•  

    Charles Edward Perugini [ In The Orangery ]

     In the Orangery, Charles Edward Perugini

      

     

    Il est des mots doux que j’aime écrire,
    Ceux, dont mon cœur s’emballe et chavire !
    Ils font partie de ma vie, de cette âme,
    Ils renaissent après les mélodrames…

      
    Le cœur à ses pulsions si changeantes !
    Mais la poésie se chante, enivrante…  
    C’est un bouquet de belles fleurs sauvages,
    Cueillis le long des sentiers, rivages…  


    Elle est un air doux que j’aime entendre,
    Douce musique, en vers velours et tendres…
    Ma plume suit son rythme, en est friande,  
    Elle est mon encre bleue en offrande ! 

      


    Nous sommes des poètes si sensibles ! 
    Sur nos feuillets, traces indélébiles,
    D’un passé, d’un présent et d’un futur,
    Notre passion s'y inscrit, perdure ! 


    Notre écriture est ancrée dans les flots
    Insondables de nos rires, de nos maux,
    Ma poésie, elle embaume ma vie !
    D'un parfum d'ivresses ; Saisons infinies !  

     


    Elle n'a cessé, depuis mon enfance,  
    D'être mon ruisseau et ma délivrance,  

    Une chanson éternelle de l’Amour,  

    Un refrain que je chanterai toujours ! 

      


    Ah l'amour ! Ma plume le colore, encore,  

    De son encre bleue, toutes mes aurores !
    Est source d'un coeur, d'une âme qui s'enivre,  

    La poésie n'est qu'Amour, qui délivre ! 

      

      

     Au silence de mes rêves et mes nuits,   
     Ma passion s’y dépose en mots transcrits,
    Sur mes feuillets qui traversent le temps...
    Des soupirs, des souvenirs, si ardents !

        

    CorpsRimes

     

    L'Amour est poésie...00054472

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique