestueuse est ta parure souveraine,

     

    Au monastère de ton âme, tu es châtelaine…

     

     

     

    CorpsRimes

    Ange et mortelle00054472

    « La nature se dévoilant à la Science...Le chant des ombres »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    26
    sumadrad
    Mercredi 20 Février 2013 à 11:19

    j'aurai toujours le courage de venir lire une belle page ...surtout quand l'écrit se colore d'une belle poésie ....l'amour éternel çà j'y crois alors que la beauté n'est que passagére .....mais ta plume navigue dans le temps et dans l'infini....au delà des anges et de la vie......bises

    amitiés

    sumadrad

    25
    Lundi 4 Février 2013 à 11:28

    Un très beau poème, tout en douceur...Bises

    24
    Lundi 4 Février 2013 à 06:39
    timilo

    Je relis ton poème , jamais deux sans trois , et à trois il est encore plus beau

    Bon et doux Lundi Corinne

    Bisous

    timilo

    23
    Dimanche 3 Février 2013 à 21:37
    Mansfield

    Tu sais créer un univers totalement décalé, un autre temps où l'on a le sentiment que tout s'arrête, qu'on écoute son coeur et on se laisse porter par ce que l'on ressent au plus profond de soi.

    22
    Dimanche 3 Février 2013 à 19:27
    ALBIREO

    C'est un très beau poème tout en douceur, magnifique !!

    Belle soirée Corinne, amitiés !

    21
    Dimanche 3 Février 2013 à 19:06
    Cendrine

    Ma douce Corinne,

    Cette "ange et mortelle" rayonne à travers tes mots magiques... Madone universelle, émanation du féminin sacré, elle me happe dans la beauté de sa contemplation mystique. Merci beaucoup mon amie pour tes mots concernant mon hommage à Line.

    Je t'écris tout doucement ce soir, je suis en pleines névralgies dentaires et oculaires, y voir est très difficile, je voulais te faire de gros bisous...

    Merci à toi, je t'embrasse et te souhaite une excellente soirée

    Cendrine

    20
    Dimanche 3 Février 2013 à 13:57
    ozymandias

    vu que je n'ai pu accéder à ton blog et à d'autres ces dernières heures, j'ai lu et relu ce poème magnifique

    mot à mot je le savoure : tu es une exquise poétesse ma Corinne

    je te souhaite un bon dimanche, prends soin de toi

    j'aime bien ce peintre mais seulement pour quelques tableaux comme celui que tu as mis, sinon ..... moyen !!

    joelle

    19
    Dimanche 3 Février 2013 à 07:43
    timilo

    Je relis ton poème ........... j'aime 

    Passe Corinne le plus doux des dimanches

    Bisous

    timilo

    18
    Samedi 2 Février 2013 à 23:40
    flipperine

    une très belle madone

    17
    Samedi 2 Février 2013 à 15:38
    Carlos

    Bonjour Corinne,

    Je suis venu chercher un peu de réconfort dans ta poèsie…et je l’ai trouvé.

    Je te souhaite un bon weekend, amitiés, Carlos.

    16
    Samedi 2 Février 2013 à 14:44
    jazz

    bonjour Corinne

    un musical coucou jazz , te proposant de découvrir Lionel Loueke , bon w end , bises et A+ du troubadour Emmanuel

    15
    Samedi 2 Février 2013 à 07:01
    timilo

    Merveilleux poème, Corinne , je te suis dans chaque rime , j'ai peut-être moi aussi cette sensibilié exacerbée mais elle permet de communiquer avec les anges de lumière qui nous entourent

    Pas évident pour ceux qui ne croient pas un tel raisonnement, surtout dans un pays cartésien,  mais je sens en symbiose avec ta plume quand je lis ton poème

    Plus qu'une méditation profonde , ce lien presque charnel avec ce monde-là

    Bravo...

    Quand la Chandeleur tombe un Samedi , un doux régal pour le palais

    Bon et doux weekend  Corinne

    Bisous

    timilo.

     

     

    14
    Samedi 2 Février 2013 à 02:23
    Cendrine

    C'est sublimissime ma douce Corinne...

    Et dans le secret de la nuit, alors que brille ma chandelle pour la Blanche Déesse, mère de toute vie (l'heure d'Imbolc est venue) et pour Line (puisse-t-elle cheminer en paix notre amie) tes mots ont un écho tellement magique!

    Je les goûte avec ferveur et je ressens cette solitude inspirée mêlée d'extase, ce souffle qui palpite à la croisée des mondes. Merci pour cette offrande de poésie, elle me trouble et m'enchante, tes vers sont exquis "Au monastère de ton âme, tu es châtelaine..."

    Clef des songes et de la vie spirituelle, amante de l'amour divin, sourcière des pensées fécondes, c'est ainsi que je la ressens cette angélique mortelle. Merci à toi pour ta présence rayonnante et ton écriture qui me charme...

    Merci aussi pour ton délicieux message, j'aime aussi beaucoup Alain Souchon, je fredonne souvent ses chansons, je les fredonne seulement car si je chante c'est l'orage qui s'abat sur nous...!

    Gros bisous mon amie et un excellent week-end dans les beautés de ta Lorraine...

    Cendrine

    13
    Vendredi 1er Février 2013 à 20:57
    Tahar

    Bonsoir,Corinne,

    Doux poème qui va avec la douce chanson.

    Je vous souhaite une agréable fin de soirée .

    Merci pour ce beau partage.

    Tahar

    Salam !

    12
    Vendredi 1er Février 2013 à 20:42
    *** lili ***

    Je suis sous le charme comme tjrs - chanson et chanteuse magnifique, (une jolie découverte) très beau tableau et ton poème sublime, j'ai pensé très fort à Line en le lisant

    Doux bisous comme des pétales de roses

    11
    Vendredi 1er Février 2013 à 18:12
    Christie Jane

    A mon tour de déposer mon amitié (avec une rose si tu veux !). Je n'ai pas pu démarrer la vidéo mais ton texte est sublime comme toujours. Le tableau très beau aussi.

    Bon week-end, ici il pleut des cordes et des cordes depuis ce matin... heureusement que le soleil est dans les coeurs... Bisous. Christie

    10
    Vendredi 1er Février 2013 à 16:54
    Nina Padilha

    De très belles rimes...
    Je suis toujours charmée par ta plume.
    Même athée, je saisis la subtilité de ton écrit.
    Bisous !

    9
    Mardi 3 Mai 2011 à 16:34

    je l'ai lue trois fois et mes larmes perlent , il me touche beaucoup et la divine voix de Hayley  me fascine.

    merci pour ce moment d'émotion tu sauras pourquoi en lisant mon prochain article

     

    bisous ma romantique et bonne fin de journée

    je passe plus tôt je repart

     

    à demain

    8
    Vendredi 29 Avril 2011 à 05:39
    timilo

    J'ai apprécié de lire  ou de relire quelques poèmes , ta poésie est belle , elle sait si bien faire parler les coeurs

    Difficile de s'en passer

    Douce journée, Corinne

    Bisous

    timilo

    7
    Jeudi 28 Avril 2011 à 19:32
    Mamoune

    bonsoir Corinne

    la femme est, et restera un être qui fait rêver par sa douceur et son mystère, quand la nuit tombe, elle dévoile avec volupté, les charmes de ses formes harmonieuses ,

    la douceur de sa peau dans la pénombre  des douces lumières ....

    Ah me voilà partie sur la route poétique...........

    merci pour ces instants partagés

    AMitiés

    6
    Jeudi 28 Avril 2011 à 19:23
    Roselyne

    Un magnifique poème qui me renvoie à la beauté éternelle de l'âme. Je crois qu'on emporte avec soi toutes les belles choses qui y sont posées comme dans un écrin. C'est écrit superbement. je t'embrasse.

    5
    Jeudi 28 Avril 2011 à 12:37
    Au rythme des maux

    Une plume enn or ma chère Corinne, Bravo!

    Bonne journée

    Bises

    Pierre

    4
    Jeudi 28 Avril 2011 à 10:54
    ozymandias

    que de jolis mots sous ta plume Corinne dont on sait qu'ils ne sont pas éternels : amour, beauté

    le tout est d'arriver à conserver ce qui est  dans notre coeur et qui ne vieillit jamais

    car une apparence .....c'est l'enveloppe

    je t'embrasse Corinne

    joelle

    3
    Jeudi 28 Avril 2011 à 10:14
    Reinette

    que de beauté et de charme en ces mots

    bisous

    2
    Jeudi 28 Avril 2011 à 09:43

    Bonne et douce journée pour toi!

    1
    Jeudi 28 Avril 2011 à 06:20
    timilo

    La beauté n'est hélas pas éternelle , elle est comme la vie , la beauté du coeur elle l'est , car l'âge n'y a aucune incidence.

    Ce qui rend l'amour magique , c'est dans son fantasme savoir qu'il est unique et qu'un jour , il prendra fin

    Rêver d'amour , lui donne cette magie qui glorifie l'acte par des sentiments

    mais si cela devenait éternel , il naîtrait une grande lassitude

    Ta plume sait franchir les obstacles du temps et a écrit un beau poème , entre le divin de l'ange et la féminité

    Douce journée ,Corinne

    Bisous

    timilo 

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :